Menu

Grippe aviairePrès d'un millier de foyers dans des élevages en Europe

La grippe aviaire continue de se propager en Europe, avec plus de 950 élevages contaminés à ce jour, en dépit d'abattages massifs de volailles pour tenter d'endiguer l'épizootie, selon les données compilées mardi par l'AFP.

Selon les chiffres arrêtés au 23 janvier par la plateforme française d'épidémiosurveillance en santé animale (Esa), 849 foyers d'influenza aviaire ont été enregistrés dans les élevages de 32 pays européens. Un total qui monte à 959 foyers en ajoutant le dernier bilan en France (281 foyers), publiés mardi sur le site du ministère de l'Agriculture.

Les chiffres publiés toutes les semaines par la plateforme Esa évoluent rapidement, à mesure de la mise à jour des données par les Etats concernés. Les statistiques sur le nombre total de bêtes abattues ne sont pas encore disponibles. L'Italie est le pays qui compte le plus grand nombre de foyers détectés à ce jour, 307, avec 18 millions de volailles abattues depuis octobre, notamment dans la vallée du Pô qui abrite de très gros élevages de dindes et de poules. La confédération agricole italienne Confagricoltura a cependant estimé que l'épizootie était désormais maîtrisée en Italie, le pays n'ayant enregistré qu'une dizaine de nouveaux foyers depuis le début de l'année.

La France, où l'épizootie a touché un premier élevage en novembre, a annoncé jeudi dernier l'abattage de plus d'un million de volailles supplémentaires, pour tenter de contenir la progression de l'épizootie qui fait rage dans le sud du département des Landes, cœur du pays du foie gras. Ces nouveaux abattages pourraient porter à 2,5 millions le total de volatiles abattus depuis fin novembre sur le territoire français. La saison dernière, ce nombre s'élevait à 3,5 millions.

Troisième pays européen touché, sur le couloir des oiseaux migrateurs qui suit le Danube, la Hongrie compte 112 foyers de grippe aviaire en élevage. La plateforme Esa en recense également 78 en Pologne, 56 au Royaume-Uni, 53 en Allemagne, 14 en République tchèque et 12 aux Pays-Bas. Lundi, aux Pays-Bas, près de 200 000 poussins ont été tués près des communes d'Akmaar et de Willemstad.

D'après le rapport hebdomadaire de l'Esa, 90 % des cas de grippe aviaire enregistrés sont liés au virus H5N1, largement majoritaire cette année et plus contagieux que le virus de l'an dernier. L'influenza aviaire possède un caractère saisonnier. Transportée par des oiseaux migrateurs venant d'Asie, elle commence généralement à se développer en octobre en Europe et se poursuit jusqu'au mois d'avril. Mais l'épizootie fait aussi des ravages au-delà des frontières européennes : près de 500 000 volailles sont mortes ou ont été abattues au Burkina Faso à la mi-janvier, après la détection de l'épidémie dans le pays en décembre.

Réagir à cet article

Sur le même sujet