Menu

Allaitement des veauxL’automatisation de l’alimentation sur les bons rails avec Calfrail

Le système Calfrail repose sur un bras qui navigue de niche en niche pour allaiter les veaux. (©Förster)
Le système Calfrail repose sur un bras qui navigue de niche en niche pour allaiter les veaux. (©Förster)

Présenté il y a deux ans sur le salon Eurotier, le système Calfrail qui assure la distribution automatique du lait aux veaux, évolue vers plus de simplicité et d'ergonomie. Une solution intéressante qui surfe de part sa conception sur la vulgarisation des systèmes automatisés en élevage.

Les solutions pour automatiser la distribution de l’alimentation des vaches laitières, du paillage ou encore de la traite sont en plein développement. Objectifs : gagner un temps précieux et optimiser les performances de son élevage. Il en de même pour les systèmes de type Dal.

La société allemande Förster, qui fournit les grandes marques d’équipements de traite comme Lely par exemple, propose depuis deux ans une solution automatique de distribution individuelle du lait aux jeunes veaux. Le Dal n'est pas présent dans les niches. C'est un bras robotisé qui vient alimenter les veaux, les uns après les autres et cela plusieurs fois par jours.

Installé dans une trentaine de fermes en Europe dont une en France, ce système semble trouver sa place et répondre aux besoins de certains éleveurs qui disposent d’un élevage conséquent de jeunes.

1 à 4 bras sur un Dal

Le système d’allaitement automatisé Calfrail repose sur un bras autonome monté sur un rail en T, équipé d’un moteur électrique. Il est relié à un Dal qui contrôle son déplacement et les quantités de lait distribué.

Chaque Dal de type Förster Vario Smart peut contrôler de un à quatre bras autonomes pour une capacité allant jusqu’à 128 veaux (4*32). Dans les élevages où Calfrail est installé, l’utilisation du Dal permet également l’alimentation d’une rangée de niches individuelles avec bras automatique et la distribution classique de lait dans une ou plusieurs niches collectives.

Sur la gauche une rangée de niches alimentée par le bras, sur la droite des niches collectives alimentées par le Dal.
Sur la gauche, une rangée de niches alimentées par le bras, sur la droite, des niches collectives alimentées par le Dal. (©Förster)

Le bras de distribution peut effectuer une rotation de 360° ce qui élargit les possibilités de configuration sur sa ferme : de la rangée de 32 niches individuelles maximum, à une double rangée avec des niches face à face 16*2.

Le Dal est l’unité centrale de contrôle du système d’allaitement automatique. L’éleveur indique les différents emplacements des niches, les quantités à distribuer et la fréquence de distribution. Le système assure une fréquence de huit distributions quotidiennes. Förster recommande au moins quatre à cinq allaitements par jour. Avec les instituts de recherche allemands, la société a en effet constaté l’intérêt d’augmenter la fréquence de distribution du lait pour obtenir une bonne croissance des veaux.

Pour habituer les veaux, l'éleveur dispose d'un mode manuel pour distribuer le lait, les deux premières fois.
Pour habituer les veaux, l'éleveur dispose d'un mode manuel pour distribuer le lait. (©Förster)

Le bras est équipé de deux boutons pour une mise en marche manuelle qui permet ainsi d'habituer les nouveaux-nés à ce système d’alimentation. Un bouton gère l’avancement sur le rail et l’autre la distribution de l’aliment lacté. Le bras est monté sur un système qui amortit les coups de tête des veaux. Pendant le temps du déplacement d’une niche à l’autre, la tétine est nettoyée par aspersion d’eau.

Comptez 11.000 € pour investir dans un bras mais sans le système de rail et environ le même prix pour le Dal.

Vu sur Eurotier

[slideshow post_id="143"]

Pour aller plus loin, en vidéo

Réagir à cet article

Sur le même sujet