Menu

Produits alimentairesQue retenir des 4e entretiens annuels de l'Observatoire des prix et marges ?

Les marchés mondiaux des matières premières agricoles, la consommation laitière en France et le rôle des centrales d'achat dans la grande distribution étaient au coeur des 4e entretiens annuels de l'Observatoire des prix et des marges des produits alimentaires.

L'Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires a tenu ses 4e entretiens annuels le 28 février dernier au Salon de l'agriculture, en présence de son président, l'économiste Philippe Chalmin. L'essentiel à retenir, en quelques mots.

Évolution des marchés mondiaux des matières agricoles 

  • « Des prix agricoles orientés à la baisse en 2018 en général,
  • Une forte instabilité des cours des matières premières agricoles (blé, soja et beurre),
  • Des mesures politiques un peu partout dans le monde sur fond de tensions commerciales », a résumé Philippe Chalmin.

Consommation laitière en France

Les Français consomment plus de matières grasses issues du lait que de protéines. Ce déséquilibre se répercute sur le commerce extérieur de la France. Gérard You, Idele.

Source : étude sur la destination du lait collecté en France en 2017, réalisé par l'Institut de l'élevage Idele avec le soutien de Franceagrimer.

Rôle des centrales d'achat dans la grande distribution

Stéphane Caprice (Inra) a présenté :

  • Les modes de rapprochement entre distributeurs et leur interprétation par le droit de la concurrence,
  • Son analyse de l'incidence des remises sur les consommateurs.

Olivier Fourcadet (Essec Business School) a insisté sur :

  • Le rôle d'interface des centrales d'achat,
  • Les réductions de coût de transaction qui en découlent.

Journaliste installation/transmission des exploitations

Réagir à cet article

Sur le même sujet