Menu

Alerte météoUn mois de pluies en 24h ?

Les valeurs prévues de précipitations cumulées en 24h s'approcheraient des quantités mensuelles d'un mois de mai. » (©Pixabay)
Les valeurs prévues de précipitations cumulées en 24h s'approcheraient des quantités mensuelles d'un mois de mai. » (©Pixabay)

Après un weekend aux conditions météo estivales, Météo-France place cinq départements en vigilance pluies-inondations en ce début de semaine. Les précipitations cumulées durant 24 h pourraient atteindre les « quantités mensuelles d'un mois de mai ».

Les départements de l’Ain, du Rhône, de la Loire, de la Haute-Loire et de l'Ardèche sont placés en vigilance orange pluies-inondations par Météo France, « au moins jusqu'en fin de nuit de lundi à mardi ». « En Loire et Haute-Loire, sera surtout concernée la partie est du département et pour l'Ain, la partie ouest. »

Au cours de cet épisode pluvio-orageux, « les valeurs prévues de précipitations cumulées en 24h s'approcheraient des quantités mensuelles d'un mois de mai », expliquent les météorologues de Météo France. Le « front pluvio-instable est arrivé de l'Auvergne par l'ouest et a fusionné avec les pluies orageuses remontant du sud de Rhône-Alpes en matinée. »

À la mi-journée de ce lundi, « l'axe pluvieux résultant de cette fusion donne des pluies soutenues (sans orages) vers la vallée du Rhône, principalement de l'Ardèche à l'Ain, ainsi que sur la bordure est de la Haute-Loire, le sud de la Loire, le sud et l'est du Rhône. »

Quelles évolutions ?

Cette perturbation pluvio-instable, du fait de sa durée et de sa stationnarité, pourraient entraîner « des cumuls atteignant 70 mm en 12h, parfois 100 mm en 24h et même plus de 150 mm en Ardèche ». « Quelques orages noyés dans la masse risqueront se produire, mais c'est surtout le caractère pluvieux de cet épisode qui est remarquable. »

Malgré tout, « les conséquences pourront cependant être limitées ». En effet, les sols « ne sont généralement pas saturés, et ces pluies tombent pendant de longues heures, avec des intensités horaires qui ne devraient pas dépasser les 10 à 20 mm/h, au plus 30 mm/h localement (on rappelle que 1 mm/h équivaut à 1 l d'eau par m2) »

La situation reste incertaine et la prudence de mise puisque la durée de l’évènement « pourra s'avérer plus longue que prévue et l'emplacement des plus forts cumuls, plus ou moins précis ». Météo France prévoit que l'épisode se terminera « en fin de nuit de lundi à mardi, avec l'axe précipitant principal se décalant alors lentement sur les Alpes. » Toutefois, des « averses parfois soutenues » pourront encore être présentes dans la journée de demain.

Réagir à cet article

Sur le même sujet