Menu

Revue des réseauxAppel à déserter des étudiants d'AgroParisTech, le monde agricole perplexe

Remise des diplômes AgroParisTech 2022. (©Des agros qui bifurquent)
Remise des diplômes AgroParisTech 2022. (©Des agros qui bifurquent)

Lors de la remise des diplômes d'AgroParisTech, un groupe d'étudiants a lancé à appel "à déserter", remettant en cause leur diplôme. Une initiative qui fait réagir les acteurs du monde agricole.

« Nous sommes plusieurs à ne pas vouloir faire mine d'être fiers et méritants d'obtenir ce diplôme qui pousse globalement à participer aux ravages sociaux et écologiques en cours. » Ainsi débutait l'appel lancé par un collectif d' étudiants d'AgroParisTech le 11 mai à l'occasion de la remise des diplômes de la promotion 2022. Le mot d'ordre était clair : appeler les étudiants à « bifurquer » et dénigrer le diplôme fraîchement obtenu. 

Si ce discours génère un large consensus sur les réseaux, certains agriculteurs et acteurs du monde agricole restent dubitatifs face à cette prise de position. 

Parmi les détracteurs, Gérard Rass, qui se présente comme écologue, doute que les nouveaux diplômés d'AgroParisTech soient fort utiles aux agriculteurs français. 

D'autres suggèrent d'ajouter davantage de formation terrain au cursus.

Certains internautes préfèrent ironiser : 

Nicolas V. critique quant à lui la radicalité du discours « à toujours mettre en scène les refus et les radicaux, notre espace médiatique crée une légitimité de fait à des postures extrêmes, irresponsables » et regrette que ces étudiants soient plus critiques que force de proposition pour l'avenir. 

D'anciens étudiants d'AgriParisTech se mobilisent pour affirmer leur soutien à l'école.

D'autres ingénieurs agronomes soulignent que certains profitent de leur diplôme pour s'engager dans la protection de l'environnement.  

Nicolas Girod, porte parole national de la Confédération paysanne félicite l'intervention des jeunes ingénieurs.

Marianne Coll, responsable des relations institutionnelles et politiques pour les filières d'élevage met leur prise de position sur le compte de la jeunesse :

Réagir à cet article

Sur le même sujet