Menu

Episode de gel« Plusieurs centaines de milliers d'hectares impactés », selon le ministre

Julien Denormandie, lors d'une réunion en visioconférence avec les représentants syndicaux agricoles sur l'épisode de gel et ses conséquences sur les cultures. (©Ministère de l'agriculture)
Julien Denormandie, lors d'une réunion en visioconférence avec les représentants syndicaux agricoles sur l'épisode de gel et ses conséquences sur les cultures. (©Ministère de l'agriculture)

Plusieurs centaines de milliers d'hectares de cultures ont été impactés par le brutal épisode de gel qui a suivi une forte hausse des températures, a déclaré vendredi en Touraine le ministre de l'Agriculture, qui a activé le dispositif des calamités agricoles.

 

C'est « un épisode d'une extrême violence qui a causé des dégâts extrêmement significatifs. On estime que plusieurs centaines de milliers d'hectares de vignes, d'arboriculture, de grandes cultures ont été impactés ces dernières heures », a souligné Julien Denormandie, en visite dans un vignoble de Parçay-Meslay (Indre-et-Loire), près de Tours.

Les dégâts sont toujours en cours d'évaluation, a-t-il précisé, évoquant dix régions sur treize touchées au cours de ce phénomène climatique « incroyablement inédit ».

« Il y a eu, il y a quelques jours, une augmentation des températures très forte, 20°C ici en Touraine, et du jour au lendemain une chute dramatique des températures. Il a fait jusqu'à -4°C, -6°C, ce qui fait que pour beaucoup de plantes les bourgeons sont sortis, et le froid est venu saisir, littéralement griller les bourgeons qui se trouvent derrière moi », a déclaré M. Denormandie, évoquant « 50 %, 70 % parfois 100 % des récoltes qui seront perdues à certains endroits ».

Le ministre a annoncé jeudi soir le déclenchement du dispositif des calamités agricoles. Il a également appelé vendredi les assureurs et les banques à se mobiliser, notamment pour des aménagements de prêts.

Selon M. Denormandie, les prévisions météorologiques font craindre un nouvel épisode de froid « dès la semaine prochaine ».

Réagir à cet article

Sur le même sujet