Menu

Agence de notation MomagriLa France est notée « triple A » pour sa « solvabilité alimentaire »

La France est classée "AAA" en matière de solvabilité alimentaire par l'agence de notation Momagri. (©Terre-net Média)
La France est classée "AAA" en matière de solvabilité alimentaire par l'agence de notation Momagri. (©Terre-net Média)

Le think tank agricole Momagri, qui défend notamment une organisation et une régulation de l’agriculture mondiale en dehors de l’actuelle OMC, développe son rôle d’agence de notation agricole en présentant le premier indicateur de solvabilité alimentaire. Parmi les 36 premiers pays évalués, la France, avec son « excellent niveau de solvabilité alimentaire » est classée « AAA ».

Le think tank Momagri (Mouvement pour une organisation mondiale de l’agriculture) développe sous le même nom la première agence de notation consacrée à l’agriculture et l’alimentation des Etats, en partenariat avec différents acteurs agricoles comme Limagrain, Euralis, Invivo, le Crédit agricole. « L’agriculture est un enjeu stratégique mondial majeur, sur lequel repose en grande partie la stabilité géopolitique et économique de notre monde », justifient ses représentants.

Estimant que la puissance des Etats dépend de leur sécurité alimentaire et de leur stratégie agricole, les fondateurs de l’agence ont présenté le premier classement de « l’indicateur de solvabilité alimentaire » (ISA).

Cet indicateur se base sur une série de données agricoles, alimentaires et économiques telles que la disponibilité, l’accès et la dépendance de la production agricole, le niveau d’investissement, l’ouverture des marchés et le taux de croissance du pays évalué.

Pour ses premiers résultats, Momagri a évalué 36 pays. La France fait logiquement partie des 11 pays classés « AAA » pour son « excellent niveau de solvabilité alimentaire », comme le Canada, les Etats-Unis, la Pologne ou le Danemark. Chypre et Malte se voient attribuer un « BB-/B+ », la même note que l’Ethiopie.

Mieux évaluer les politiques agricoles des Etats

L’indicateur de solvabilité alimentaire vient s’ajouter aux deux autres indicateurs déjà mis en place par Momagri : le SGPAA (Soutiens globaux à la production agricole et alimentaire) qui mesure de manière plus conforme à la réalité le niveau de soutiens agricoles accordés par les Etats, et le FAPSI (Food and agricultural policies stability index), indicateur évaluant la stabilité des politiques agricoles, construit pour le compte de la FAO.

En 2016, l’agence Momagri évaluera une dizaine de pays supplémentaires. A terme, l’objectif de l’agence et du think tank est que son nouvel indicateur soit progressivement pris en compte pour comparer les politiques agricoles, et ainsi « améliorer le dialogue international et aider les Etats à mieux orienter leurs politiques et les choix d’investissement ».

Rédacteur en chef de Terre-net

Réagir à cet article