Menu

Couplage des aides après 2015La Fnpl refuse une « opération pièces jaunes » pour les éleveurs laitiers

La Fnpl refuse une « opération pièces jaunes » pour les éleveurs laitiers

Pour la Fédération nationale des producteurs laitiers, les calculs sont faits. Un couplage intégral, après 2015, des productions déjà couplées, ne laisse pas beaucoup de marge pour les éleveurs laitiers.

Les éleveurs inquiets par la clé de répartition de l'enveloppe d'aides couplées entre les filères animales. Les éleveurs laitiers inquiets par la clé de répartition de l'enveloppe d'aides couplées entre les filières animales.  (©Terre-net média)

Passer des paroles aux actes, c’est ce qu’attend la Fédération nationale des producteurs laitiers (Fnpl, section spécialisée de la Fnsea) dans un communiqué paru ce 24 octobre 2013.

Au Sommet de l’élevage, le 2 octobre dernier, le président de la République, François Hollande, « n’a pas dit autre chose dans son discours » que « les modalités d’application de la réforme de la Pac » « doivent permettre à la France de rester une grande terre d’élevage  ». Et pourtant la section spécialisée craint que les éleveurs soient au final les grands perdants de la réforme après 2014 ; la convergence des aides découplées, qui affectera particulièrement la filière, ne pouvant pas être compensée par des aides couplées conséquentes pour compenser substantiellement le manque à gagner.

Sans les désigner, la Fnpl redoute que le nouveau couplage des aides pour 2014, profite d’abord aux filières d’élevage déjà bénéficiaires d’aides couplées.

« Les chiffres sont têtus. La Fnpl ne se contentera pas des pièces jaunes des 13 % de l’enveloppe de couplage des aides, ni de la petite monnaie de l’enveloppe des 2 % de couplage pour les protéines », écrit la section spécialisée de la Fnsea.

Réagir à cet article

Sur le même sujet