Menu

Accord sur la qualité du laitHenri Brichard (Fnpl) : « On ne peut pas reprocher au syndicat de vouloir éliminer des producteurs »

Henri Brichard (Fnpl) : « On ne peut pas reprocher au syndicat de vouloir éliminer des producteurs »

Le ministère de l’Agriculture a publié, mardi 31 janvier 2012, un arrêté homologuant un nouvel accord interprofessionnel sur la qualité du lait, le précédent ayant été jugé trop laxiste par le Conseil d’Etat. Si les normes en matière de cellules et de germes restent inchangées, les conditions de suspension de collecte en cas de non-conformité se durcissent. Face aux critiques de l’Opl, Henri Brichard, le président de la Fnpl, justifie cet accord au regard d’une réglementation européenne encore plus stricte.

Le nouvel accord interprofessionnel sur la qualité du lait, qui s’applique à partir du 31 janvier 2012 suite à son homologation par arrêté du ministère de l’Agriculture, vient durcir les conditions de suspension de collecte des producteurs en situation hors normes.

L’Opl, dans un communiqué du 23 janvier 2011, s’était élevée contre ce durcissement des règles. « La Fnpl aurait dû au moins obtenir que l’éleveur, avant même sa condamnation soit en mesure d’apporter des éléments contradictoires à l’accusation de la laiterie. Une deuxième analyse du lait par un laboratoire choisi par l’éleveur doit pouvoir être autorisée et reconnue », avait argumenté le syndicat, dans un communiqué du 23 janvier 2012.

La branche laitière de la Coordination rurale reproche aussi au Cniel et à la Fnpl de décentraliser les décisions en matière de qualité du lait à ses branches régionales. Une décentralisation qui, selon l'Opl, « accentuera la concentration ou la disparition de la production laitière suivant les régions ».

Henri Brichard, le président de la Fnpl, s'est défendu en soulignant que le précédent accord avait été cassé à l'initiative de la Confédération paysanne. Cette dernière avait, en effet, demandé l'annulation de cet accord au motif de la représentativité syndicale au sein du Cniel. Le Conseil d'Etat avait alors cassé l'accord, non pas pour ce motif, mais parce qu'elle l'a jugé trop laxiste par rapport à la réglementation européenne.

A lire également:

Qualité du lait - La révision de l’accord interprofessionnel fait polémique

En savoir plus:

Arrêté du 24 janvier 2012 portant homologation de l'accord interprofessionnel du 15 novembre 2011 relatif à l'application de la réglementation pour les germes et les cellules somatiques lors de la collecte du lait de vache à l'exploitation agricole

Accord interprofessionnel du 15 novembre 2011 relatif à l'application de la réglementation pour les germes et les cellules somatiques lors de la collecte du lait de vache à l'exploitation agricole

 

eslfi
Henri Brichard, à l'issue de la conférence de presse de rentrée
de la Fnpl, le 31 janvier 2012. (© Terre-net Média)

 

Réagir à cet article

Sur le même sujet