Menu

Entremont AllianceUne solution en vue pour Entremont, selon le patron de Sodiaal

Une solution en vue pour Entremont, selon le patron de Sodiaal

Gérard Budin, président de la coopérative laitière Sodiaal, connue pour ses marques Yoplait et Candia, a affirmé samedi qu'une solution était en vue pour la reprise d'Entremont Alliance, groupe laitier en difficultés.

 


Une solution en vue? (© Terre-net Média)
M. Budin a fait ces déclaration après s'être entretenu avec le président Nicolas Sarkozy, lors de la visite du chef de l'Etat au salon de l'Agriculture. Selon M. Budin, le financier belge Albert Frère, présent via la holding Unifem dont il détient 63,5 % vendrait ses parts. Sodiaal, aidée du soutien de « banques » que M. Budin n'a pas voulu citer, reprendrait l'ensemble des activités d'Entremont. Des partenariats pourraient ensuite être envisagés, a ajouté M. Budin, sans plus de précisions. Il n'a pas non plus donné de détails sur le calendrier de l'opération.

 

Les actuels sociétaires d'Entremont seront aidés pour entrer dans la coopérative Sodiaal, a assuré M. Budin. La reprise d'Entremont Alliance, en crise depuis des mois et qui produit notamment des fromages sous vide, patine. En octobre dernier, des négociations exclusives avaient été lancées avec Sodiaal pour deux mois. Mais fin novembre, aucun accord n'avait été trouvé entre les deux entreprises. Lactalis, écarté dans un premier temps, était alors revenu dans la course, en déposant une offre concurrente de reprise avant de la voir rejetée en décembre.

Bruno Le Maire souhaite une solution rapide depuis plusieurs mois

Le rapprochement avec Sodiaal est soutenu par le ministre de l'Agriculture Bruno Le Maire, qui souhaite depuis plusieurs mois une « solution industrielle définitive » pour Entremont. Le Ciri, le comité interministériel de restructuration industrielle, organisme dépendant du ministère français de l'Economie, est partie prenante aux négociations.

Troisième opérateur de lait en France, Entremont compte 6.000 producteurs et absorbe notamment 30 % de la production laitière bretonne. Avec Sodiaal, la nouvelle unité représenterait 13.500 producteurs de lait et 20 % de la production française, selon les chiffres de M. Budin.

Sur le même sujet