Menu

Fièvre catarrhaleUn éleveur de brebis lozérien convoqué à la gendarmerie

Un éleveur de brebis lozérien convoqué à la gendarmerie

Un éleveur de brebis sur le Causse Méjean, en Lozère, a indiqué lundi avoir reçu une convocation de la gendarmerie pour avoir refusé de vacciner ses bêtes contre la fièvre catarrhale ovine (FCO), malgré les nombreuses injonctions des pouvoirs publics.

 


Beaucoup d'éleveurs refusent de vacciner leurs animaux.
 (© Terre-net Média)
René Riesel doit être entendu mardi matin à la gendarmerie du Collet-de-Dèze (Lozère), devant laquelle un comité a prévu de se réunir, pour présenter les motivations qui le poussent à désobéir. « Je refuse de livrer aveuglément mes animaux aux marchands de chimie », a expliqué à un correspondant de l'Afp cet éleveur qui n'hésite pas à qualifier le ministère de l'Agriculture de « ministère de la peur ».

 

« Je viens m'ajouter aux milliers d'éleveurs, en France, poursuivis par l'État pour leur refus d'une vaccination forcée des cheptels contre la Fco », a-t-il ajouté. Un premier procès aura lieu à Auch le 16 mars contre des éleveurs qui ont refusé de se soumettre à l'arrêté ministériel imposant la vaccination.

La fièvre catarrhale est une infection virale non transmissible à l'homme qui n'affecte que les ruminants (bovins, ovins, caprins), mais retarde leur commercialisation en empêchant l'exportation des bêtes jusqu'à 3 mois après leur vaccination.

René Riesel fut un des principaux initiateurs de la campagne anti-Ogm en France et en Europe. Ancien membre de la Confédération Paysanne, qu'il a quittée par désaccord avec la manière d'agir de José Bové, il a été condamné à de la prison ferme pour la destruction de riz transgénique en juin 1999 dans un laboratoire de Montpellier.

Sur le même sujet