Menu

Contenu réservé

Organisation du travailDes exploitations viables, des éleveurs libérés

Des exploitations viables, des éleveurs libérés

Le groupage des vêlages sur une période courte de 3 à 4 mois est une solution parmi d’autres qui répond aux préoccupations des éleveurs laitiers autour du travail. En Bretagne les vêlages ont généralement lieu tout au long de l’année. Seize éleveurs laitiers bretons ayant choisi de regrouper les vêlages ont été suivis pendant trois ans par le réseau d’élevage. Résultats.

 


« Cette analyse technico-économique a surtout démontré
que les conduites qui arrêtent les vêlages délibérément – sur une
période allant de 5 à 9 mois – ne pénalisent pas la performance
économique des exploitations. » (© Terre-net Média)
Parmi les 16 exploitations suivies dans le cadre de l’étude menée entre 2005 et 2008 par le réseau chambre d’agriculture de Bretagne, trois types de conduite ont été identifiés : des vêlages groupés sur 3 mois au printemps, 3 à 5 mois de vêlages à l’automne, 5 mois sans vêlage. Cette diversité montre d’ores et déjà qu’il y a différentes façons d’envisager l’organisation des vêlages.

 

Les résultats enregistrés pendant les trois campagnes ont montré des résultats de reproduction variable d’un élevage à l’autre ainsi qu’un taux de réforme maîtrisé. Mais cette analyse technico-économique a surtout démontré que les conduites qui arrêtent les vêlages délibérément – sur une période allant de 5 à 9 mois – ne pénalisent pas la performance économique des exploitations.

Une mise à la reproduction rapide

0

Vous avez lu 26 % de l'article

Vous devez vous abonner pour lire cet article en entier.

Ou

Bénéficiez de Web-agri en PRO pendant 7 jours gratuitement

*Offre sans engagement

Sur le même sujet