Menu

[Revue des réseaux] #SemaineRGAInfos clés, témoignages : mobilisés pour donner envie d'être agriculteur !

Retour sur la Semaine du renouvellement des générations en agriculture, qui a lieu chaque année en février. En 2021, pour cause de crise sanitaire, elle s'est passée essentiellement sur les réseaux sociaux, du 8 au 13 février, et revêt encore plus d'importance puisque la session annuelle de Jeunes Agriculteurs sur cette thématique a été annulée. Objectif : susciter des vocations en montrant les multiples facettes du métier d'exploitant agricole, à travers les parcours et projets tout aussi multiples de jeunes installés.

Chaque jour, une facette du métier d'agriculteur à découvrir

C'est ce que proposait notamment le syndicat national Jeunes Agriculteurs sur Twitter, entre le 8 au 13 février 2021, pour la Semaine du renouvellement des générations ou la #SemaineRGA.

  • Une profession qui a du sens

« L'agriculture est basée sur l’observation et la compréhension de l'environnement pour adapter les pratiques », complète JA Centre-Val de Loire dans un communiqué.

  • Diversifiée

« Les missions sont nombreuses et la routine inexistante », insiste également JA Centre-Val de Loire.

  • D'innovations

« Être agriculteur, c’est savoir se remettre en question, s’adapter, expérimenter et innover », appuie JA Centre-Val de Loire.

  • Où on est son propre patron

  • Au contact de la nature

  • Et des humains

Autant d'intérêts rassemblés également dans la définition que donne à sa profession le président des JA de Dordogne, Pierre-Henri Chanquoi.

Le réseau JA lance aujourd’hui sa semaine nationale dédiée au Renouvellement des Générations en Agriculture (RGA) ??. En Dordogne, notre Président Pierre-Henri CHANQUOI vous partage son billet d’humeur ??

Publiée par Jeunes Agriculteurs Dordogne sur Lundi 8 février 2021

Des témoignages vidéos de jeunes récemment installés 

Sur Facebook et Twitter, sur les comptes et pages JA de nombreux départements, des témoignages vidéos de jeunes récemment installés ont été diffusés.

  • En Île-de-FranceJordan Pasdeloup : « Même non issu du milieu, on peut s'installer en céréales »

En effet, ce passionné de nature, d'agriculture, de matériel et de technologie a repris, à 22 ans en hors cadre familial, une exploitation de 80 ha en Seine-et-Marne, et est en même temps salarié dans une autre ferme.

#SemaineRGA ????‍?? ?? Jordan Pasdeloup nous raconte son installation et sa passion pour son métier????

Publiée par Jeunes Agriculteurs d'Ile de France sur Lundi 8 février 2021
  • En Dordogne, Sabine Moynac : « Relever quotidiennement des défis technico-économiques pour faire toujours mieux »

Sabine est l'ambassadrice de l'installation départementale. Installée seulement depuis avril 2020, elle trouvé ses deux associés grâce au répertoire départ installation (RDI). Pour « conforter son choix », elle a réalisé un stage de parrainage. La jeune femme de 28 ans apprécie « la diversité des tâches » qu'elle effectue. Elle aime « se remettre régulièrement en question » et s'efforce « d'innover pour assurer la durabilité » de l'exploitation de polyculture-élevage.

#JA24 vous présente son ambassadrice installation ????‍??, Sabine MOYNAC du GAEC DES SAINTS, installée en 2020 du côté de...

Publiée par Jeunes Agriculteurs Dordogne sur Lundi 8 février 2021
  • En Corse, Andréa Angeli veut « préserver le patrimoine foncier familial »

La jeune éleveuse de bovins viande bio, avec un atelier de diversification d'huile d'olive, a effectivement à cœur de « protéger les terres agricoles à fort potentiel, situées sur le littoral donc très convoitées ». « N'hésitez pas à choisir ce métier qui apporte de grandes satisfactions tous les jours ! », lance-t-elle.

  • Dans le Maine-et-Loire, pour Valentin Butet : « Un héritage familial depuis quatre générations » 

Le producteur de Charolaises insiste sur l'importance de bien se former et communiquer sur l'agriculture, sur les réseaux sociaux entre autres.

  • En Mayenne, « Le projet de vie » de Mélanie Legrand

Une installation progressive sur 10 ans a permis à la jeune femme et son mari « de prendre leur marque, d'apprendre des cédants leur savoir et leur savoir-faire (acquis depuis plus de 34 ans) et de bien comprendre le fonctionnement de l'exploitation ».

  • Dans l'Orne, Maxime Vaugeois : « Connaître des obstacles, les surmonter et savoir évoluer, c'est de la vie d'un chef d'entreprise » 

Après un an en Gaec à quatre associés, le jeune homme s'est réinstallé en EARL avec son frère en viande bovine et céréales. Aujourd'hui, il s'épanouit complètement dans son métier où il apprend chaque jour de nouvelles choses.

Et aussi :

Piloter son entreprise et sa vie. (Michael Ravagnet, Tarn)

David Champclou (Sarthe) : « L'esprit d'entreprendre, l'envie d'indépendance et la fierté de nourrir les gens »

La liberté et le partage d'expérience me font kifer ! (Marion Laroche, Cher)

Marion Laroche poursuit : « En plus, les années se suivent et ne se ressemblent pas. J'arrive à allier travail, vie de famille et loisir et je ne ressens pas les contraintes que je voyais quand mes parents étaient agriculteurs. L'agriculture, c'est pas ce que tu crois, alors il faut oser ! »

Jordan Muhlematter (Haute-Saône) : « Être en Gaec, une force pour affronter les difficultés » techniques, économiques et liées au travail

Thomas Fortoul (Hautes-Alpes) : « Travailler dans d'autres fermes en France et à l'étranger pour affiner son projet »

Jérémy Diais (Loire-Atlantique) : « Accueillir des stagiaires et des apprentis pour leur faire découvrir le métier »

 Déjà au milieu des vaches dans mon cosy... (Marie, étudiante en licence agricole, Haute-Loire)

Parmi les autres messages véhiculés durant plusieurs jours

  • « La place croissante des femmes » : 30 % des actifs
Publiée par Jeunes Agriculteurs d'Ile de France sur Mardi 9 février 2021

 

  • « Le très bon taux d'insertion professionnelle » : 82 à 93 % selon les diplômes

  • « Des installations pérennes » : 99 % des jeunes installés sont encore là 5 ans après

#SemaineRGA Encore en 2019, le dispositif d'accompagnement à l'installation des porteurs de projet en agriculture fait ses preuves !

Publiée par Jeunes Agriculteurs Bourgogne Franche-Comté sur Dimanche 14 février 2021
  • D'où le slogan : « L’agriculture, ton avenir, notre futur », celui des agriculteurs français que les nouveaux venus dans le métier permettent de renouveller.

De nombreux échos dans la presse

Sur France 3 Centre par exemple.

Sur France Bleue Périgord, Guillaume Testut, vice-président des JA Dordogne, a indiqué que de plus en plus de jeunes se tournent vers l'agriculture après avoir travaillé dans d'autres secteurs, pour « revenir à des valeurs essentielles » que l'on retrouve dans le monde agricole. Il a également pointé certaines difficultés telles que le capital de plus en plus important pour s'installer.

Guillaume TESTUT, notre Vice-Président en charge de l’installation, était en direct ce matin sur France Bleu Périgord ?? pour parler du renouvellement des générations en agriculture ! ?? #RGA #JA24

Publiée par Jeunes Agriculteurs Dordogne sur Mercredi 10 février 2021

Tout comme sur France Bleue Hérault, où Annabelle Vidal, vice-présidente des Jeunes Agriculteurs, explique que c'est lorsqu'elle était animatrice en centre de loisir qu'elle a décidé d'entreprendre une reconversion professionnelle vers l'agriculture. Elle souhaite ainsi contribuer à la promotion de ce métier auprès des plus jeunes, car elle a pu se rendre compte qu'ils connaissaient peu ce milieu.

#SemaineRGA ???? Notre responsable installation, Annabelle Vidal a pris la parole ce matin sur France Bleu Hérault pour...

Publiée par Jeunes Agriculteurs de l'Hérault sur Mardi 9 février 2021

Et même sur France Inter.

Journaliste installation/transmission des exploitations

Réagir à cet article

Sur le même sujet