Union européenne

Articles relatifs à l'actualité de l'Union européenne.


18Mai
Libre-échange

Que contient l'accord UE/Mexique sur le plan agricole ?

Un nouvel accord a été trouvé le 28 avril entre l'Union européenne et le Mexique, exemptant de droits de douane la quasi-totalité des échanges de biens, y compris sur le plan agricole. Dans certaines filières, des quotas à droits réduits vont être mis en place selon les filières, comme dans la viande bovine où la possibilité d'importer 20 000 tonnes de viande bovine mexicaine à droits réduits a choqué les éleveurs bovins. Cependant, que prévoit l'accord concernant les autres filières ?

7Mai
L'info marché du jour

Doublement des droits de douane sur le maïs importé en Europe

L'Union européenne a décidé d'augmenter les droits de douane qui avaient été mis en place sur les importations de maïs, de sorgho et de seigle. En passant à 10,40 ¤/t, ils devraient permettre d'éviter une dépréciation supplémentaire sur les marchés européens.

5Mai
Rapports de l'EFSA sur les pesticides

La réglementation européenne suffisante pour prévenir l'effet cocktail

Actuellement, les risques liés à la présence de résidus de pesticides dans les aliments sont évalués substance par substance. Pour mieux connaître les risques de la combinaison de plusieurs de ces produits sur la santé humaine, l'agence européenne de sécurité des aliments a mené deux évaluations concluant que l'exposition cumulée, via l'alimentation, présente des risques limités qui ne justifient pas de modifier la réglementation européenne.

4Mai
Accord UE/Mexique

Après l'annonce de la signature de l'accord entre l'Union européenne et le Mexique, qui prévoit l'importation de 20 000 tonnes de viandes bovines mexicaines sur le sol européen, les éleveurs du Massif Central ont lancé une pétition pour dénoncer l'absurdité de cet accord, en pleine crise économique et sanitaire.

4Mai
Commande publique

Dans une tribune diffusée le 30 avril, 70 députés dont les anciens ministres Stéphane Travert et François de Rugy, appellent les collectivités à privilégier au maximum l'origine locale et française dans la restauration collective et demandent un assouplissement des règles de la commande publique.