Tribunes

Ici la parole est libre. Place aux éditos de la rédaction de Terre-net Magazine et aux tribunes d'acteurs du monde agricole.

7Septembre
Paroles de lecteurs

Le coup de gueule d'Emmanuel Ferrand en a entraîné d'autres

640 réactions, du jamais vu depuis que les lecteurs peuvent commenter les articles de Terre-net ! Certes le sujet est polémique, la tribune d'Emmanuel Ferrand portant sur le très controversé glyphosate, mais quand même ! Certains y ont vu l'occasion de donner leurs arguments contre la suppression de l'herbicide. Mais comme souvent malheureusement, les détracteurs de l'agriculture en ont profité pour poursuivre leur agribashing.

14Aout
[Tribune] Glyphosate

Le coup de gueule d'Emmanuel Ferrand, agriculteur

Dans un texte publié sur son blog en réaction aux dernières péripéties sur le dossier du glyphosate, Emmanuel Ferrand, agriculteur, syndicaliste et élu local de l'Allier, dénonce une « pure folie politique, médiatique, sans tenir compte aucunement de la science ». Il exhorte les consommateurs à « faire confiance » aux agriculteurs français, qui leur fournissent « la meilleure alimentation du monde ».

22Mai
[Tribune] Gilles Cavalli, Agrifind

« Les atouts du #cofarming au bénéfice d'un développement durable »

Quels sont les liens entre la toute nouvelle dynamique de #cofarming et la tendance lourde dans notre société qu'est le développement durable ? Voici les réponses de Gilles Cavalli, cofondateur d'Agrifind et vice-président de l'association #CoFarming.


3Mai
[Tribune] Gilles Cavalli, Agrifind

« De nouvelles opportunités économiques offertes par le #cofarming »

Dans la dynamique des AgTech, l'économie collaborative perce dans le monde agricole grâce aux nouvelles technologies. Le #cofarming offre aux agriculteurs des opportunités économiques par exemple pour mieux valoriser leurs activités, maîtriser les charges ou partager des informations de terrain. De nouveaux services apparaissent et cela peut concourir à réinventer les organisations agricoles. C'est ce qu'explique dans cette tribune Gilles Cavalli, cofondateur d'Agrifind et vice-président de l'association #CoFarming.

14Mars
[Tribune] Emmanuel Ferrand

« Au-delà de leur salon, l'agriculture et la ruralité se meurent »

Agriculteur, maire-adjoint de Saint-Pourçain-sur-Sioule, dans l'Allier, et élu régional, Emmanuel Ferrand critique sur son blog la « schizophrénie » des consommateurs et dénonce l'abandon des agriculteurs par les dirigeants européens et français, « alors que le reste du monde réveille son agriculture ». « Le monde rural ressemblera sous peu aux territoires ruraux abandonnés et sinistres de l'Union Soviétique », écrit-il.

23Février
[Tribune] Francois Mandin, agriculteur

« L'agriculture de conservation des sols, enfin reconnue par le monde agricole »

[Tribune de François Mandin] Agriculteur dans le Marais poitevin et président de l'Association pour la promotion d'une agriculture durable pour la région Centre Atlantique depuis 2012, François Mandin est engagé depuis plus de vingt ans dans l'Agriculture de conservation des sols (ACS). Il a plaisir à voir «  l'ACS (enfin) reconnue par le monde agricole mais vit cette reconnaissance comme une récompense et d'une certaine façon aussi comme une crainte ».

10Février
"Fake news" inondations, suite

« L'agriculture est devenue l'activité responsable de tous nos maux »

Face aux accusations portées à l'encontre de l'agriculture dans la survenue des inondations, l'Académie d'agriculture de France (AAF) a décidé de prendre position et de faire entendre une « parole juste ». Guillaume Benoît a ainsi réalisé la synthèse des analyses et réactions de près de 50 membres de l'AAF sur le sujet.

5Janvier
Anthony Marre, éleveur

« Réveillez vous, consommateurs : faites confiance à vos paysans ! »

Tous atterrés par les propos de Rémi Gaillard, les professionnels de l'agriculture ont vivement réagi sur les réseaux sociaux. À leur tour, les trois éleveurs laitiers dont l'exploitation a été visitée en pleine nuit s'adressent à Rémi Gaillard dans une lettre ouverte. Leurs propos sont ici suivis d'un message de Léonard Théron, vétérinaire, qui donne ses arguments aux internautes anti-élevage. (complété le 9 janvier avec le lien vers la pétition des éleveurs dont le veau a été volé)

7Octobre
2017
[Tribune] Suicide en agriculture

Charline : « Pour que l'espoir perdure dans nos campagnes »

A l'occasion de la journée d'hommage aux familles des agriculteurs qui se sont suicidés, le 8 octobre à Sainte-Anne d'Auray (Morbihan), Charline revient dans une tribune sur le suicide de son père agriculteur au printemps dernier. Pour éviter de nouveaux drames et trouver des solutions à la crise traversée par de nombreux producteurs, elle a adressé une lettre ouverte à Stéphane Travert ministre de l'agriculture en août dernier et vient de le rencontrer lors des Etats généraux de l'alimentation.

4Juillet
2017
Paroles de lecteurs

Faisons, nous aussi, table rase vis-à-vis des procédés de l'agroalimentaire !

Dans sa tribune parue sur Terre-net, Olivier Mevel, consultant en stratégie des filières alimentaires, défend un changement radical de méthode au sein de l'observatoire des prix et des marges, mais aussi une révision profonde de la loi de modernisation de l'économie, pour rééquilibrer le rapport entre les industriels et les agriculteurs. Eux se montrent encore une fois sceptiques. Ils veulent des chercheurs qui « trouvent », qui proposent des solutions qui seront réellement appliquées pour sortir enfin de la crise.

27Juin
2017
Organisation des filières

« Les paysans doivent se réapproprier leurs coopératives ! »

Auteurs du "Référentiel pour une gouvernance stratégique des coopératives agricoles", les enseignants-chercheurs Xavier Hollandts et Bertrand Valiorgue estiment que les coopératives peuvent être des outils anti-crise. Mais à une seule condition, selon eux, « qu'elles soient bien gouvernées ».

5Juin
2017
Daniel Perron, juriste

« Contre la crise, un nouveau modèle économique et culturel assumé »

Selon le juriste Daniel Perron, « la crise est devenue un état permanent ». Pour en sortir, il faudrait « revoir le paradigme de marché, repenser nos régulations et admettre de réarmer les pouvoirs publics et les agriculteurs dans le jeu économique ». Plus largement, il s'agit d'élaborer « collectivement le modèle agricole vers lequel nous voulons nous diriger ».