Tourteaux

image Tourteaux

Articles traitant des tourteaux de colza et soja : prix des concentrés et protéines végétales en alimentation animale.

20Janvier
Alimentation

En filière non OGM, quelle formule de correcteur azoté choisir ?

Le marché du lait connait de grandes mutations, avec l'arrivée de nouvelles segmentations comme le lait issu de vaches nourries sans OGM. Et si cette filière devenait le standard, comme dans certains pays voisins ? Christophe Granier de Feedia (Techna) fait le point sur les différentes formulations de correcteur azoté et leur intérêt économique.

24Décembre
2019
Alimentation

Simplifier la distribution des concentrés pour gagner du temps

La distribution de l'alimentation représente une grande part du temps de travail de l'éleveur. S'il faut en plus faire du cas par cas pour distribuer les concentrés, ça peut vite devenir compliqué. Passer au Dac, à une distribution automatisée pendant la traite ou simplement à la ration complète sont autant de pistes envisageables pour gagner du temps. Tout dépend de l'investissement à prévoir.

26Novembre
2019
Vaches de réforme

Enrubannage ou régime sec : le coût de l'engraissement n'est pas le même

L'enrubannage permet de réduire la part de concentrés des rations d'engraissement. En revanche, l'herbe récoltée doit être de qualité suffisante - soit fauchée tôt. À l'inverse, distribuer un mélange fermier ou une ration foin + concentrés à volonté réduira largement le temps de travail de l'éleveur mais gare au coût alimentaire qui peut vite s'envoler !


16Octobre
2019
Autonomie

Légumineuses, graminées, méteil, maïs grain : quelles pistes pour mon système ?

Le poste alimentation pèse lourd dans les charges d'un élevage, notamment lorsqu'on est très dépendant des cours et marchés. Heureusement, il existe des alternatives qui permettent de devenir plus autonome comme les légumineuses, le méteil, le maïs grain, etc. tout en conservant des performances tout à fait correctes.

27Juin
2019
Enjeux économiques pour le colza

« Des perspectives à trouver en dehors des marchés mondiaux classiques »

Le colza se situe dans un tel contexte de marché qu'il devient très difficile pour l'origine française d'être compétitive sur la scène internationale. Perrine Tonin, responsable des études économiques du groupe Avril, voit cependant des perspectives favorables à la culture à travers plusieurs débouchés, à condition d'ajustements au niveau de la production : les biocarburants de spécialité pour des colzas avec un bilan carbone minimisé, l'alimentation humaine pour l'huile, misant sur son profil nutritionnel de qualité, et animale, pour des tourteaux riches en fibres grâce à des variétés sélectionnées en ce sens.