Thierry Roquefeuil

Articles relatifs à Thierry Roquefeuil, président de la Fnpl.

28Novembre
Bilan de la loi EGA sur le prix du lait

« Un retour de valeur aux producteurs autour de 11 ¤/1 000 l », estime la FNPL

Alors que, avec leurs tracteurs, les agriculteurs des réseaux FNSEA et Jeunes agriculteurs manifestent à Paris et dans d'autres villes, la FNPL a dressé un premier bilan chiffré des mesures de la loi Égalim. Selon le syndicat, le retour de rémunération aux producteurs de lait a été en moyenne de 11 ¤/1 000 l sur les 9 premiers mois de 2019. Un chiffre moyen tenant compte du mix-produit des industriels qui cache une réalité très hétérogène selon les entreprises. C'est « presque la moitié de l'objectif initial », mais surtout « en-deça des objectifs de couverture des coûts de production ».

22Mars
Congrès de la FNPL à Arras

L'éternelle question de la juste rémunération des éleveurs

Les producteurs de lait de la FNPL étaient réunis en congrès annuel les 20 et 21 mars 2019 à Arras, dans le Pas-de-Calais. En invitant des représentants d'associations environnementales et « welfaristes », les producteurs se sont demandés, à juste titre, s'ils n'avaient pas déjà répondu aux nombreuses attentes sociétales en matière d'élevage. Au ministre de l'agriculture, leur président Thierry Roquefeuil a insisté sur l'attente pressante des éleveurs quant au retour de prix rémunérateurs. Car les effets - supposés - de la loi Alimentation sont jugés bien trop timides.

28Février
Métiers du lait

Le Cniel signe un accord national avec l'Onisep, office national d'information sur les enseignements et les professions, pour développer la formation et améliorer l'information de la filière laitière. Ils s'engagent ainsi pour des enjeux de renouvellement des générations et d'attractivité des métiers, prioritaires pour cette filière.


24Janvier
V½ux 2019 de la FNPL

« Faire appliquer les mesures de la loi Alimentation» aux coopératives laitières

Dans un contexte national toujours aussi tendu et un marché laitier européen menacé par les conséquences du Brexit, la FNPL s'est donnée comme priorité de défendre une application des mesures de la loi Alimentation « pour l'ensemble des producteurs laitiers », qu'ils fournissent un collecteur privé ou qu'ils soient coopérateurs. L'ordonnance attendue sur les coopératives agricoles et leur gouvernance semble, aux yeux du syndicat, aller dans le bon sens.

12Octobre
2018
Paroles de lecteurs

Beaucoup plus réservés que T. Roquefeuil sur le nouveau calcul du prix du lait

Si Thierry Roquefeuil, président du Cniel, interviewé au Space, estime que les nouveaux indicateurs instaurés par la loi alimentation pour le calcul du prix du lait obligeront les industriels et les distributeurs à prendre en compte les coûts de production des éleveurs, et à répercuter les hausses du marché, les lecteurs de Web-agri sont bien moins optimistes. « De beaux discours , disent-ils, mais rien ne bougera », le prix du lait restera bas.

17Septembre
2018
Prix du lait

T. Roquefeuil (Cniel): «La loi doit refléter l'état d'esprit des Etats généraux»

Pour l'interprofession laitière, une course contre la montre est lancée : d'ici la mi-octobre, date à laquelle Emmanuel Macron compte recevoir les filières après la promulgation de la loi Alimentation, les acteurs doivent déterminer et valider les indicateurs qui serviront au calcul du prix du lait. Selon Thierry Roquefeuil, président du Cniel, avec des indicateurs rendus publics, les industriels et distributeurs ne pourront plus se dérober à la nécessité de prendre en compte les coûts de production des éleveurs, et de « faire passer les hausses de prix » quand l'évolution du marché les justifie.

24Mai
2018
[Tribune] Thierry Roquefeuil, FNPL

« La France a besoin de producteurs de lait qui vivent de leur métier »

Alors que les députés examinent jusqu'au mardi 29 mai le projet de loi alimentation, issu des Etats généraux de l'alimentation, le président de la FNPL Thierry Roquefeuil alerte les parlementaires sur le risque d'une loi vide de substance, « inefficace pour faire profiter de la valeur créée au sein de la filière laitière à tous ceux qui la font, producteurs de lait compris ».

18Janvier
2018
Prix du lait, négociations commerciales

Dans les contrats aval 2018, des prix producteurs entre 335 et 375 ¤/1 000 l

Selon la FNPL, les prix objectifs payés aux producteurs pour 2018, que les industriels ont mentionnés dans leurs conditions générales de vente, oscillent dans une fourchette comprise entre 335 et 375 ¤/1 000 l. Mais face à l'imprécision des termes, le syndicat se donne six mois pour mettre en ½uvre le plan de filière laitière en matière de cadre interprofessionnel et de définition d'indicateurs de valorisation du lait.