Témoignages

Reportages en exploitation. Les agriculteurs expliquent leurs choix, décrivent leurs pratiques.

26Février
Témoignages d'agris

Déprimer les céréales par les animaux, une technique ancienne à se réapproprier

Le déprimage des céréales consiste à « faire pâturer les parcelles au stade tallage par des animaux », rappelle le réseau Dephy. Selon les essais réalisés, cette pratique ancienne permet d'améliorer le tallage des céréales et leur densité. Ressource fourragère pour le troupeau, c'est aussi un plus côté fertilisation. Retrouvez des témoignages d'agriculteurs à ce sujet, avec des génisses et des brebis.

26Février
Robotique, datas, biotechnologies...

Les nouveaux métiers de l'agriculture au menu du 45e RDV agri

Thierry agriculteur d'aujourd'hui poursuit les RDV agri nouvelle formule, toujours avec des sujets au c½ur de l'actualité. Après « le bio est-il vraiment plus écolo que l'agriculture conventionnelle ? » ou encore « s'installer en agriculture : est-ce encore possible ? », l'agriculteur souhaite discuter avec tous ses invités, le 1er mars prochain à 21 h, de tous les nouveaux métiers de l'agriculture liés aux nouvelles technologies (robotique, datas, biotechnologies...).

19Février
[Témoignages] Fertilisation azotée

Les agris multiplient les actions pour réduire les pertes par volatilisation

L'épandage d'engrais minéraux ou d'effluents d'élevage est responsable d'une grande partie des émissions d'ammoniac dans l'atmosphère. Des solutions existent pour limiter ces pertes. Retrouvez les témoignages de spécialistes et d'agriculteurs qui travaillent sur le sujet.

7Février
Reportage dans le Limousin

Dephy Ferme : expérimenter à plusieurs, ça a du bon !

En Limousin, une dizaine d'agriculteurs accompagnés par la Fédération des Civam en Limousin s'appuient sur le dispositif Dephy pour améliorer leurs techniques agricoles et s'entraider. Du déprimage des céréales à la reconnaissance des adventices en passant par des réflexions sur le travail du sol et le choix des assolements, l'émulation du groupe porte ses fruits.


5Février
Gaec Vimont-Levesque (76)

Un roto 32 places qui correspond parfaitement au rythme des associés

Avec une salle de traite qui arrivait en fin de vie et un troupeau en agrandissement, Kevin Levesque et Wilfried Vimont épaulés de leurs femmes Annabelle et Sonia ont opté pour un roto de traite 32 places. Un investissement élevé certes, mais du confort de travail au quotidien pour ces éleveurs motivés et organisés pour traire leurs 120 vaches laitières.

1Février
Repères et témoignages

Sorgho : « cette petite graine qui monte »

En 2020, les surfaces cultivées en sorgho ont progressé de 18 % dans l'Union européenne (source Sorghum ID). Cette progression vaut pour le sorgho grain (+ 20 %), comme pour le sorgho fourrager (+ 12 %). Une dynamique observée notamment auprès des adhérents de la coopérative Euralis. Retrouvez plus de détails et leurs témoignages.

1Février
[Témoignages] Association Eco-Phyt'

HVE : « Produire des aliments sains à prix accessibles »

Répondre aux attentes sociétales, certifier un engagement dans des pratiques plus durables... Moins reconnue que le bio, à laquelle elle a pu récemment être opposée, la Haute valeur environnementale constitue pourtant un réel levier pour reconnecter agriculteurs et consommateurs, ont témoigné le 29 janvier les premiers agriculteurs certifiés HVE 3 accompagnés par l'association Ecophyt'.

29Janvier
3 élevages passés «au-delà des clôtures»

Ils ont entièrement revu leur système pour plus d'économie et d'autonomie

S'il s'agissait pour certains de la dernière chance, le fait de se tourner vers des systèmes d'élevage plus pâturants a bouleversé le métier de ces cinq éleveurs. Olivier, Patrick, Romain, Margaux et Paul reviennent sur leurs motivations et leurs difficultés mais aussi sur les avantages à passer « au-delà des clôtures ».

22Janvier
En bovin viande

Jérémie Bioteau (49) a opté pour un bâtiment qui donne libre accès au pâturage

À La Poitevinière dans le Maine-et-Loire, Jérémie Bioteau vient d'investir dans un nouveau bâtiment pour ses 35 vaches allaitantes de race Parthenaise. Principale originalité : la table d'alimentation se trouve face au mur et l'aire paillée est orientée sud-est. Coût total : 120 000 ¤.

15Janvier
Témoignage de Fabien Paris (03)

« Je nourris mon sol et c'est le sol qui s'occupe de mes cultures »

Agriculteur au nord de l'Allier, Fabien Paris fait le constat, il y a quelques années, d'être arrivé au bout du système. Déterminé à le faire évoluer, il se tourne alors vers l'agriculture de conservation des sols (ACS). Membre de la communauté AgroLeague depuis bientôt 4 ans, il note l'importance d'être accompagné techniquement dans cette transition et témoigne des différents changements mis en place sur son exploitation.

15Janvier
Webinaire ce lundi midi

Agriculture de conservation des sols : les clés pour réussir sa transition

Vous vous intéressez à l'agriculture de conservation des sols ? Mais comment démarrer ? Quelles sont les étapes clés pour réussir cette transition ? Sébastien Roumegous, co-président et co-fondateur du Centre de développement de l'agroécologie, nous apportera son expérience et répondra à toutes vos questions lors d'un webinaire lundi 18 janvier 2021 de 13h30 à 14h30. Derniers jours pour s'inscrire !

15Janvier
Hervé Pelé (49)

Valoriser ses veaux mâles Jersiais grâce à la vente directe

En 2019, Hervé Pelé a élevé les 18 veaux mâles de race Jersiaise nés sur son exploitation sous des vaches nourrices. Six d'entre eux ont permis d'élaborer des produits à base de viande de veau pour la vente directe, tandis que les douze autres poursuivent leur carrière en tant que b½ufs. Des pistes à étudier, permettant aux éleveurs de Jersiaises de valoriser leurs veaux mâles.

8Janvier
Témoignages dans le Nord

HVE : « La continuité d'une démarche engagée depuis plusieurs années »

Très représentée dans le monde viticole (81 % des exploitations certifiées en juillet 2020), la certification "haute valeur environnementale" (HVE) se développe dans l'ensemble des exploitations de la filière végétale, notamment en grandes cultures. De nombreuses coopératives agricoles accompagnent leurs adhérents en ce sens, dont Unéal qui rassemble plus de 6 000 agriculteurs dans les Hauts-de-France. Retrouvez son témoignage et celui de deux de ses adhérents, prêts à passer l'audit du niveau 3.

8Janvier
Gaec des Mezerais (22)

Zéro perte d'ensilage et gain de temps quotidien grâce au silo-tour

Les associés du Gaec des Mezerais ont fait le choix d'investir dans un silo-tour pour stocker l'ensilage. Si l'investissement est élevé, les deux éleveurs n'y voient que des avantages après près de cinq ans d'utilisation.