Témoignages

Reportages en exploitation. Les agriculteurs expliquent leurs choix, décrivent leurs pratiques.

30Mars
Ça n'arrive pas qu'aux autres !

C. Didelot (88) : « Atteint du coronavirus, j'ai dû réorganiser mon travail »

Christophe est éleveur laitier dans le Grand Est. Ayant contracté le coronavirus, il a immédiatement renvoyé son apprenti chez lui pour éviter toute contamination. Tandis qu'il espérait avoir droit au service de remplacement, l'éleveur s'est retrouvé seul, démuni face à son travail à la ferme. Il a donc fallu s'organiser pour continuer à travailler tout en combattant la maladie.

20Mars
EARL de Guerlogoden (56)

« 60 places en stabulation pour 75 VL c'est faisable grâce aux vêlages groupés »

Samuel Servel trait chaque année 75 vaches laitières. Il a opté pour un système en vêlages groupés de printemps avec fermeture de la salle de traite deux mois l'hiver. Si la transition n'a pas été des plus faciles, l'éleveur atteint aujourd'hui pleinement ses objectifs économiques. Il rappelle tout de même certains points à ne pas négliger comme la surface accessible par vache, les stocks de fourrage à faire, mais aussi l'anticipation financière des deux mois d'hiver sans paie de lait.

6Mars
Agriculture de conservation des sols

B. Darosey (21): « Enfin une reconnaissance grâce au label Au c½ur des sols ! »

Installé en Côte d'Or et également président de l'Apad Centre-Est, l'exploitation de Bernard Darosey vient d'être labellisée récemment « Au c½ur des sols ». Une reconnaissance attendue pour cet agriculteur, qui pratique l'agriculture de conservation des sols depuis une dizaine d'années et qui devrait permettre, selon lui, de renouer le dialogue entre agriculteurs et citoyens.

21Février
[Témoignage d'agri] PDT en sol vivant

Prioriser la diversité de cultures dans la rotation, et non le pas de temps

Installé depuis 1999 sur la commune de Guipavas dans le Finistère, Nicolas Hallegouet a toujours cherché « comment produire une alimentation de qualité à un prix acceptable ». Producteur de pommes de terre et de céréales, il s'est alors tourné vers l'agriculture de conservation.


14Février
[Témoignages] Semis de printemps

Face au « flou artistique », 62 % des agris ne comptent pas appliquer les ZNT

C'est ce que révèle un sondage publié sur Terre-net et Web-agri entre le 4 et le 11 février 2020 (2 279 votants) : 61,8 % des agriculteurs indiquent qu'ils ne comptent pas mettre en place de zones de non-traitement à proximité des habitations pour les semis de printemps. Ils affichent leur désaccord face à cette mesure et dénoncent un manque de précisions quant à son application.

3Février
Le Gaec des Tinarole (12) en vidéo

« Le premier pas de l'élevage vers la bio concerne les cultures »

Emmanuel Vernhet et Vincent Grès du Gaec des Tinarole dans l'Aveyron témoignent de leur conversion à l'agriculture biologique commencée en 2016. Moins de céréales, moins de maïs, plus de prairies : pour eux, le plus gros changement concerne l'assolement mais ils n'en tirent que du positif.

31Janvier
Témoignages d'agriculteurs

« Remettre le sol au c½ur des préoccupations »

Agriculteurs respectivement en Meurthe-et-Moselle et dans l'Allier, Paul Champouillon et Fabien Paris ont réalisé des constats assez similaires sur leurs exploitations : ils étaient arrivés « au bout du système ». Il leur paraît alors important de « remettre le sol au c½ur des préoccupations ». Tous les deux membres de la communauté AgroLeague, ils témoignent de leur transition vers l'agriculture de conservation des sols et de la nécessité d'être entouré techniquement.

24Janvier
Témoignage

G. Hamel (14) : « S'agrandir, produire plus et se retrouver face à un mur »

Guillaume Hamel élève 200 vaches laitières et leur suite à Vouilly (Calvados). Depuis son installation en 1996, l'éleveur a cumulé les difficultés : des associations qui n'ont pas fonctionné, un surendettement de la structure, un gros retard de paiement des aides à la conversion et comme si ça ne suffisait pas, il s'est récemment fait couper l'herbe sous le pied avec le retrait des aides aux légumineuses fourragères. Malgré son optimisme, Guillaume crie son ras-le-bol !

17Janvier
[Témoignage] Erwan Henry, éleveur

« En cas d'aléas climatiques, avoir des cultures variées et à double usage »

Erwan Henry, éleveur laitier bio à Louargat dans les Côtes d'Armor (22) a mis en place un système fourrager autonome et résilient. Pour faire face aux aléas climatiques éventuels, il a fait le choix de cultures variées et à double usage comme le maïs qu'il décide d'ensiler ou non selon la quantité et la qualité de ses stocks fourragers.

9Janvier
Zones blanches

Smile box : un moyen pour se connecter à Internet dans les zones mal desservies

Accéder à Internet, Stéphane et Olivier Limousin en ont besoin tous les jours pour la gestion de leur entreprise de travaux agricoles. Mais à Neuvy-Pailloux (Indre) où est situé leur siège, impossible de se connecter au réseau téléphonique filaire et le portable ne passe pas. Pour remédier au problème, ils ont souscrit à l'offre Smile box d'Isagri. Un boîtier multi-opérateurs équipé d'antennes amplificatrices 3G/4G qui leur fournit l'accès au web.

30Décembre
2019
Au Gaec du Mas d'Illins (38)

Du salariat et de la robotique pour travailler dans de bonnes conditions

Le Gaec du Mas d'Illins se situe à 20 km de Lyon. Jérôme et Laurence Laval traient 100 vaches laitières et vendent une partie de leur production en direct. Leur objectif : se libérer du temps. Pour ce faire, ils misent sur plusieurs choses : le salariat, le travail en Cuma, la prestation de service et la robotique.

16Décembre
2019
Gestion de troupeau

P. Foucret (36) : « Un logiciel qui me permet d'aller au-delà du réglementaire »

Philippe Foucret est éleveur à Argy dans l'Indre (36). Depuis son installation sur la ferme familiale, son cheptel a plus que doublé et dénombre aujourd'hui 90 vaches laitières. Pour suivre avec précision les performances de chaque animal, il s'est équipé du logiciel Troup'O d'Isagri. Une décision également motivée par la volonté de pousser plus loin l'analyse économique de l'atelier lait.

13Décembre
2019
[Témoignages d'agris] Semis perturbés

Assolement, état des cultures, désherbage... : quelles conséquences ?

Les semis de céréales d'hiver ont été perturbés, cette campagne, par de forts cumuls de précipitations. Dans ces conditions, les agriculteurs ont dû faire preuve, une fois de plus, d'adaptation : semer pendant les périodes de gel, recourir à la charrue (parfois abandonnée), découper les parcelles, revoir les assolements, etc. Retrouvez les témoignages d'agriculteurs et d'un technicien cultures à ce sujet.