Soja

Tous les articles sur la production et l'exportation de soja.

3Avril
Chicago

Les cours du blé coté à Chicago ont baissé pour la quatrième séance d'affilée jeudi, les acteurs du marché cherchant à réaliser des profits sur la céréale. Le maïs et le soja ont aussi reculé. Jack Scoville, de Price Futures Group, rappelle que « le président Trump a indiqué que le pire de la pandémie de coronavirus était à venir et que les Américains ne devraient pas s'éloigner de chez eux pendant le mois à venir ».


26Mars
Chicago

Le cours du blé coté à Chicago a atteint mercredi son plus haut depuis fin janvier alors que la demande en produits à base de farine grimpe. Le maïs a un peu progressé et le soja légèrement baissé. « La forte demande nationale et mondiale en farine est le principal sujet du jour », note Christopher Steinhoff, de CHS Hedging.

24Mars
Bilan et perspectives

« Les légumineuses ont le vent en poupe »

Selon Terres Inovia et Terres Univia, les légumineuses ont le vent en poupe. Ces cultures aux atouts nutritionnels et environnementaux bénéficient en effet de « la mobilisation des acteurs de la filière de l'amont à l'aval » afin « d'assurer leur développement pérenne dans les territoires de l'Hexagone ».

20Mars
Chicago

Le cours du maïs coté à Chicago est remonté jeudi après trois séances consécutives de baisse, profitant du net rebond du marché de l'énergie. Le soja et le blé sont aussi montés. La flambée des prix pétroliers, qui ont grimpé jeudi de près de 24 % à New York et de près de 15 % à Londres après s'être écroulés la veille, a profité au maïs.

19Mars
Chicago

Le cours du maïs coté à Chicago a encore reculé mercredi, suivant la même tendance que le marché de l'énergie dans son ensemble. Le blé et le soja ont un peu progressé. Le maïs, qui entre dans la composition de l'éthanol, un biocarburant, souffre durement du plongeon de la demande mondiale en énergie, alors que la pandémie de coronavirus a mis un coup d'arrêt au transport international.