Russie

Tous les articles portant sur l'agriculture en Russie.

21Janvier
L'info marché du jour

Céréales : les restrictions à l'export pourraient gagner du terrain

Après la fixation lundi des taxes à l'export de blé russe, qui risque d'être prolongée au-delà de la campagne, l'Argentine pourrait instaurer un quota d'exportation pour la céréale. Une mesure que prendrait également l'Ukraine, mais pour le maïs.

14Janvier
[L'info marché du jour] Blé russe

Une taxe à l'exportation augmentée, qui fait des émules en orge et maïs

En début de semaine, la Russie annonçait vouloir accroître sa taxe à l'export de blé. C'est chose faite : 45 ¤/t au lieu de 25 ¤, du 15 mars à la fin de la campagne. En plus, elle pourrait l'étendre à l'orge et au maïs.


8Janvier
Céréales, oléagineux

2021, année du « réveil » des matières premières agricoles

Blé, maïs, soja, colza : après plusieurs années de marasme, 2021 s'ouvre sur une envolée des cours des céréales et oléagineux, sonnant le « réveil » des matières premières agricoles sur les marchés mondiaux, soutenues par l'épidémie de Covid-19, l'appétit chinois et des craintes climatiques.

6Janvier
Prix du blé

La taxe à l'export russe tend artificiellement le marché

La Russie a provoqué une vive hausse des cours internationaux du blé en décembre dernier en annonçant la mise en place d'une taxe à l'export de 25 ¤/t sur la seconde partie de campagne (du 15 février à fin juin). Concrètement, cette taxe a plombé la compétitivité du premier exportateur mondial et va de facto réduire les disponibilités pour les importateurs jusqu'aux récoltes 2021. SovEcon a d'ailleurs réduit à 36,3 Mt son objectif d'export russe, contre 40 Mt annoncées auparavant . et ce chiffre devrait à nouveau être rapidement revu à la baisse ! Or, fin décembre, la Russie avait déjà exporté plus de 25 Mt de blé. La fin de la campagne s'annonce ainsi extrêmement tendue.

28Décembre
2020
Campagne 2021

Incertitude sur le potentiel russe

La météo russe reste sous étroite surveillance. Les blés d'hiver du Sud du pays et de l'État fédéral Central sont en effet entrés dans l'hiver avec un déficit hydrique très marqué, or ces deux régions concentrent près de la moitié de la production de blé d'hiver national. Après une fonte des neiges inquiétantes mi-décembre, de nouvelles précipitations neigeuses sont toutefois venues former un nouveau manteau rassurant ces derniers jours. L'humidité des sols reste cependant très inquiétante et les premières estimations de rendements 2021 des observateurs locaux seront ainsi à suivre avec une grande attention.

17Décembre
2020
L'info marché du jour

La taxe à l'export des blés russes limite déjà leur compétitivité !

Les craintes, quant à l'impact de la taxe à l'exportation de 25 ¤/t sur la compétitivité des blés russes, se confirment. Applicable du 15 février au 30 juin 2021, elle a déjà pénalisé cette origine dans le dernier appel d'offres égyptien.