Reportages

Reportages terrain : conduite d'élevage, technique culturale, machinisme agricole, en photos et vidéo.

6Juillet
Gaec des Landelles (44)

Un bâtiment neuf pour regrouper 3 troupeaux laitiers et produire 1,9 M de litres

Afin de regrouper leurs trois troupeaux respectifs, les associés du Gaec des Landelles ont opté pour la construction d'un nouveau bâtiment d'élevage. Celui-ci est sorti de terre en 9 mois à peine et se dote de trois robots de traite Fullwood Packo ainsi que 218 places en logettes. Et pour maximiser le confort de leurs animaux, les six éleveurs ont choisi d'installer les matelas Aquaclim thermodynamiques de Bioret agri. En plus de rafraîchir les vaches l'été, le système leur permet de récupérer la chaleur des vaches pour la production d'eau chaude.

28Juin
[Reportage] Séchage en grange

J-F Maquigny : « Le fourrage, c'est revenir aux bases pour gagner en autonomie »

Il y a deux ans, Jean-François Maquigny a remplacé son installation photovoltaïque par une technique plus moderne baptisée thermophotovoltaïque. Avantage : en plus de produire de l'électricité renouvelable, l'installation récupère la chaleur produite par les panneaux pour sécher du fourrage en grange. En outre, refroidir les panneaux les rend plus productifs. Côté fourrage, le séchage en grange améliore la qualité alimentaire du foin et sécurise la récolte. Résultat : les vaches produisent mieux et sont en meilleure santé. 

21Juin
Reportage

À l'Earl les Fromenteries (45), faire vieillir ses vaches est une évidence !

Confort, sélection génétique, conduite des génisses, tarissement et chance : voilà les facteurs de réussite du troupeau de Sébastien Bonamy, éleveur laitier à l'Earl des Fromenteries. Sur 64 vaches à la traite, 23 ont dépassé les 4 lactations. Des vaches rentables dont la carrière ne se limite pas aux 2,5 lactations de la moyenne nationale. Parmi elles, Team EHB, bien connue des rings, qui vient de quitter la stabulation pour prendre sa retraite à 17 ans et bien plus de 100 000 litres de lait produits.


14Juin
[Reportage] Manutention

Laurent Archer : « Avec la chargeuse Kramer KL60.8 L, pas de bricolage ! »

Laurent Archer a investi dans une chargeuse à quatre roues directrices Kramer pour remplacer un chargeur télescopique et pallier la charge de manutention supplémentaire liée à son méthaniseur. Le débit de chantier est impressionnant et répond à ses attentes. Seul bémol : l'autonomie de carburant ! Elle ne suffit pas pour une machine dont le rôle n'est pas de bricoler mais bel et bien d'envoyer du lourd à longueur de journée.

7Juin
Système herbager

J-F Glinec (29): « Nos vaches à 4000 l sont plus rentables que celles à 10 000 »

Jean-François et Olivier Glinec sont éleveurs laitiers dans le Finistère. Ils ont témoigné de leur mode de travail dans le documentaire Terre à terre de l'association d'étudiants "Déterreminés". Comme deux autres éleveurs européens interrogés, les Bretons sont dans une démarche d'agriculture durable et économiquement rentable. En effet, en système tout herbe et avec des vaches à 4 000 litres de moyenne, les éleveurs parviennent à vivre correctement de leur métier et même « mieux que dans le système intensif dans lequel nous avons démarré. »

31Mai
Reportage

Une production de fraises pour ne pas «mettre tous les ½ufs dans le même panier»

Installés depuis près de 20 ans dans le Pas-de-Calais, Christine et Jean-Louis Schrevere conduisent une exploitation assez typique du secteur avec les cultures de pommes de terres, betteraves sucrières, céréales et endives. Face à l'impossibilité d'agrandir leur parcellaire, les agriculteurs ont cherché à diversifier leur exploitation il y a un peu plus de deux ans. Et finalement leur choix s'est porté sur la production de fraises hors-sol.

24Mai
L'agriculture au féminin

« S'occuper des veaux : une tâche réservée aux femmes ? »

Elle élève des vaches laitières au Québec et s'occupe principalement des veaux sur l'exploitation familiale. Avec beaucoup d'humour, Christine Aubin raconte qu'elle s'est vu confier cette tâche comme une évidence : « parce que je suis une femme, parce que je suis supposée avoir un instinct maternel bien développé. »

17Mai
Westerkamp Holsteins (Allemagne)

Des animaux performants et une équipe motivée pour élever 620 VL à 37 kg de lait

« Chaque jour, nous donnons le meilleur à nos animaux et c'est ainsi qu'ils nous offrent les meilleurs performances », voici comment Kim Sass-Hauschildt présente l'exploitation qu'il manage. Situé au nord de l'Allemagne, l'élevage Westerkamp Holsteins emploie une dizaine de salariés pour traire les 620 vaches laitières et produire 7,3 millions de kg de lait par an.

10Mai
[Reportage] Thermovoltaïque

Sécher du fourrage en produisant de l'électricité, c'est possible !

Le Gaec des feuillages ne regrette pas son investissement dans un séchoir solaire pour améliorer la qualité de sa production de luzerne. Et le troupeau de chèvres laitières non plus ! En plus de sécher en grange, l'installation produit de l'électricité. Outre la quasi-autonomie alimentaire de l'élevage, le système rapporte 6 000 euros de chiffre d'affaires supplémentaire grâce à l'électricité.

26Avril
L'Herbagère en Belgique

Urbain Moureaux : « La génétique, une passion devenue diversification »

Passionnée par l'élevage laitier, la famille Moureaux a peu à peu développé la génétique de son troupeau. Représentant la 4e génération, Urbain Moureaux a fait de son hobby une véritable diversification de l'exploitation. En Belgique comme ailleurs, l'Herbagère est une véritable institution pour les amateurs de concours holsteins, avec notamment des vaches connues comme Cachette et Image. S'il génère un revenu non négligeable, l'investissement humain dans la génétique et les concours est tout de même important.

19Avril
Au Gaec de la Brandonnière (85)

De l'eau pour irriguer les maïs et continuer à produire du lait

En investissant dans une retenue collinaire pour l'irrigation, Philippe et Luc Ducept ont amélioré leurs rendements en maïs fourrage et leur autonomie alimentaire. Face aux aléas climatiques récurrents, ils ont sécurisé leur production laitière dans une zone où l'élevage recule.

12Avril
Reportage à l'Earl Coulon (80)

« Avec deux silos seulement à gérer, je gagne 15 min/j pour l'alimentation »

Il distribue du maïs ensilage, de la pulpe surpressée, de l'ensilage d'herbe, de l'enrubannage de luzerne, de l'aliment liquide ou encore d'autres aliments et il ne gère pourtant que deux silos. Francis Coulon, éleveur laitier de la Somme, est passé au mélange Pulp'mix via la coopérative Tereos. Trois fois par an, il mélange six aliments de sa ration pour n'en faire qu'un seul et même silo. Depuis, il économise 15 minutes chaque jour et a même réduit son coût alimentaire. Le mélange lui coûte tout de même 8 ¤/tonne mais l'éleveur ne reviendrait pas en arrière car il constate de réels bénéfices sur la santé et la productivité de son troupeau.

5Avril
Gaec des Violettes

Dans le Puy-de-Dôme, 40 vaches laitières 100 % herbe font vivre 4 personnes

Avec ses 65 ha d'herbe et 40 vaches laitières, le Gaec des Violettes fait vivre quatre personnes dans le Puy-de-Dôme. Rémi Bony, l'un des associés explique : « Les ressources de l'exploitation sont basées sur une optimisation des charges et des produits, de la vente directe et un accueil de groupes tout au long de l'année. »