Ravageurs

Tous les articles relatifs aux ravageurs des cultures : insectes, oiseaux, rongeurs, toute la faune nuisible de l'exploitation agricole.

15Juillet
Implantation du colza

Une étape à ne pas rater pour mieux contrer les ravageurs d'automne

Alors que la moisson du colza se poursuit dans plusieurs régions, on réfléchit d'ores et déjà à la campagne suivante et aux problématiques de ravageurs d'automne. Pour gérer efficacement et durablement ce fléau, Terres Inovia recommande la combinaison de plusieurs leviers agronomiques. Parmi eux , « la réussite de l'implantation de la culture est une étape primordiale à valider », explique l'institut technique.


16Juin
Écho des plaines

Les rouilles s'invitent en fin de cycle

Alors que les récoltes approchent, la pression des pucerons sur épis a tendance à s'estomper. La septoriose se manifeste encore dans certaines régions, mais avec des répercussions limitées à ce stade du blé. Les rouilles font par contre leur apparition sur variétés sensibles, en particulier la rouille brune.

12Juin
[Témoignages] Des terres et des ailes

Mettre en avant les initiatives des agris en faveur des oiseaux

Porté par la LPO, le programme "Des terres et de ailes" met en avant les initiatives en faveur des oiseaux au sein des exploitations agricoles. Pas moins de 480 agriculteurs y ont adhéré depuis son lancement en 2018. Une démarche qui démontre également le rôle de l'avifaune en tant qu'auxiliaire des cultures. Exemples dans le Loir-et-Cher et en Seine-Maritime.

9Juin
Écho des plaines

Blé tendre, surveiller les maladies et ravageurs de fin de cycle

La vigilance, à l'approche de la maturité pour le blé, doit maintenant se porter essentiellement sur les rouilles et les ravageurs de fin de cycle, et notamment les pucerons sur épis. Dans une majorité des parcelles observées, des pucerons sont signalés mais en général, avec des niveaux d'infestations inférieurs au seuil de nuisibilité. La surveillance est de mise, car ponctuellement, les attaques peuvent être plus sévères.

2Juin
Écho des plaines

Avec le retour de la pluie, évaluer la pression fusariose des épis

Dans bien des parcelles de blé, le risque fusariose des épis est restée faible cette année, compte tenu des conditions climatiques sèches au moment de la floraison. Mais pour les parcelles les moins avancées, qui sont encore au stade floraison plus ou moins 7 jours, le retour des orages peut représenter un risque. Les fortes chaleurs sont aussi favorables aux pucerons des épis.

25Mai
L'actu de Terres Inovia

Vigilance sur l'état des légumineuses de printemps

Depuis 15 jours, des cultures de printemps de pois, lentilles et pois chiches présentant des jaunissements, crispations, disparition de pieds, sont signalées notamment dans l'est de la France. Une combinaison de stress est à l'origine de ces phénomènes, pouvant expliquer des différences d'intensité des symptômes observés selon les cultures et les secteurs. À l'inverse, les pois d'hiver et les féveroles sont moins impactés.

20Mai
L'actu d'Arvalis

Surveiller les pucerons des épis jusqu'au stade grain pâteux

(Article mis à jour, publié initialement le 12 juin 2018) Les pucerons des épis peuvent engendrer des pertes de rendement du blé si les conditions sont favorables à leur pullulation. L'observation est donc de mise pour surveiller les populations et traiter si nécessaire. Rappels de la biologie de ce ravageur et des insecticides autorisés pour s'en protéger.

15Mai
Témoignages d'éleveurs

« Attaques de corbeaux : les dégâts sont considérables cette année ! »

Après le semis de maïs, l'heure est au resemis pour bon nombre d'agriculteurs. Les attaques de corbeaux sont très importantes cette année, comme en témoignent Laurent Thiébot en Ille-et-Vilaine ou encore Sébastien Delva dans le Nord. En tournesol chez Julien Dupuis dans les Deux-Sèvres, ce sont surtout les pigeons qui font du dégât. En ce qui concerne l'effarouchement, ça ne suffit pas, « et encore moins lorsqu'on se fait voler son matériel », témoigne l'éleveur.

7Mai
Néonicotinoïdes et betteraves

Le désarroi des producteurs face à une pression pucerons inédite

Les producteurs de betteraves sucrières font face, cette année, à une pression pucerons particulièrement exceptionnelle. Pour bon nombre d'entre eux, cette situation souligne, une nouvelle fois, le « non-sens écologique » de l'interdiction d'utilisation des néonicotinoïdes en agriculture face au manque d'alternatives aujourd'hui.

4Mai
Écho des plaines

Avec le retour des pluies, montée de la septoriose sur les derniers étages

Les stades du blé avancent à grand pas. Les précipitations observées ces derniers jours ont remis la septoriose sur le devant de la scène. Il est aussi conseillé de surveiller les rouilles jaune et brune, et d'évaluer le risque fusariose des épis à l'approche de la floraison. Les pucerons et cécidomyies orange sont aussi à contrôler sur épis. Sur colza, le risque charançons des siliques commence à diminuer dans certaines régions alors que les pucerons cendrés sont toujours à surveiller.