23Février
Réinventer la Pac, aider les jeunes

Macron au salon de l'agriculture

Réinventer la Pac (politique agricole commune), créer des filières européennes de production, aider les jeunes à s'installer, lutter contre l'artificialisation des terres : Emmanuel Macron a inauguré le salon de l'agriculture samedi à Paris en déclinant une vision intégrée de l'alimentation européenne du futur.

12Février
Maïs riches en huile

Vers une rémunération du lait selon la qualité de sa matière grasse ?

Les maïs riches en huile ont une incidence sur la qualité nutritionnelle du lait en modifiant le profil des acides gras. Michel Welter, gérant de la ferme des 1 000 vaches et utilisateur des maïs RH, affirme : « Le lait produit avec ces maïs présente la même composition qu'un lait produit à l'herbe. » Ainsi, Panam semences espère que les laiteries et les producteurs trouveront un accord pour créer une filière qui rémunère davantage les éleveurs capables de produire un lait répondant aux attentes des consommateurs.


14Janvier
L'actu d'Arvalis

Blé tendre : les besoins unitaires en azote des variétés réactualisés pour 2019

Afin de répondre aux enjeux de la qualité du blé tendre dans les filières de production en termes de teneur en protéines du grain, Arvalis-Institut du végétal a revu la méthode de détermination du besoin unitaire en azote des variétés. Celui-ci intègre depuis 2017 un objectif protéines et permet de concilier à la fois rendement et protéines. Retrouvez le classement 2019 des variétés de blé tendre selon leurs objectifs de production.

17Décembre
2018
Démarche Happy

« Des vaches heureuses font des éleveurs heureux et réciproquement »

La démarche Happy est un exemple concret de la prise en compte du bien-être animal en élevage. Après avoir défini 170 critères du bonheur, les fondateurs de la démarche proposent aux éleveurs volontaires de passer un audit pour pouvoir prétendre au label d'Happy farmer. Pierre Kirsch, vétérinaire Happy affirme : « Ce label apporte une reconnaissance à l'éleveur pour son travail bien fait ».

15Novembre
2018
Valorisation des productions agricoles

Donner toute leur place aux circuits courts

À la maison ou à la cantine, comment donner plus de place aux circuits courts, offrant potentiellement un meilleur retour de la valeur ajoutée aux producteurs ? Avec la loi issue des États généraux promulguée le 1er novembre 2018, les produits issus de circuits courts, avec les produits bios ou sous signe de qualité, devront constituer 50 % de l'approvisionnement en restauration collective à compter de janvier 2022. De quoi booster des initiatives qui, déjà, ne manquent pas.