Protection intégrée

Modèle de protection des plantes basé sur la prévention du risque plutôt que sur l'intervention en cultures. Un principe adopté par la Commission européenne.

11Juin
Webinaire ce jeudi 11 juin 2020

Pyriculariose du blé, un risque d'émergence de la maladie en Europe

Avez-vous déjà entendu parler de la pyriculariose du blé ? Apparue au Brésil en 1985, quelle menace représente cette maladie aujourd'hui pour l'Europe ? Y-a-t-il des mesures actuellement mises en ½uvre pour prévenir son évolution ? Didier Tharreau, chercheur en phytopathologie au Cirad nous apportera son éclairage et répondra à toutes vos questions lors d'un webinaire ce jeudi 11 juin 2020 de 12h30 à 13h30. Dernières heures pour s'inscrire.

8Juin
L'actu d'Arvalis

Bien connaître les ambroisies pour les détruire dans le maïs

Connues pour leur pollen allergisant, les ambroisies présentent aussi une nuisibilité importante dans les parcelles de maïs. Comment les reconnaître ? Quelles solutions mettre en ½uvre pour les détruire ? Éléments de réponses en vidéo avec Clémence Aliaga et Sylvie Nicolier, ingénieurs chez Arvalis-Institut du végétal.


19Mai
Feuille de route 2030

BASF veut « ouvrir la voie d'un modèle agro-écologique à grande échelle »

BASF inscrit désormais « l'agro-écologie au c½ur de sa stratégie ». Avec sa feuille de route agro-écologique à horizon 2030, la firme entend « structurer ses investissements et l'ensemble de ses solutions autour des enjeux de l'agriculture de demain, plus compétitive et durable ».

11Mai
[L'actu d'Arvalis] Plante toxique

Datura dans le maïs : tout mettre en ½uvre pour l'éviter

Les températures exceptionnellement élevées du mois d'avril ont pu entraîner la levée particulièrement précoce de datura. Or, cette dicotylédone contient des alcaloïdes très toxiques pour l'homme comme pour l'animal. La vigilance est primordiale, y compris dans les zones encore peu touchées, pour éviter une propagation à grande échelle du datura.

20Avril
Protection intégrée

Des solutions rentables pas toujours dispos, mais des résultats encourageants

Issue de l'Organisation internationale de lutte biologique (OILB), la notion de protection intégrée regroupe toutes les méthodes de protection des plantes limitant le recours aux produits phytopharmaceutiques. Même si des solutions rentables ne sont pas toujours disponibles, le biocontrôle produit déjà des résultats encourageants.

19Février
Lutte intégrée

Jouer la carte du biocontrôle

Pour la troisième année consécutive, le marché du biocontrôle enregistre en France une croissance à deux chiffres. Ce développement est parfois contraint par la disparition des pesticides de synthèse pour certains usages. En grandes cultures, rares sont les solutions naturelles ayant réellement fait leurs preuves. Si les champs d'innovation restant à explorer sont source d'optimisme, la perspective du 100 % biocontrôle demeure lointaine. La décennie 2020-2030 sera décisive pour transformer l'essai.

18Février
Alternatives aux produits phytos

Vegepolys Valley lance un appel à idées de projets innovants jusqu'au 15 mars

Dans le cadre du Contrat de solutions, le pôle de compétitivité Vegepolys Valley pilote un appel à idées de projets innovants. Ainsi entreprises, instituts techniques, laboratoires de recherche et tous les autres acteurs des filières de production végétale sont invités à proposer des idées de solutions alternatives aux produits phytosanitaires jusqu'au 15 mars 2020.

6Février
Résultats d'essais colza

Combiner les leviers agronomiques pour réduire les intrants

À l'occasion de la 10e édition de l'Agroforum, Luc Vandeputte, expert agronomique, a rappelé l'importance des leviers agronomiques dans la conduite de culture du colza afin de « réduire le recours aux intrants ». À l'appui : une synthèse pluriannuelle des essais réalisés par Easi'nov à ce sujet, sur la plateforme de Mouchy-le-Châtel (Oise).

5Février
Filière céréalière

Chercheurs, experts, mais aussi utilisateurs de la recherche (enseignants, conseillers de développement, entreprises, agriculteurs...) : pour cette deuxième édition, Phloème a permis de réunir 600 congressistes les 29 et 30 janvier derniers à la Cité des sciences de Paris. Les objectifs : « partager les connaissances et favoriser l'émergence de solutions innovantes afin d'améliorer la multi-performance des systèmes céréaliers ».