Produits animaux

Articles relatifs à la commercialisation des productions animales françaises.

7Février
Magasin de producteurs

A. Charbonneau : « Coeur de campagne, le supermarché des produits de la ferme »

Aymeric Charbonneau, éleveur de vaches de race parthenaise à Le Langon en Vendée, ouvrira son magasin de producteurs à Luçon d'ici Pâques, entre le Lidl et le centre E.Leclerc du bourg. Une structure qui rassemble des produits de la ferme et propose à ses clients de rencontrer les agriculteurs. Ceux qui le souhaitent pourront même visiter les fermes et comprendre la production agricole. Traçabilité, qualité, authenticité... autant d'arguments en faveur des producteurs, qui comptent essentiellement sur le bouche à oreille pour booster leurs ventes. Aymeric explique l'origine de sa démarche sur le plateau de la SpaceTV en attendant l'ouverture, prévue à Pâques.

5Juillet
2016
Soin des animaux

Lévobovin : pour que vos bêtes relèvent la tête

Le système est simple : deux ou quatre repose-tête ramassent la tête des bêtes au cornadis pour les bloquer et leur faire avaler leurs traitements. Deux roues assurent le déplacement et une manivelle relève les supports. Pratique pour prodiguer les soins sans se blesser !


8Septembre
2014
Idele, Ifip, Itavi

Les instituts créent Abcis, une société de conseil pour les filières animales

Les trois instituts techniques français des filières animales (Institut de l'Elevage - Idele, Institut de la filière Porcine - Ifip et Institut des filières avicole, cunicole, piscicole - Itavi) ont créé la société de conseil Abcis, afin de monétiser leur expertise auprès des entreprises, des collectivités et des institutions françaises et internationales.

7Septembre
2014
Embargo russe

Les deux risques majeurs encourus par les agriculteurs

Les exportations françaises de produits agricoles et alimentaires vers la Russie se sont élevées en 2012 à 738 M¤ en 2013. Sans l'adoption de mesures de régulation efficaces, l'embargo conduira à un engorgement des marchés et à la conquête de parts de marché par les pays émergents qui ne sont pas sanctionnés.

27Aout
2014
Embargo russe

Un coût bien supérieur aux 650 M¤ d'exportations agroalimentaires perdues

Au-delà des pertes générées par l'embargo russe, les agriculteurs craignent les effets économiques par ricochet d'une telle mesure. Au niveau de l'Union européenne, ce sont près de 10 milliard d'euros de ventes de produits agroalimentaires qui ne trouvent plus de débouchés vers la Fédération de Russie.