Prix

image Prix

Articles relatifs aux prix agricoles toutes filières confondues.

1Décembre
Jaunisse de la betterave

Les betteraviers attendent la loi et les indemnisations pour se projeter

En dépit de perspectives encourageantes en début d'année, la filière betteravière a vécu en 2020 une crise sans précédent, avec l'impact du Covid-19 sur les marchés et surtout, les conséquences de la jaunisse liée à l'interdiction des néonicotinoïdes. La CGB compte désormais sur la promulgation rapide de la loi permettant l'usage dérogatoire de ces insecticides, et sur les indemnisations promises, pour se tourner plus sereinement vers 2021 et profiter des perspectives de marché favorables.

1Décembre
Prix du blé

Le Gasc égyptien, bon indicateur des marchés

Chaque appel d'offres du Gasc (office d'achat égyptien) est un petit événement sur le marché du blé. Ces tenders donnent en effet une bonne mesure de l'appétit des importateurs et met directement en concurrence les origines françaises face aux blés mer Noire, toujours très compétitifs. Cette année, les prix payés par le Gasc connaissent une forte inflation, très encourageante, bien que la France peine encore à s'imposer face à la Russie et l'Ukraine sur cette destination.

30Novembre
Prix du maïs

Le maïs s'appuie sur la flambée des prix ukrainiens

La France profite cette année d'une concurrence bien moindre sur le marché européen. Les maïs mer Noire constituent en effet une des principales sources des importateurs et les faibles récoltes dans la région ont fortement réduit les disponibilités sur la campagne en cours. Des défauts de livraisons sont ainsi rapportés en Ukraine, et les prix locaux flambent, laissant ainsi les cours français s'apprécier tout en restant compétitifs.


27Novembre
Prix des huiles

Tension sur le palme

Les prix du palme ont bondi à leu plus haut niveau en plus de sept ans ces dernières semaines. La production des deux premiers exportateurs mondiaux (Indonésie et Malaisie) est en effet perturbée par le phénomène climatique La Nina est ses précipitations intenses. Dans le même temps, la demande indienne et chinoise reste vive et vient donc réduire drastiquement les réserves de palme des deux pays. Ce renchérissement du palme permet aux huiles de colza et de tournesol de grimper tout en restant compétitive.

26Novembre
Campagne 2020

Une campagne commerciale réussie

Cette campagne de blé 2020 est particulière à bien des égards. En matière de volume, la France a enregistré une nouvelle année catastrophique sous les 30 Mt, quatre ans à peine après une année 2016 historiquement faible. En matière d'affaires en revanche, la Chine offre cette année de nombreux débouchés en prenant goût à l'origine française ! Par conséquent le rythme d'exports européens à l'international affiche un rythme très dynamique malgré des disponibilités très limitées. Le cumul est certes inférieur à l'an dernier, mais l'année 2019 fut record. Comparé aux deux précédentes campagnes, l'Europe, et la France en particulier, effectue bel et bien une excellente campagne commerciale.

24Novembre
Prix du maïs

Bilan mondial en trompe-l'½il

La production mondiale de maïs devrait battre un nouveau record cette année avec 1 145 Mt selon l'USDA, soit un bond de 28,5 Mt par rapport à l'an dernier ! Les consommations ont toutefois elles-aussi rapidement progressé au cours des dernières années et ces niveaux de récoltes ne suffisent plus à nourrir les besoins. Les stocks des grands exportateurs ont ainsi reculé constamment depuis la campagne 2016 et participent à la tension actuelle du marché.

20Novembre
Prix du colza

L'importance du pétrole dans les prix du colza

Malgré des fondamentaux très tendus, les prix du colza subissent de fortes variations depuis le début de l'année 2020. Les cours ont en effet été frappés de plein fouet par la crise sanitaire du covid-19 et du krach pétrolier qu'elle a causé. Et pour cause, près des deux tiers du colza européen est utilisé à la fabrication de biodiesel ; la valorisation de cette énergie est donc directement influencée par les cours du brut. Un pétrole en chute libre va ainsi tirer le colza dans le rouge, et vice-versa.

6Novembre
Pommes de terre

« L'État doit tenir sa promesse en sanctuarisant les 10 M¤ promis à la filière »

Face à la crainte de nouvelles difficultés résultant du deuxième confinement en France et dans de nombreux pays européens, l'UNPT appelle le Gouvernement à tenir son engagement. En juin, le ministère de l'agriculture avait promis une enveloppe de 10 M¤ pour soutenir la filière pommes de terre. Cinq mois plus tard, seulement 4 M¤ d'aides sont confirmés. Les producteurs de pommes de terre estiment qu'un deuxième volet d'aide est indispensable pour financer des mesures structurelles.