Prix

image Prix

Articles relatifs aux prix agricoles toutes filières confondues.

11Septembre
[Paroles de lecteurs]

« Sans revenu, monsieur le ministre, pas de transition agricole ! »

L'agro-écologie et les circuits courts : les lecteurs de Terre-net auraient préféré que dans son plan de relance pour l'agriculture, Julien Denormandie, interviewé par Terre-net, propose de contrôler les importations et d'augmenter les prix de leurs produits. « Sans revenu », comment réussir « la transition agricole » demandée par le gouvernement et les consommateurs ?, lancent-ils. Quant à la souveraineté alimentaire prônée par le ministre de l'agriculture, ce n'est que du « baratin de politiques » !

11Septembre
Bilan de la moisson 2020

Un déficit moyen de trésorerie de 110 ¤ par hectare selon Piloter sa ferme

Selon Piloter sa ferme, la moisson 2020 se solde, pour les exploitants, par un déficit moyen de trésorerie de 110 ¤ par hectare. « La situation en 2019 était déjà complexe malgré de bons rendements. Avec cette moisson qui s'achève, « le besoin en chiffre d'affaires des fermes céréalières françaises ne devrait être couvert qu'à 91 % ».


27Aout
Faible récolte de blé tendre

Baisse de revenus et année difficile à venir pour les producteurs français

Alors que la récolte de blé s'avère être la deuxième plus petite de la décennie, le cabinet Agritel a dressé un premier bilan de la campagne et des perspectives à l'export. L'année s'annonce cependant compliquée pour les producteurs, avec des prix qui ne pourront pas compenser la baisse de rendement.

21Aout
Prix du blé

L'eurollar domine les prix du blé

Depuis la mi-mai, les prix du blé sont orientés sur une tendance baissière. À l'international cependant, le blé européen est de plus en plus cher ! L'euro est en effet remonté à son plus haut niveau depuis plus de deux ans face au dollar. Résultat : les prix en euro se réduisent mécaniquement, tandis que les cours en dollar, eux, maintiennent une cadence haussière. Dans ce contexte, tirer des prévisions de tendance relève davantage de la prestidigitation que de l'analyse. Un tweet de Trump, un hypothétique vaccin, ou tout autre événement imprévisible pourrait en effet provoquer d'importants mouvements sur les marchés des changes, qui viendrait directement impacter nos prix du blé locaux.

17Aout
Pommes de terre

« Trouver un maximum de débouchés et une valeur à nos pommes de terre »

« Prônez la qualité et non la quantité ! » conseille l'UNPT dans un communiqué. Face aux bouleversements provoqués par la pandémie, s'assurer des débouchés pour les pommes de terre françaises est primordial, notamment par la reconquête des consommateurs français et la redynamisation de l'export.

6Aout
Conjoncture céréalière

« Un potentiel de baisse réduit pour le blé par rapport aux prix actuels »

La moisson 2020 touche à sa fin en France, et bon nombre d'agriculteurs se demandent comment vont évoluer les prix du blé dans les prochains mois. Pour Laurent Crastre, analyste marché des grains chez Tallage, pas de baisse des prix à l'horizon, mais plutôt une hausse probable.

5Aout
Prix des huiles

Reprise des besoins et du prix des huiles

Le prix des huiles connaît une inflation continue depuis la fin avril. La trituration mondiale est en effet restée dynamique au cours des derniers mois et la reprise progressive de l'industrie du biodiesel a redonné une impulsion notable aux cours. L'Inde et la Chine ont en outre augmenté notablement leurs imports de biocarburants et d'huile végétale alimentaire depuis la fin du printemps. Notons également la forte mousson qui a provoqué des inondations critiques dans l'ensemble de l'Asie du Sud-Est et a ainsi réduit la production de palme et causé des dégâts sur les cultures oléagineuses de Chine.

4Aout
Prix du blé

Les ventes américaines démarrent fort

Conséquence du covid-19, de nombreux commentaires de marché évoquent les craintes liées à la demande mondiale sur la campagne 20-21. Les États-Unis ont pourtant débuté leur campagne le 1er juin dernier sur un rythme particulièrement dynamique et totalisent désormais plus de 9,6 Mt de blé contractualisées vers les pays tiers. Il s'agit du cumul le plus élevé enregistré par l'USDA depuis la campagne 17-18 à cette période de l'année. La demande asiatique notamment ressort particulièrement pressante.

30Juillet
PRIX DU MAÏS

Les prix sud-américains sur une tendance haussière

Le prix des maïs sud-américains a retrouvé de la fermeté depuis le début du mois de juin en raison du fort appétit des importateurs asiatiques, notamment chinois. Les cours du maïs sur le marché à terme de l'Empire du Milieu ont d'ailleurs flambée de 10 % depuis le 1er juillet dernier et évoluent actuellement à leur plus haut niveau depuis cinq ans ! Pour rappel, les origines sud-américaines constituent à cette période de l'année la principale source d'approvisionnement des importateurs européens. Malgré ce rebond des prix, le maïs brésilien reste cependant bien plus compétitif sur le Nord de l'Europe que le maïs français.

29Juillet
Prix du blé

Achats massifs du Gasc

Le Gasc a procédé ce mardi à un achat massif de 470 kt de blé d'origine mer Noire. L'organisme a ainsi profité du reflux actuel du prix du blé pour conclure son plus gros tender depuis octobre 2018 ! L'Égypte a contractualisé un volume de 1,4 Mt depuis le 1er juin dernier, soit un niveau de couverture supérieure aux deux précédentes campagnes. Le prix traité Fob a quant à lui augmenté de 4 $/t par rapport à l'affaire traitée la semaine passée et affiche une inflation de plus de 10 $/t par rapport à l'an dernier.