Conjoncture laitièreUne collecte en forte hausse en décembre 2017 en France et en Europe

| par CLG | Terre-net Média

Selon Agreste, le service statistique du ministère de l'agriculture, la collecte laitière française a progressé de 3,3 % en décembre 2017 par rapport à décembre 2016. La collecte progresse également au niveau européen : entre novembre 2016 et novembre 2017, elle a augmenté de 6,3 %.

Le rebond de la collecte de lait de vache engagé en septembre 2017 a permis de combler le déficit accumulé au cours du premier trimestre, et d'atteindre ainsi le niveau de collecte laitière de 2016. Le prix du lait standard et celui à teneurs réelles reculent respectivement en décembre 2017 par rapport au mois précédent mais restent plus élevés qu’en décembre 2016. En cumul annuel 2017, la fabrication de produits laitiers au lait de vache est majoritairement déficitaire par rapport à 2016. 

+3,3 % de collecte en décembre 2017

La collecte de lait de vache progresse de 3,3 % pour décembre 2017 par rapport à la campagne précédente. Depuis septembre, une hausse de la production permet de compenser le déficit du premier trimestre 2017. Ainsi, en cumul annuel, le volume collecté égale celui de 2016 (+ 0,3 %). Si l’on regarde plus dans le détail, hormis dans le bassin Sud-Ouest où elle recule de 2,2 %, la collecte augmente dans la majorité des bassins de production. « Depuis décembre 2017, elle connaît ainsi une hausse de 3,5 % dans le bassin Grand-Ouest et de 3,1 % dans le bassin Normandie. Elle s'accroît de 5,7 % dans le Grand-Est et de 2,9 % dans le bassin Nord-Picardie. Elle progresse de 4,9 % en Auvergne-Limousin, de 4,4 % dans le bassin Sud-Est et de 3,1 % dans le bassin Centre. La collecte se stabilise dans le bassin Charente-Poitou (+ 0,4 %). »

Le prix du lait standard 38/32 g/l, en décembre 2017, est fixé à 343 €/1 000 litres en moyenne, soit + 34 €/1 000 litres par rapport à 2016. Le lait à teneurs réelles connaît la même augmentation moyenne, atteignant 372 €/1 000 litres. Selon les bassins, la hausse des prix du lait effective est de + 6,1 % à + 16,5 %. Toutefois, par rapport à novembre 2017, les prix reculent respectivement de 3 €/1 000 litres et 4 €/1 000 litres. Pour sa part, la collecte de lait de vache bio représente 3 % de la collecte totale en décembre 2017.

+ 15,4 % en Irlande !

Sur le cumul pour l'année 2017, la fabrication de produits laitiers est majoritairement orientée à la baisse par rapport à 2016. Mais cette évolution reste contrastée selon les produits. « Ainsi, les fabrications de lait conditionné et celles de yaourts et desserts lactés reculent de 2,6 %, tandis que les fabrications de crème conditionnée progressent de 4,8 % par rapport à l'an passé. Parmi les principales fabrications de fromages, celles de fromages frais reculent de 3,3 %, celles de fromages à pâte pressée non cuite de 1,5 % et les fromages à pâte molle baissent de 0,8 %.

A l'inverse, les fabrications de fromages à pâte filée progressent sur un an de 3 %, celles de fromages à pâte persillée de 2 % et celles de fromages à pâte pressée cuite de 1,8 %. Parmi les produits industriels, les fabrications de matières grasses reculent de 5,2 %, et celles de poudres séchées de 5,3 % par rapport à 2016. Les fabrications de poudre de lactosérum progressent de 3,7 % et celles de poudre de babeurre de 0,5 % d'une année sur l'autre. »

« D’après Eurostat, la collecte laitière européenne (UE28) continue de progresser. Elle s'accroît de 6,3 % en novembre 2017 par rapport à novembre 2016 et augmente de 1,7 % en cumul d'une année sur l'autre. En novembre 2017, la collecte est très dynamique en Irlande (+ 15,4 %), progresse de 9,2 % en Italie, de 8,5 % au Royaume-Uni, de 6,4 % en Allemagne ou encore de 5,4 % en Pologne. La hausse est moins marquée aux Pays-Bas (+ 2,9 %) par rapport à novembre 2016. »

Retrouvez toutes les informations sur les marchés, les analyses, les simulateurs, les cotations des matières premières, les synthèses quotidiennes... sur l'Observatoire des marchés de Web-agri,

en cliquant ICI


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 5 RÉACTIONS


PATRICE BRACHET
Il y a 301 jours
Certains membres de nos conseil d administration de nos coop ou de nos op pensent que l on peut accélérer sans risque !!!!!!!
Répondre
choubaka08
Il y a 301 jours
c'est reparti comme en2015.beaucoup vont produire comme des cons.dans 8 mois surproduction.dans 1 an prix inférieur à 300 euros/tonne.une seule solution:REGULATION de la production en europe
Répondre
PATRICE BRACHET
Il y a 302 jours
Et dire qu’il y’a des fous qui animent des réunions où ils préconisent de faire encore plus de lait !!! Lamentable et tout cela dans un but commercial Pour info moins de lait produit et un très bon résultat le meilleur depuis 10 ans oui mais autre façon de produire bilan 30000€ d achat aliments en moins moralité plus tu produit par vache et à partir d un certain seuil tu te fou dans la merde!
Répondre
Chrislait
Il y a 302 jours
Ouais , tous a fond !!! Dommage que chez lactalis on ne participe pas a se jeux de massacre !!!!
Répondre
Massol
Il y a 303 jours
A fond la caisse,ou ça ,dans une nouvelle crise mais cette fois ci abissale!!!!courage trayons
Répondre