[À paraître] Terre-net MagazineUn numéro axé sur la contractualisation et la commercialisation du lait

| par | Terre-net Média

L'agriculture autrement, c'est le modèle défendu par le groupement d'éleveurs laitiers De Nous à Vous, qui a ouvert en 2015 une laiterie en Loire-Atlantique. Un moyen de reprendre en main la commercialisation du lait et de garantir un prix au producteur, comme ils l'expliquent dans Terre-net Magazine n°70 que vous avez reçu il y a quelques jours. Cela signifie-t-il que les contrats laitiers ne sont pas efficients ? Le think tank Saf agr'Idées tente de répondre à cette question dans la Tribune de ce même numéro.

Couverture terre net magazine numero 70Lire Terre-net Magazine en ligne ICI. (©Fotolia, Watier-Visuel // Création Caroline Carpentier) 

« Trouver une solution pour que les éleveurs puissent vivre de leur métier », telle est l'origine de ce projet peu ordinaire : neuf élevages de Loire-Atlantique, Charente et Haute-Vienne ont décidé de quitter leur laiterie pour créer la SAS De Nous à Vous et la marque En Direct des Éleveurs, affichée sur les packs de lait. Côté revenus, le modèle économique parvient à tenir ses promesses avec un prix moyen autour de 35 centimes du litre, comme on peut le lire dans la rubrique En avant marge (p. 14-15) de Terre-net Magazine n°70. 

Avec Faire France, C'est qui le patron, Cant'Avey'Lot, ce type de démarche semble se développer depuis quelque temps en France. Est-ce le signe que la contractualisation ne fonctionne pas en production laitière ? « Sans une connaissance du marché et l'implication des acteurs, il n'y a pas de contrats possibles, répond le think tank Saf agr'Idées dans Tribune (p. 12-13). Les divers maillons de la filière doivent partager les mêmes réflexions au niveau du marché, de sa valorisation, de son importance qualitative et de ses références. »

Autre sujet à destination des éleveurs, celui de Performance productions animales (p. 16-17) sur la vaccination contre les pathologies respiratoires bovines. Pour réduire les coûts, un tiers des producteurs y renoncent. Une décision à double tranchant car l'impact de la maladie, si elle survient, peut être important.

Les articles Tri angles (p. 10-11) et Terre'momètre (p. 8) abordent un thème plus social : la place des femmes dans le monde agricole pour le premier et l'image des agriculteurs auprès du grand public pour le second. Si elles font évoluer le métier, les agricultrices doivent encore lutter contre de nombreux préjugés. Comme l'ensemble de la profession pour être mieux perçue du reste de la société. 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 1 RÉACTION


PATRICE BRACHET
Il y a 28 jours
Les contrats sa peut marcher mais il faut que tout le monde y mette du sien : industriel et op
Répondre