Filière laitière Situation des marchés au 23 janvier 2012

| par Guillaume Dolonne, Economiste laitier | Terre-net Média

En France la collecte laitière progresse d'environ 2 % par rapport à début 2011, mais à l'inverse, dans certains pays de l'Europe du nord, elle ralentit. Dans le même temps, on note une tendance à la dégradation concernant la consommation des produits laitiers en France. Tour d'horizon de la situation des marchés de la filière laitière.


Sur le marché mondial, la collecte de lait continue de
progresser fortement. (© Terre-net Média)

La collecte laitière française progresse actuellement d’environ 2% par rapport à début 2011. La contrainte des quotas laitiers se fait sentir pour une part croissante des éleveurs et les oblige à modérer leur production jusqu’en mars prochain.
Dans l’Union européenne,  la collecte laitière ralentit dans certains pays de l’Europe du nord : Pays-Bas, Irlande, pays scandinaves, mais redémarre en Allemagne et dans la plupart des pays de l’est.
Sur le marché mondial, la collecte continue d’augmenter fortement, en particulier dans l’hémisphère sud : Océanie et Amérique du Sud.

Progression des prix de vente aux consommateurs des produits laitiers

Sur le marché des produits industriels, les prix de la poudre de lait écrémé sont stables, tirés par des volumes d’exportations record vers les pays tiers. Pour les poudres grasses, l’Union européenne redevient compétitive, grâce à la baisse de l’euro par rapport au dollar et à de moindres disponibilités en Nouvelle-Zélande où la production laitière a entamé sa baisse saisonnière.  Les prix du beurre vrac : beurre cube et beurres pour l’industrie, chutent depuis deux mois dans l’Union européenne. La cotation de la poudre de lactosérum a touché le niveau record de 900 €/t cette semaine, du fait d’une demande mondiale très forte face à des disponibilités réduites. 

La consommation de produits laitiers en France a tendance à se dégrader depuis quelques mois. Les volumes de vente dans la grande distribution restent en progression de 1,4 % pour les fromages en libre-service, mais se dégradent à la coupe. Les ventes d’ultra frais baissent depuis 8 mois, en particulier pour les probiotiques (bifidus…) et les fromages frais. Les ventes de lait de consommation baissent de 1,9 %. Les ventes de beurre aux consommateurs reculent également de 2,5 % en volumes. Les prix de vente aux consommateurs des produits laitiers ont augmenté entre 3 % et 4 % en 2011 par rapport à 2010, sauf pour le beurre dont les prix progressent de 4,4 %.

Pour consulter les cours des productions animales, connectez-vous sur :

Observatoire des marchés d'Elevage-net.fr

 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

Pub

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article