Paroles de lecteursLe prix du lait payé aux éleveurs américains fait bouillir les lecteurs

| par | Terre-net Média

Pourquoi les producteurs laitiers français sont-ils payés 43 ¤/1 000 l de moins que leurs homologues américains ? Selon les lecteurs de Web-agri, la réponse est simple : en France, « les éleveurs sont des vaches à lait, qui se font traire » par les coopératives, les industriels et la grande distribution.

paroles de lecteurs prix du lait aux etats unisPour que les éleveurs obtiennent un bon prix du lait, la recette américaine semble meilleure que la nôtre en France. (©Alexlmx, Fotolia // Création Terre-net Média) 

Patou : « Bon, si je comprends bien, le lait français a la meilleure valeur ajoutée au monde et les producteurs laitiers de notre pays sont les moins bien payés !!! Cela ne m'étonne pas avec des petits chefs en surnombre, qui ne pensent qu’à leur g..., et tous ces incompétents dans les coopératives laitières, au Cniel (Centre national interprofessionnel de l'économie laitière, NDLR)... c'est la recette à la française ! Ah, j'allais oublier l'industrie laitière qui profite de la mauvaise gestion des coops pour ne pas payer le lait et améliorer l'ordinaire des actionnaires. »

Laiturgie : « On voit mieux pourquoi l'élevage en France est à la traîne par rapport à nos voisins directs et outre-Atlantique. Merci les industriels, les coops et la grande distribution !! Vous êtes les champions du monde de l'extermination des éleveurs !!! »

« Merci les coops, les industriels et la grande distribution ! »

Bou21 : « Donc, si je comprends bien, nos coopératives nous ont volé 43 €/1 000 l de lait, soit 12 000 € par an et 120 000 € sur 10 ans. Honte à nos dirigeants qui se sont enrichis sur notre dos !! »

Patrice Brachet : « Cela fait 10 ans qu'on en c... et le manque à gagner représente juste le montant de notre plan de redressement judiciaire. Merci à tous les acteurs de la filière laitière !! »

Tintin : « Les paysans français sont des vaches à lait, juste bons à se faire traire par les coops et le syndicat majoritaire !! Maintenant, nous l'avons dans le baba ! Mais dans trois mois, les agriculteurs vont encore revoter pour la FNSEA et se plaindre ensuite ! »

Steph72 : « Vous pouvez également remercier Bruno Lemaire et sa contractualisation laitière, puis Sarkozy qui a supprimé tout accord sur le prix du lait. Et après, les industriels rachètent des usines à l'étranger ! »

Patou : « C'est normal, ils mangent tous dans la gamelle de Leclerc ! »

Et le syndicalisme majoritaire...

Massol : « Ah si la FNSEA avait compris il y a 10 ans le message de l’Apli et de l’Office du lait, nous n’en serions pas là... Le problème pour elle à l’époque était qu’elle risquait de perdre le main sur la filière et ce problème reste entier aujourd’hui, pour les autres syndicats agricoles aussi d'ailleurs, pour les coops (n’oubliez pas que le directeur général de Coop de France n’est autre que Pascal Vinet, ancien directeur de cabinet de Lemaire en 2010, donc de "monsieur contractualisation"), et les industriels privés qui profitent de la situation. Pour changer réellement les choses, il faudrait une politique forte ou sinon enfermer tout ce beau monde dans un local sécurisé jusqu'à épuisement. Ah si les paysans avaient pris un peu de hauteur en 2009, nous n'en serions certainement pas là aujourd’hui !! »

@vtovendetta : « En regardant les commentaires et l'article, il serait plus que temps d'agir. Pour moi, il est même un peu tard. À mon avis, l'agriculture est la responsable de ses propres maux. Le plus gros handicap du monde agricole est l'individualisme qui conduit à l’émergence de courants non majoritaires se battant entre eux au lieu de se souder pour mettre en place un système pérenne et bénéfique pour la base. Je critique souvent le secteur agricole sur Twitter, mais toujours dans un sens positif pour apporter ma petite pierre à l'édifice et si possible faciliter la prise de conscience. Parfois, cela me désole de voire la façon dont est manipulée l'agriculture, surtout à un moment où elle a une vraie carte à jouer, dans un modèle qui atteint la fin d'un cycle (prise de conscience citoyenne, désillusion vis-à-vis de la distribution et des industriels...). »

« C'est le productivisme qu'il faut blâmer »

Steph72 : « C'est plutôt l'orgueil de certains producteurs, toujours dans la course à la productivité et au volume, qu'il faut blâmer. Celle-ci entraîne de gros investissements pour finir avec des dettes et à peine de quoi se prélever une rémunération. Et qui profite du système ? Tous ceux qui vivent des agriculteurs... »

Gillesdu01 : « @vtovendetta, ton commentaire, bien vu, nous ramène directement à la dernière phrase du commentaire de Massol. Les gars ont privilégié le volume au prix .... pour arriver en fin de carrière et se dire : "Tout ça pour ça "... »

Débutant : « (...) D'autant qu'ils font bosser bénévolement leurs parents et grands-parents retraités comme des malades sur leur ferme, pour valider les décisions de m... prises par la FNSEA au nom du productivisme et de la compétitivité. Honte à ce pays et à ses dirigeants, le bilan social est scandaleux ! »

Il est temps d'agir

Lait53 : « Il est plus que temps de se réveiller effectivement. Nous pouvons agir dès les prochaines élections des chambres d'agriculture et virer le système que nous critiquons tous et qui nous ruine. La politique agricole est menée par le syndicat majoritaire, qui manipule le ministre de l'agriculture et est représenté dans toute la filière laitière qu'il dit organiser. Si on ne bouge pas, beaucoup d'éleveurs vont disparaître... »


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 3 RÉACTIONS


Patou
Il y a 10 jours
René petit chef incompétent = collègues qui sont aux commandes ( coops ou privé) qui se prennent par des dieuxet qui finalement se font berner par les responsables ( coops ou privé) Mais ils leur semble qu ils sont indispensables et quand ils vous parlent ils vous le font bien comprendre !!! Suis-je assez précis ?
Répondre
steph72
Il y a 10 jours
Quand il n'y a pas de concurrence entre industriels pour la collecte on peut dire sauf dire qu'ils sont tout sauf malins.
Système cadenassé ,pour lisser le prix au producteur,entre industriels,sodiaal et Lactalis font le meme prix et les autres suivent à quelque euros près sauf certains qui ont compris que leur avenir est lié à celui des producteurs.
Répondre
rené
Il y a 10 jours
je vois dans les commentaires "des petits chefs incompétents" peut etre mais malins assez pour vous achetez votre lait en dessous du prix de revient
Répondre