ChineLes importations de soja plongent de 18 % en février, la guerre commerciale pèse

| AFP

Les importations chinoises de soja n'en finissent plus de dégringoler : elles ont plongé de 18 % sur un an en février, toujours minées par les surtaxes prohibitives imposées par Pékin sur les oléagineux des États-Unis -enjeu crucial de la guerre commerciale sino-américaine.

La Chine, de loin le premier pays consommateur et importateur de soja du globe, en a importé au total 4,46 millions de tonnes le mois dernier, toutes origines confondues, a indiqué vendredi l'administration des douanes chinoises. C'est un effondrement de 40 % par rapport aux 7,38 millions de tonnes importés en janvier, et un repli de 18 % par rapport au volume enregistré en février 2018 (5,42 millions de tonnes). Les achats chinois de soja avaient pourtant amorcé un sursaut timide en janvier, à la faveur d'un afflux d'oléagineux brésiliens. De quoi remplacer en partie le soja américain, entravé par de lourdes taxes chinoises. Mais les importations du géant asiatique ont de nouveau trébuché lourdement en février : un signe d'attentisme de la part des acheteurs, suspendus à la conclusion d'un potentiel accord commercial entre Pékin et Washington, susceptible de débloquer les stocks américains. Par ailleurs, l'épidémie de peste porcine qui décime depuis l'an dernier les élevages du pays a pu amoindrir la demande : la Chine utilise essentiellement le soja pour nourrir ses élevages de porcs, et les États-Unis sont traditionnellement son premier fournisseur.

Le soja est un enjeu central dans la guerre douanière que se livrent Pékin et Washington. Les États-Unis avaient exporté en 2017 environ un tiers de leur production de soja vers la Chine pour un montant de 14 milliards de dollars. Or les exportations américaines dans le pays se sont quasiment arrêtées à l'été 2018, quand Pékin a imposé des surtaxes douanières sur le soja et d'autres produits agricoles des États-Unis, en représailles à des relèvements successifs de tarifs américains. Au final, les importations chinoises de soja ont reculé de presque 8 % sur l'ensemble de l'année 2018. Cependant, dans un geste de conciliation, Pékin s'est engagé début décembre à augmenter ses commandes de produits agricoles américains et, en février, selon l'administration Trump, à acheter 10 millions de tonnes supplémentaires de soja.

Des groupes chinois ont récemment formalisé des commandes pour environ 2 millions de tonnes de soja américain, avec un acheminement attendu cet été, a rapporté Bloomberg vendredi, citant des sources proches du dossier. Plus tôt cette année, les groupes étatiques Cofco et Sinograin avaient confirmé avoir commandé environ une dizaine de millions de tonnes. Des engagements qui restent néanmoins très en-deçà des 32 millions de tonnes de soja américain exportées vers la Chine en 2017.

Pour surveiller les évolutions des cours des matières premières agricoles, connectez-vous sur Les marchés agricoles de Terre-net.fr


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article