Conjoncture laitièreEn juin, le prix des 1.000 l de lait entame son redressement saisonnier

| par | Terre-net Média

En juin, le prix du lait a repris sa tendance saisonnière à la hausse. Il reste toujours supérieur de 6 % par rapport à son niveau de l'an passé.


FranceAgriMer a publié ses prévisions sur le prix du lait pour le mois de juin dernier. Les 1.000 litres ont été payés 376,58 €, toutes primes comprises et toutes qualités confondues et ramenés à un lait standard (38 g de MG / 32 g de MP). Ce prix est le prix payé aux producteurs au cours du mois, il peut inclure des avances.

Le prix des 1.000 litres standard était de 368,48 €.


Selon la dernière étude du service de la statistique et de la prospective du ministère de l’Agriculture, « la collecte de lait de vache cumulée depuis le début de la campagne 2014/2015 (qui commence en avril) et corrigée de la matière grasse, a progressé de près de 6 % par rapport à la campagne 2013/2014. Mais cela n'est pas suffisant pour atteindre son quota national. Et la production française reste très en deçà de ce qu'elle peut produire. Le "déficit" estimé fin juin 2014 avoisinerait les 480.000 tonnes ».

Collecte laitièreCollecte laitière en France en 2012, 2013, 2014. (©FranceAgriMer) 

Depuis le début de la campagne laitière 2014/2015, la collecte laitière européenne est toujours dynamique. Dans un contexte de prix du lait attractif et de bonne récolte fourragère, les éleveurs accroissent la production. Ainsi, en Irlande la collecte s’est accrue de 22 % au mois de mai 2014 par rapport au mois de mai 2013 et de 8 % au Royaume-Uni. En Allemagne et aux Pays-Bas, la croissance est plus faible et se situe entre 3 à 4 %. En revanche, la collecte devient déficitaire dans les pays de l’Est de l’UE qui sont fortement pénalisés par un déficit hydrique.

Retrouvez toutes les informations sur les marchés, les analyses, les simulateurs, les cotations des matières premières, les synthèses quotidiennes... sur l'Observatoire des marchés de Web-agri,

en cliquant ICI


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


Pierre
Il y a 1913 jours
C'est clair que France AgriMer n'est pas des plus réactifs ! Ils pourraient au moins ne pas appeler ça des prévisions. A la rigueur des statistiques prévisionnelles. Quant à la régulation, peut-on encore y croire ? Ce serait pourtant une vraie solution.
Répondre
xavier courboin
Il y a 1929 jours
Prévisions pour le mois de juin publiées le 25 Août il y aurait de quoi pouffer de rire, mais le coeur n'y est surtout si sur cette rapidité d'observations , au niveau européen avec toute sa diversité d'Etats, vient s'asseoir une volonté de régulation pertinente
Répondre