Prix du lait en 2016 La menace d'un prix nettement inférieur à 300 ¤/1 000 l plane sur les éleveurs

| par | Terre-net Média

Après la crise, la catastrophe ? La tendance des prix européens payés aux producteurs laisse présager le pire pour les mois qui viennent. Certains industriels envisagent un prix du lait nettement en dessous du seuil psychologique des 300 ¤/1 000 l.

Faut-il s’attendre à un prix du lait payé aux éleveurs en dessous du seuil psychologique des 300 €/1 000 l ? Voire un prix plus proche des 250 €/1 000 l que des 300 € ? Chez les responsables professionnels, les craintes sont de plus en plus fortes en ce début d’année 2016 et les spéculations dans ce sens vont bon train.

Pour le premier trimestre 2016, les représentants de Sodiaal expliquent officieusement qu’ils ne paieront pas le lait aux producteurs en dessous des 300 €/1 000 l, un seuil très psychologique pour les éleveurs. Mais d’autres industriels évoquent déjà un prix autour des 280 €/1 000 l dès ce 1er trimestre !

Prix du lait payé aux éleveurs français (en €/1 000 l, source : FranceAgriMer)

Rappelons que Sodiaal reste la locomotive en matière de prix du lait. Le tarif payé par la première coopérative laitière sert souvent de référence, en termes de tendance, pour les autres collecteurs. Mais quelle sera l’attitude de la coopérative dans un contexte où ses concurrents seraient prêts à descendre largement sous les 300 €/1 000 l ?

Dans ce contexte très pessimiste, l’évolution du prix du lait en Europe confirme cette menace pour les prochains mois. Depuis les mois d’août et septembre 2015, les prix sont au plus bas dans les principaux pays producteurs européens, et ils ne redécollent pas. En France, le prix du lait est en train de chuter fortement depuis septembre.

Prix du lait payé aux producteurs européens (en €/t, source : MMO)


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 13 RÉACTIONS


louis
Il y a 317 jours
si çà continue à l'avenir,il ny aura plus beaucoup d'herbe en plaine et se sera plu que des cereales ou il y a encore de la rentabilité,bref partout ou on peut labourer faut y aller,ras le bol de se faire c.... pour rien gagner
Répondre
francois
Il y a 325 jours
pas le choix pour faire face à ce prix il faut produire plus pour diluer nos charges, mais cela veut dire plus de travail, de contraintes, et de dépendance à nos gros acheteurs de lait, bref on tourne en rond...
Répondre
Toryred
Il y a 327 jours
C'est bien orchestré d'avoir fait monté le prix du lait l'année d'avant la fin des quotas pour qu'un grand nombre d'éleveurs investissent dans ce domaine car la conjoncture était soit disant favorable . Aujourd'hui on vit tout l'inverse et des investissements ont été fait, les échéances arrivent, le prix du lait baisse et ce n'est pas fini . Les industriels savaient que cela allé arriver et pourtant il nous ont laisser investir en se disant que chaque éleveur qui aurait investit serait obligé de continuer le lait ou de sacrifier son exploitation pour satisfaire nos banquiers . Le pire dans tout cela, c'est l'état d'urgence instauré par le gouvernement qui nous empêche de manifester. Au moins une chose positive pour le gouvernement que d'avoir cette couverture sinon ça serait la révolte des paysans comme jamais vu . Bon courage à tous!!!
Répondre
Jack
Il y a 327 jours
Pourquoi se lever le matin ,pour perdre de l'argent tout simplement
heureusement que nous aimons nos animaux,car je pense que nous ne serions plus là.
Faut-il continuer à entretenir le paysage agricole à notre détriment ,cela s'appelle de l'esclavage et nos responsable syndicaux que font-ils ???
ils comptent combien d'agriculteurs quittent leur ferme....
C'est du beau ce " modéle " agricole !!!!!
Répondre
Herve
Il y a 327 jours
Ce n est plus possible de continuer à travailler a prix la
Répondre
hugu
Il y a 328 jours
Il y a une erreur dans le commentaire précédent.
En décembre 2014, les 1000 l a été payé 300 euros et non pas 350.
Répondre
deden
Il y a 327 jours
En Belgique nous ne somme pas mieux
Répondre
hugu
Il y a 328 jours
Dans le graphique ci-dessus, je constate que la Belgique n'y figure pas.
C'est bien dommage. Car, nous pulvérisons le record du prix le plus bas.
Décembre 2014 : 350 les 1000 l
Janvier 2015 jusque août 2015 : 250 les 1000 l
Septembre 2015 jusque novembre 2015 : 260 les 1000 l
Qui dit mieux ?
Répondre
tmat
Il y a 328 jours
"La Fnpl s'invite dans les négociations pour obtenir au moins 380 €/1.000 l" (c'est sur la meme page que cet article)

A priori, c'est pas un grand succes ... faudrait peut-etre qu'ils arretent de s'impliquer ?
Répondre
stephane
Il y a 328 jours
Vouloir nous faire produire à 280 e comme ce qui est annonçé,en janvier c'est de l'esclavagisme.
On nous fait croire que ce prix est normal alors que beaucoup d'entreprises laitières vont augmenter leur bénéfices .
Ca devient les bénéfices de la honte.
Répondre