Dossier Retour au dossier Prix du lait

Conjoncture laitièreLa baisse de la production et du stock européen de poudre rééquilibre le marché

| par | Terre-net Média

Les deux tiers du stock européen de poudre de lait écrémé ont été remis sur le marché cette année 2018. Cet assainissement progressif, couplé à une production laitière en légère baisse depuis cet été, contribue à rééquilibrer le marché des produits laitiers industriels.

Elevage laitierLa production laitière a baissé de 3 à 5 % entre août et décembre 2018 en Europe.(©pixabay) 

Selon le Cniel, « le marché des produits laitiers industriels tend à se rééquilibrer ». Certes, « les prix du beurre restent élevés, mais ont plutôt diminué au cours des dernières semaines ».

[vidéo] En 2’30’’, ce qu’il faut retenir de l’évolution des marchés laitiers en France et en Europe

Pour lire la vidéo, cliquez sur la flèche

En revanche, les prix de la poudre de lait écrémé, qui restent encore très bas, augmentent depuis plusieurs semaines. « Les importants stocks européens d’intervention ont considérablement baissé depuis un an. Aujourd’hui, il reste un peu plus de 100 000 tonnes de poudres d’intervention disponibles à la vente contre 370 000 tonnes au début de l’année 2018. »

A cette fonte du stock de poudre s’ajoute aussi une légère baisse de la production laitière européenne depuis le mois d’août. Le décrochage est d’ailleurs plus marqué par la production française que chez nos voisins européens.

« Sur les dix dernières semaines, la production laitière se situe de 3 à 5 % en dessous du niveau de l’année 2017 », explique Benoît Rouyer, dans sa note mensuelle de conjoncture laitière. Et cette tendance devrait se poursuivre au cours des prochains mois, « en raison du manque de stocks fourragers dans de nombreuses régions ».

Evolution de la production latièreEvolution de la production laitièr en France(©Cniel)

En conventionnel, + 15 €/1 000 l en octobre 2018 par rapport à 2017

Ces fondamentaux sont jugés positifs pour les semaines à venir. « Les perspectives semblent plutôt favorables sur le premier semestre 2019, mais la situation d’ensemble dépendra également du résultat des négociations avec la grande distribution qui se clôturent à la fin du mois de février », nuance-t-il.

Prix mensuel du lait de vachePrix mensuel du lait de vache (©Cniel) 

« Selon l’enquête mensuelle laitière de Franceagrimer, le prix standard du lait de vache conventionnel était au mois d’octobre 2018 de 338 €/1 000 l. Il se situe 13 € en dessous du prix standard du lait de vache toutes qualités confondues, qui englobe non seulement le lait conventionnel, mais aussi le lait bio et le lait destiné à la fabrication d’AOP », explique l’économiste.

« Le prix unitaire des charges augmente de nouveau. L’indice général Ipampa « lait de vache » de l’Institut de l’élevage a progressé de près de 6 % en l’espace d’un an. Deux postes sont particulièrement concernés par cette augmentation : d’une part l’énergie et les lubrifiants, d’autre part les aliments achetés.

 

Retrouvez toutes les informations sur les marchés, les analyses, les simulateurs, les cotations des matières premières, les synthèses quotidiennes... sur l'Observatoire des marchés de Web-agri,

en cliquant ICI

 

 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article