5Aout
Marchés mondiaux

« Tout tend vers une diminution des flux » de viande bovine, selon l'Idele

« La Covid-19 a percuté un marché mondial en plein essor » a annoncé l'Idele dans son dossier économie de l'élevage traitant du marché mondial de la viande bovine. Le coronavirus a bousculé les tendances et rendu les perspectives incertaines pour 2020.

29Juillet
Marchés mondiaux

Un scénario catastrophe évité pour les produits laitiers, selon l'Idele

Le coronavirus a joué les « trouble-fêtes » et a bousculé les filières laitières alors même que la conjoncture était favorable en 2019, a annoncé l'Idele dans son dernier dossier économie de l'élevage sur les marchés mondiaux des produits laitiers. « Si le scénario catastrophe pour la filière semble avoir été évité, les incertitudes restent nombreuses pour les mois à venir. »

21Juillet
Lait, viande bovine et Covid-19

82 % des français veulent continuer de privilégier le local après la crise

La crise causée par le coronavirus a bouleversé les débouchés des produits laitiers et de la viande bovine, mais a aussi été une période de modification profonde du comportement d'achat des français. Près de deux mois depuis la fin du confinement, Grazyna Marcinkowska, chargée d'études à FranceAgriMer, constate que les tendances d'avant la crise sont loin d'avoir disparues.

13Juillet
Paroles de lecteurs

350 ¤/1 000 l de lait, 323 ¤, 313 ¤ : qui dit moins ?

Plus que le manque de transparence sur le prix du lait, pointé par Agritel sur Web-agri il y a une dizaine de jours, c'est sa faiblesse qui indigne les lecteurs. 350 ¤, 323 ¤, 313 ¤ : les enchères sur le niveau auquel les mille litres sont payés aux éleveurs sont ouvertes... à la baisse !

10Juillet
Conjoncture laitière

Un avenir moins tourmenté en perspective

Après une forte période de turbulence, les perspectives s'améliorent pour la filière laitière française, constate Benoît Rouyer du Cniel. Dans sa note de conjoncture, l'expert passe en revue différents éléments : les prix des produits laitiers industriels remontent, la collecte baisse, les exports français ont relativement bien résisté. Pour autant, « les perspectives sur le second semestre 2020 restent difficiles à cerner ».

30Juin
Produits laitiers

« La filière laitière souffre d'un déficit de transparence sur les prix »

Si certaines filières sont particulièrement transparentes sur les prix, à l'instar des céréales, c'est loin d'être le cas pour les produits laitiers, déplore Marion Cassagnou, experte du marché du lait chez Agritel. Mais bien que les changements se fassent lentement, la spécialiste constate tout de même des signaux encourageants pour l'avenir.

29Juin
Valorisation du lait

La segmentation, une démarche qui s'accélère depuis quelques années

Ces dernières années, à la faveur du contexte social et économique, la démarche de segmentation et de valorisation notamment éthiques ou environnementales se sont fortement développées, y compris dans le secteur laitier. Du lait de pâturage au bio en passant par le "sans OGM", le consommateur a désormais un large choix de produits différenciés. Côté producteurs, la rémunération est-elle au rendez-vous ?

23Juin
Collecte de lait et Covid-19

Les incitations à réduire les livraisons ont porté leurs fruits, selon l'Idele

Le confinement a bouleversé les différents marchés, y compris celui du lait. Face à d'importantes pertes de débouchés, le Cniel avait notamment mis en place un dispositif incitatif à la modération des livraisons. À l'heure des premiers bilans, « les éleveurs ont visiblement intégré les messages de modération envoyés par de nombreux collecteurs », constate l'Idele. Mais d'autres causes expliquent aussi la baisse de collecte enregistrée.

19Juin
Vente directe et coronavirus

Confinement : une baisse d'activité pour un tiers des agriculteurs

Le confinement n'a pas été particulièrement favorable aux agriculteurs ayant une activité de vente directe. Interrogés à deux reprises lors de sondages en ligne réalisés sur Web-agri.fr à deux mois d'intervalle, les producteurs sont bien plus nombreux à avoir été impactés négativement que positivement.

16Juin
Viande bovine

Un marché mondial toujours tiré par la Chine

À cause de la peste porcine africaine, qui a provoqué un manque de disponibilité du porc, la consommation de viande bovine a fortement augmenté en Chine en 2019. Le pays, premier importateur mondial de viande bovine, tire toujours le marché mondial, et la crise du Covid ne semble pas, pour le moment, avoir freiné cette tendance.

9Juin
Impact du Covid

Sur le marché des grains, les perspectives à moyen terme restent baissières

La dernière édition du rapport Cyclope sur les marchés mondiaux consacre un chapitre préliminaire aux impacts de la crise sanitaire sur les cours des matières premières. Si des effets contrastés ont pu être visibles, selon les productions, lors du confinement de la moitié de la population mondiale, à moyen terme les perspectives baissières restent de mise, en tout cas pour le marché des grains.

4Juin
Viande bovine

Les laitières toujours mieux valorisées que les allaitantes

Reprise des exports de viande, meilleure valorisation des vaches laitières, stabilisation des cotations des jeunes bovins, marché des broutards qui tient bon : dans sa nouvelle note de conjoncture mensuelle sur la filière viande bovine, FranceAgriMer fait le point sur la situation.

3Juin
Covid-19

Les cinq principaux impacts du confinement sur la filière viande bovine

Les mesures de confinement mises en place dans la quasi-totalité des pays européens pour lutter contre le Covid-19 ont eu de multiples conséquences sur le marché de la viande bovine. Dans un webinaire réalisé le 28 mai dernier, Caroline Monniot, chef de projet conjoncture viande bovine à l'Idele, a fait un bilan sur la situation dans l'Union européenne.

28Mai
Marché des produits laitiers

Fixer à l'avance le prix du lait, une « solution à la crise » ?

Alors que plusieurs laiteries allemandes proposent déjà aux éleveurs la possibilité d'une fixation des prix à l'avance, la France est en retard, selon Stefan Nether, vice-président du développement produits laitiers chez INTL FCStone. Pourtant, ce système offrirait, selon lui, un avantage non négligeable aux éleveurs : une meilleure visibilité, en toute transparence, pour une meilleure gestion de leur exploitation.

27Mai
Filière laitière bio

L'explosion de la production de lait bio va-t-elle faire évoluer le modèle ?

Si les deux premières vagues de conversions dans la filière laitière biologique étaient surtout le fait de la production, la troisième vague, qui intervient depuis 2016, est soutenue aussi par la transformation et l'aval de la filière, signe d'un véritable changement d'échelle qui ne va pas sans susciter d'interrogations quant au modèle de développement souhaitable à l'avenir.

20Mai
Conjoncture laitière

Entre Covid-19 et météo, la collecte marque le pas

Le pic saisonnier habituellement constaté en cette période a été atténué cette année, en raison de signaux dissuasifs liés au coronavirus, mais aussi aux conditions météorologiques qui ont ralenti la pousse de l'herbe. Côté prix, si la chute des cours semble stabilisée, le lait de printemps connaîtra des contrastes importants en fonction des bassins laitiers, et des collecteurs.

20Mai
Conjoncture viande bovine

Avec le déconfinement, de meilleures perspectives pour la filière ?

Le secteur de la viande bovine, déjà affecté par des prix bas, n'a pas été épargné par la crise du Covid-19, entre la disparition des débouchés pour la restauration collective, et des échanges perturbés. Le déconfinement pourrait améliorer la situation, au niveau des exportations comme de la consommation intérieure, avec un retour progressif à un équilibre carcasse plus habituel.

14Mai
Alimentation animale

Une hausse des prix à prévoir dans les prochains mois

Pour le président du Syndicat national de l'industrie de la nutrition animale, les difficultés entraînées par la crise du coronavirus vont provoquer une augmentation des prix dans les prochains mois, en lien avec un surcoût des transports, et une augmentation de prix des vitamines, souvent produites en Chine.

13Mai
Covid-19

Les pertes sont lourdes pour les producteurs laitiers transformateurs

Si en cette période de crise sanitaire, les consommateurs reviennent vers le local et la vente à la ferme, les producteurs laitiers fermiers encaissent de lourdes pertes économiques. Avec la fermeture des marchés et de la RHD, beaucoup ont dû réorganiser leur production mais ça ne suffit pas. L'ANPLF demande des comptes aux pouvoirs publics.

12Mai
Conjoncture laitière européenne

Vers une crise « bien plus longue et profonde que les deux précédentes »

Si aucun pays européen ne semble épargné par la baisse du prix du lait, les stratégies adoptées pour faire face à la crise diffèrent selon les situations. Si certains demandent aux éleveurs de lever le pied sur la production, d'autres n'en voient pas la nécessité. Certains pays tentent de relancer la filière à coup de campagne de promotion, tandis que d'autres appellent au patriotisme.

11Mai
Consommation de produits laitiers

Les pertes en RHD compensées en volume par les achats des ménages

Depuis la mise à l'arrêt de la restauration hors domicile, plus de repas sont pris à domicile et les achats de produits laitiers par les ménages ont fortement augmenté. À tel point, qu'ils ont même permis de compenser en volume la chute de consommation en RHD, d'après l'Idele.

30Avril
Conjoncture bovine

Entre cotations qui décrochent et échanges en baisse, la filière souffre

Dans sa note de conjoncture mensuelle, FranceAgriMer dresse un bilan sur la filière viande bovine. La demande en haché est dynamique et permet une meilleure valorisation des vaches laitières. Malgré des cotations qui décrochent, les stocks augmentent en jeunes bovins et les animaux doivent sortir avant d'être trop lourds, ce qui conduit à des abattages en hausse. Quant aux exports de broutards, ils se poursuivent, tandis que les incertitudes liées à la pandémie perturbent les échanges de viande.

28Avril
Coronavirus

La filière veau de lait sous la mère en panne de cotations

Confinement oblige, les foires de Brive-la-Gaillarde et d'Objat (19) où sont habituellement fixées les cotations du veau de lait sont fermées, privant la filière de prix de référence. Une situation inédite qui inquiète les éleveurs. Le marché arrive malgré tout à se maintenir grâce à l'activité des boucheries traditionnelles, dont la fréquentation est en hausse.

21Avril
Conjoncture laitière

Jusqu'à - 30 ¤/1 000 l sur le prix de base en cette période de crise

La filière laitière française, comme dans la majorité des pays confinés, doit faire face à de profonds bouleversements sur ses débouchés habituels. Un report de consommation se fait de la RHD vers la grande distribution, mais la demande ralentit fortement, selon l'Idele. Face à la dégradation de la conjoncture, des mesures de réduction de la collecte s'avèrent indispensables.

20Avril
Aux États-Unis

Le cours des produits laitiers s'effondre, les éleveurs jettent leur production

Aux États-Unis, la situation est plus que tendue pour les éleveurs laitiers. Le coronavirus et les mesures de confinement qui en découlent affectent les cours des produits laitiers. La consommation des ménages se voit modifiée, ce qui crée un surplus de lait sur le territoire et oblige les éleveurs à jeter une partie de leur production.

10Avril
Viande bovine

Le coronavirus bouscule l'équilibre des marchés

Selon les dernières tendances de l'Idele, expliquées dans un webinaire le jeudi 9 avril, la perte du débouché RHD a certes relancé les achats des ménages, mais le marché français s'est réorienté vers plus de haché, et notamment surgelé. Malgré des abattages réduits, les prix des vaches laitières sont en baisse. Par ailleurs, le ralentissement des sorties en JB fait craindre un alourdissement des animaux.

9Avril
Conjoncture laitière

Le coronavirus fait chuter les ventes et les prix dans la foulée

« La filière laitière traverse actuellement une période de forte turbulence », constate Benoît Rouyer du Cniel. Dans sa note de conjoncture, il explique la désorganisation actuelle des marchés laitiers. Ventes en chute libre, prix à la baisse et production à la hausse. Pour l'économiste, « la période actuelle s'avère particulièrement critique ».