Toute l'actualité de l'élevage

La moindre économie de fourrage compte : plusieurs pistes existent
Sécheresse 2018

La moindre économie de fourrage compte : plusieurs pistes existent

17 oct. 2018 | par
La conjoncture économique n'était déjà pas favorable aux éleveurs mais voilà que l'année 2018 fut marquée d'aléas climatiques en tout genre : printemps trop pluvieux suivi d'un été trop sec et chaud. Beaucoup ont dû puiser dans les réserves de stocks et risquent de manquer de fourrages pour l'hiver qui approche. L'heure est à la réflexion : « comment économiser de l'aliment ? ». L'institut de l'élevage aborde toutes les pistes possibles.
Bien-être animal

Prospérité fermière et Welfarm renforcent leur collaboration

16 oct. 2018 | par CLG
La coopérative Prospérité fermière ingredia a renforcé sa collaboration avec l'association de protection des animaux de ferme Welfarm par la signature d'un partenariat. Ensemble, les deux organisations souhaitent réaliser des diagnostics dans les exploitations répondant au cahier des charges pour la production de lait à l'herbe Via lacta, afin de progresser dans le domaine du bien-être animal.

Denis Biéri, PHF : « La Holstein conservera sa première place encore longtemps »
Prim'holstein

Denis Biéri, PHF : « La Holstein conservera sa première place encore longtemps »

16 oct. 2018 | par
« La Prim'holstein a encore de beaux jours devant elle », Denis Biéri en est convaincu. Le directeur de Prim'holstein France l'explique : après avoir acquis une base solide en production, la vache laitière la plus répandue au monde devrait voir ses fonctionnels s'améliorer d'années en années. Au niveau des accouplements, le choix des éleveurs devrait encore s'élargir afin de proposer des vaches qui s'adaptent à tous les systèmes, du plus intensif au plus économe.
Bien éclater le grain de maïs augmente la digestibilité de l'amidon
Krone Optimaize

Bien éclater le grain de maïs augmente la digestibilité de l'amidon

16 oct. 2018 | par
Pour démontrer l'intérêt de bien éclater les grains, Krone a convié des experts de la nutrition pendant ses journées Optimaize. Pour bien ensiler, la recette est finalement simple : récolter à la bonne maturité et vérifier le réglage de l'éclateur grâce au test de la bassine. Un ensilage de maïs bien fait, c'est plus de lait, plus de taux et plus de revenus à la clé.
Un phénomène tabou, qui dure
Suicide dans l'agriculture

Un phénomène tabou, qui dure

15 oct. 2018 (AFP)
Marie s'en veut encore. Le jour où elle a reçu un texto l'avertissant que sa fille de 25 ans, éleveuse de moutons, avait tenté de se suicider, elle est tombée des nues : « Je n'avais rien vu venir ». Au lendemain de la journée d'hommage aux familles d'agriculteurs qui se sont suicidés, l'AFP revient sur le sujet avec un témoignage et des informations clés.
M. Vagneur, vétérinaire : « apporter des fibres sans déconcentrer la ration »
Nutrition des bovins

M. Vagneur, vétérinaire : « apporter des fibres sans déconcentrer la ration »

15 oct. 2018 | par
Désialis présentait au Space 2018 son ouvrage « La fibre dans les rations des vaches laitières ». L'occasion d'interroger Michel Vagneur, vétérinaire et consultant en nutrition animale sur le rationnement. Selon lui : « il faut trouver le bon compromis pour apporter de la fibre et ainsi éviter l'acidose mais sans déconcentrer la ration ».
Peste porcine africaine

Mesures renforcées en Lorraine pour éviter la contamination

13 oct. 2018 (AFP)
Activités économiques sylvicoles suspendues, forêts interdites aux particuliers et chasseurs, installation de clôtures : la Lorraine a renforcé les mesures pour éviter la propagation de la peste porcine africaine, maladie détectée sur des sangliers en Belgique. « On ne prétend pas que la clôture et les répulsifs seront une barrière infranchissable, puisque la peste peut se diffuser de plusieurs manières, mais il fallait tenter quelque chose », explique à l'AFP le président de la Fédération de chasse, Patrick Massenet.
Prix du lait, salle de traite mobile et véganisme
Top articles

Prix du lait, salle de traite mobile et véganisme

13 oct. 2018 | par
Cette semaine Web-agri s'interroge sur le prix du lait : et si nous transposions le modèle américain en France ? Lait toujours, avec la visite guidée de la salle de traite mobile de Camille Maguet ! L'article traitant du front commun inédit du monde agricole pour dénoncer l'extrémisme anti-spéciste, a suscité beaucoup de réactions, la rédaction a compilé les meilleurs commentaires. Les lecteurs se sont aussi intéressés à l'installation et la transmission en élevage. Enfin, l'article sur les rendements en maïs de l'année a également beaucoup plu !
Beaucoup plus réservés que T. Roquefeuil sur le nouveau calcul du prix du lait
Paroles de lecteurs

Beaucoup plus réservés que T. Roquefeuil sur le nouveau calcul du prix du lait

12 oct. 2018 | par
Si Thierry Roquefeuil, président du Cniel, interviewé au Space, estime que les nouveaux indicateurs instaurés par la loi alimentation pour le calcul du prix du lait obligeront les industriels et les distributeurs à prendre en compte les coûts de production des éleveurs, et à répercuter les hausses du marché, les lecteurs de Web-agri sont bien moins optimistes. « De beaux discours , disent-ils, mais rien ne bougera », le prix du lait restera bas.
Camille Marguet (25) : « Les vaches sont traites 6 mois de l'année au pâturage »
Salle de traite mobile

Camille Marguet (25) : « Les vaches sont traites 6 mois de l'année au pâturage »

12 oct. 2018 | par
Produire du lait pour la fabrication du Comté demande de respecter un certain cahier des charges dans lequel le pâturage compte beaucoup. C'est le cas de Camille Marguet, éleveur laitier du Doubs qui fait pâturer ses animaux 6 mois de l'année. Si ses champs sont trop éloignés de l'exploitation pour que les vaches aillent se faire traire, Camille a trouvé la solution : c'est la salle de traite qui vient aux vaches ! Équipé d'une salle de traite mobile, l'éleveur fait tourner ses animaux d'une parcelle à l'autre en déplaçant son outil de traite qui est, malgré ce qu'on pourrait croire, confortable, moderne et pas plus cher qu'un tracteur.
Didier Le Hec, éleveur : « un lait payé 50 % plus cher que le conventionnel »
Lait de foin

Didier Le Hec, éleveur : « un lait payé 50 % plus cher que le conventionnel »

11 oct. 2018 | par
Issu d'Autriche, le lait de foin arrive en France. En ramenant cette filière dans l'hexagone, les éleveurs laitiers herbagers espèrent décrocher des contrats avec les laiteries et par conséquent une meilleure rémunération de leur production. « Ce n'est pas une opération commerciale, c'est une véritable filière avec un lait issu d'une alimentation composée à 75 % d'herbe et de foin », insiste Didier Le Hec, éleveur et président de l'association.
L'heure est au taillage de haies !
Vu sur les réseaux

L'heure est au taillage de haies !

09 oct. 2018 | par
L'automne est là, les pics de travail (dont la moisson et les ensilages font partie) sont passés. L'heure est à l'entretien des haies. Sur les réseaux sociaux, les agriculteurs expliquent l'utilité de ces niches à biodiversité et l'importance de les entretenir.