Nutrition animale

Articles traitant de la nutrition animale et produits issus des entreprises de fabrication d'aliment du bétail.

14Mai
Alimentation animale

Une hausse des prix à prévoir dans les prochains mois

Pour le président du Syndicat national de l'industrie de la nutrition animale, les difficultés entraînées par la crise du coronavirus vont provoquer une augmentation des prix dans les prochains mois, en lien avec un surcoût des transports, et une augmentation de prix des vitamines, souvent produites en Chine.


30Avril
Conseils de nutritionniste

Des rations simples pour faire 35 litres sans aliment miracle ni produit magique

Le progrès génétique nous a permis des gains réguliers en production, permettant aux éleveurs dans ces systèmes de produire régulièrement 30 voire 35 litres/VL/j. Cela n'a jamais été un gage de rentabilité, en particulier dans les cas où on achète le lait à grands coups de concentrés industriels. Heureusement, il existe des élevages ne travaillant qu'avec des produits de la ferme et des matières premières simples. Coup d'½il sur ces rations assurant une belle marge.

31Mars
Contre l'engorgement du marché laitier

Lever le pied sur les concentrés pour ralentir la production

En cette période de crise du coronavirus, les professionnels de la filière laitière en appellent à la responsabilité de tous et demandent aux éleveurs de ralentir leur production afin d'éviter un engorgement du marché laitier et donc une baisse du prix du lait. L'Idele recommande alors de réduire les apports de concentrés, une solution moins radicale que jeter du lait ou encore réduire les effectifs.

27Mars
ThreadAgri

Le taux d'urée dans le lait : à quoi ça sert ? Faut-il s'en inquiéter ?

« Le taux d'urée dans le lait est un indicateur de l'utilisation de l'azote par les animaux », explique Benoit Rouillé de l'Idele. Comment le mesure-t-on ? Y a-t-il des valeurs à ne pas dépasser ? Sa valeur permet-elle de piloter l'alimentation du troupeau ? L'expert répond à toutes ces questions dans un thread sur Twitter.

9Mars
Rations de VLHP

Pour les hautes productrices aussi, le tourteau de colza peut remplacer le soja

Après les paroles, les actes ! Yan Mathioux, nutritionniste indépendant De meuh en mieux, en est convaincu : on peut se passer du tourteau de soja en le remplaçant par du colza. Il nous le prouve en présentant les rations et performances de deux troupeaux de vaches laitières hautes productrices (VLHP), corrigées au tourteau de colza.

4Mars
Correcteur azoté

« Le tourteau de soja est supérieur au colza » : en êtes-vous sûrs ?

Pour passer en filière non OGM ou simplement pour faire des économies, de plus en plus d'éleveurs se tournent vers le tourteau de colza. Pourtant, cet aliment est souvent considéré comme inférieur au soja mais est-ce encore le cas ? Appétence, valeurs alimentaires, rapport qualité prix... pour Yan Mathioux, nutritionniste De meuh en mieux, « il n'y a pas photo, le tourteau de colza est gagnant, que ce soit pour faire du lait ou pour engraisser. »

3Février
Équipement d'élevage

Investir dans une mélangeuse : oui mais quel modèle ?

De plus en plus d'éleveurs investissent dans une mélangeuse et beaucoup y réfléchissent. Mais quel modèle choisir ? Quel volume ? Pour quel prix ? Avant de franchir le cap, il faut se poser les bonnes questions car l'investissement et le coût d'utilisation restent importants !

24Janvier
Alimentation

Gagner du temps sur la distribution de la ration grâce au prémix

Le prémix fait partie des astuces pour gagner du temps au quotidien sur l'élevage. Fabriqué à l'avance, ce mélange sec contient en général les minéraux, le ou les correcteur(s) et une source de fibre. Stéphane et Ludovic Feys ont opté pour cette préparation, ce qui leur a permis de faire des économies, d'être plus précis sur la ration et surtout de gagner du temps.

21Janvier
Nutrition et santé

Anticiper les troubles métaboliques par l'analyse des acides gras du lait

Le profil en acides gras du lait est un bon indicateur de santé du troupeau. L'analyse peut mettre en évidence certains troubles métaboliques qui n'auraient pas été détectés par un simple contrôle de performance. Selon le nutritionniste Eilyps Anthony Baslé, cela permet de « piloter l'alimentation du troupeau avec plus de précision. »