11Mars
Mission sur le mal-être des agriculteurs

« Mieux comprendre, mieux connaître et mieux prévenir »

Chargé par le Premier ministre d'une mission parlementaire sur le mal-être des agriculteurs, le député Olivier Damaisin a reçu le 10 mars sa lettre de mission des mains du ministre de l'agriculture, qui a rappelé les objectifs de ce travail de six mois : mieux connaître les causes du suicide en agriculture, pour être en capacité d'éviter plus de drames.

25Février
Pascal Cormery, président de la CCMSA

« La pression sociétale, grande responsable de la dépression du monde agricole »

Agribashing, intrusions dans les exploitations, burn-out et mal-être des agriculteurs, faiblesse des retraites : Pascal Cormery, président de la Caisse centrale de la MSA et polyculteur-éleveur en Touraine, revient sur son entrevue avec Emmanuel Macron lors de la visite inaugurale de ce dernier du Salon de l'agriculture. Selon le premier représentant de la protection sociale agricole, la dépression générale agricole et le mal-être grandissant des agriculteurs ne sont plus liés seulement aux difficultés économiques, mais avant tout à la pression sociétale.

25Février
Redynamiser les zones rurales

La MSA présente 20 propositions et signe un partenariat avec l'État

Faisant état d'un « sentiment de fracture territoriale » au détriment des zones rurales, la MSA a présenté, lundi 24 février, ses propositions pour « réinvestir les territoires ruraux, maintenir l'autonomie des personnes âgées, améliorer l'accès aux soins » et « garantir un meilleur accompagnement des retraites agricoles ». L'organisme de protection sociale agricole a également signé une convention avec le ministère de la cohésion des territoires.


7Février
Résultat des élections MSA

La MSA s'estime confortée dans ses missions

Malgré une participation en baisse, à 26 %, la MSA salue la mobilisation de ses électeurs dans un contexte difficile pour le monde agricole. Ses représentants veulent désormais faire valoir auprès des pouvoirs publics leur rôle majeur dans la cohésion des territoires et obtenir les moyens de poursuivre leurs actions au plus près des adhérents et du monde rural.

24Janvier
Santé et sécurité au travail

Sensibiliser les jeunes en amont grâce à un concours vidéo

Parce que les jeunes ne sont pas toujours conscients des risques qu'ils encourent dans leur métier et sont les premières victimes d'accidents du travail, l'INRS (Institut national de recherche et de sécurité) organise depuis huit ans le concours vidéo "Santé et sécurité au travail : à vous de filmer", en partenariat avec la MSA. Les élèves de l'enseignement professionnel général et agricole ont jusqu'au 3 avril 2020 pour poster leur film sur dailymotion.

21Janvier
Le travail en élevage

Apprendre à être bien dans ses bottes

Comment se sentir mieux et même bien dans son métier d'éleveur ? Une profession très prenante et dure physiquement pour une faible rémunération et un manque de considération, voire une certaine défiance, de la part de la société. Soucieuses de limiter le mal-être grandissant des producteurs, plusieurs organisations agricoles donnent des conseils pour "mieux travailler" à travers des formations et des livres, comme par exemple la MSA ou les Geda (groupes de développement agricole).

29Décembre
2019
Maladie professionnelle

Voilà plus de 20 ans que Jacques et Albert souffrent de la maladie de Parkinson. Mais ce n'est qu'en 2019 que les deux agriculteurs ont été reconnus en maladie professionnelle, en raison de leur exposition aux pesticides. Une reconnaissance bienvenue, qui double leur retraite.

4Décembre
2019
Grève du 5 décembre et retraites

Des syndicats agricoles divisés sur une réforme qui oublie les actuels retraités

À l'inverse de la Confédération paysanne et du Modef, la FNSEA et la Coordination rurale n'ont pas appelé à rejoindre le mouvement de grève et de manifestations, jeudi 5 décembre, pour dénoncer le projet de réforme des retraites. Unanimes sur l'urgence de revaloriser les retraites des agriculteurs, les premiers considèrent qu'un système unique « à points » va précariser davantage les retraités agricoles, les seconds estiment que la réforme engagée doit être finalisée le plus rapidement possible pour procéder aux revalorisations si longtemps réclamées. Quoi qu'il en soit, le projet de réforme exclut les actuels retraités, de même que tous ceux qui partiront en retraite avant 2025.