Maladies des cultures

image Maladies des cultures

Apprenez à mieux connaître les maladies à risque pour vos cultures. Savoir les identifier, prendre en compte les facteurs qui leur sont favorables, anticiper leur évolution, etc. pour améliorer la protection de vos cultures et limiter la nuisibilité des pathogènes.

28Juin
Fongicides céréales

Une innovation pour répondre aux besoins des agriculteurs et de la société

BASF développe actuellement le premier isopropanol-azole pour une utilisation sur blé et orge. Avec cette innovation fongicide, la firme entend ainsi proposer pour la prochaine campagne une réponse aux attentes des agriculteurs et de la société (sous réserve de l'obtention des autorisations de mise en marché en France).

24Juin
L'actu d'Arvalis

Mélanges de variétés : des différences rarement significatives

La question de l'intérêt des mélanges (ou associations) de variétés de blé tendre au sein d'une même parcelle fait débat. Pour le moment, leurs avantages annoncés ne sont pas tous confirmés par les résultats d'expérimentation. Les connaissances actuelles seraient de toute façon insuffisantes pour concevoir des mélanges adaptés à un service attendu sur le rendement, la qualité, la durabilité des résistances.


18Juin
Écho des plaines

Blé, continuer à surveiller les pucerons sur épis

Alors que selon les régions, des symptômes ponctuels de JNO, septoriose, rouilles jaune et brune, fusariose ou attaques de cécidomyies, sont signalés, la surveillance des pucerons sur épis reste de mise. Dans la plupart des parcelles, le nombre de pucerons est cependant sous le seuil de nuisibilité. La présence d'auxiliaires est aussi signalée.

12Juin
Echo des plaines

Blé : des pucerons sur épis signalés un peu partout en France

Dans toutes les régions, les premiers pucerons sur épis ont été repérés dans les parcelles de blés, avec une fréquence qui, dans bien des cas, se situe sous le seuil de nuisibilité. Il est important de surveiller les parcelles car à cette époque de l'année, le développement des pucerons peut être explosif. Des auxiliaires sont aussi signalés. Il faut éviter d'intervenir en préventif avec un insecticide car ils peuvent constituent une aide précieuse pour limiter les pullulations de pucerons.

27Mai
L'actu d'Arvalis - Céréales à paille

Un climat humide autour de la floraison favorise les fusarioses

À l'approche de la floraison des céréales, il est important d'évaluer le risque de contamination des épis par la fusariose pour intervenir si besoin. Cette maladie provoque une nécrose précoce d'un ou plusieurs épillets suivie le plus souvent d'un échaudage de l'épi. Certaines espèces de champignons sont capables de produire des mycotoxines comme le déoxynivalénol (Don) dont la teneur dans le grain est réglementée. Un climat humide à partir de l'épiaison et pendant la floraison favorise leur développement.

21Mai
Écho des plaines

Continuer à surveiller septoriose et fusariose des épis

Les passages pluvieux que nous avons connus ces derniers jours, sont favorables à la septoriose. La maladie doit être surveillée de près dans les parcelles de blé qui n'ont pas été protégées au stade dernière feuille étalée. Le retour des précipitations est aussi propice, dans les régions où les blés sont plus avancés, à la fusariose des épis. Sur colzas, les floraisons sont en train de se terminer, il faut continuer à être vigilant, notamment vis-à-vis du charançon des siliques et des pucerons cendrés.

14Mai
Écho des plaines

Sur blé, conditions favorables à la septoriose

Jusqu'à présent, les conditions météorologiques n'étaient pas très propices au développement de la septoriose sur blé. Les pluies récentes et l'arrivée de la « dernière feuille étalée » du blé, stade clé pour la protection contre la maladie, imposent la plus grande vigilance. En colza, le sclérotinia est toujours d'actualité dans les régions les moins avancées. Les charançons des siliques et pucerons cendrés se manifestent en bordure de parcelles, de façon plus ou moins importante selon les régions.

7Mai
Echo des plaines

Sur colza, arrivée des charançons des siliques et des pucerons cendrés

Alors que des parcelles de colzas doivent faire face un peu partout en France, à des difficultés de floraison, les charançons commencent à faire leur apparition en bordure de parcelles, de façon plus ou moins timide selon les régions. Il en est de même des pucerons cendrés. En fonction des précipitations, le risque sclérotinia est aussi plus ou moins marqué. En blé, c'est surtout la septoriose qui retient l'attention, avec un risque plus ou moins élevé selon l'avancée des cultures et le niveau de sensibilité des variétés.