Tank 2020Un tank économe voire autonome pour réduire de 80 % la facture d'électricité !

| par | Terre-net Média

Johanna Herrera détaille les objectifs et les principales articulations du projet baptisé "Tank 2020". Le tank de demain devra absorber 80 % d'énergie en moins, voire être autonome en consommant l'électricité des panneaux photovoltaïques. Bref, de quoi diminuer les deux postes de charges les plus importants de l'exploitation : le refroidissement du lait et le chauffage de l'eau. Explications de la spécialiste du GIE Bretagne.

Cliquez sur l'image pour lancer la lecture de la vidéo.

Inutile de préciser que la Bretagne est l'une des régions où l'élevage laitier est le plus  répandu. Refroidir du lait consomme beaucoup d'énergie et le plus souvent, les éleveurs connaissent des coupures de courant. Autre constat : nettoyer les installations à l'eau chaude est énergivore également. En fait, ce sont les deux principaux postes de dépenses d'une exploitation laitière. D'où la nécessité de développer un modèle plus économe en énergie.

Johanna Herrera, chargée de mission éco-énergie lait au GIE Bretagne, rappelle que depuis 2009, le programme de subvention éco-énergie lait aide les agriculteurs à financer l'installation d'un pré-refroidisseur ou de système de récupération de la chaleur. C'est l'essence même du projet : concevoir le tank de manière à récupérer la chaleur pour chauffer de l'eau et diminuer le besoin en énergie.

Toute la filière est représentée

La filière laitière est représentée grâce aux six partenaires : le groupe Serap (fabricant de tank à lait), le pôle Crystal (spécialiste du froid), le GIE Élevage Bretagne et l'Idele (pour la production) et les groupes Terrena et Lactalis (pour la collecte). L'objectif est de répondre aux attentes de toute la chaîne, producteurs et industriels.

Le projet a débuté en 2017 et s'articule autour de quatre étapes principales dont la numérisation du refroidissement, en particulier ce qui consomme de l'énergie. L'idée est de tester plus facilement les solutions sans passer par le prototypage systématique. Dès qu'un système est valider numériquement, la fabrication du prototype démarre pour qu'il soit d'abord tester en laboratoire. 

Objectif : 80 % d'énergie en moins !

Côté objectif, autant dire qu'il est ambitieux ! Le projet vise à diminuer de la consommation électrique de 80 % ! En clair, le refroidissement du lait doit consommer moins de 4 Wh. En outre, les partenaires ne comptent pas en rester là. Ils envisagent de créer un tank autonome en énergie. Pour y parvenir, ils doivent associer facilement le refroidissement du lait et l'énergie renouvelable produite sur l'exploitation. Ainsi, l'électricité fournie par les panneaux photovoltaïques serait consommée directement sur la ferme.

En attendant, des solutions existent pour limiter la dépense. Les études menées ont montré qu'en disposant les équipements, la facture peut chuter de 20 %. C'est le cas par exemple en installant le groupe froid dans une zone bien aérée. Idéalement, la meilleure position est à l'extérieur de la laiterie, ce qui limite les effets de variations de température. Les conseillers en bâtiments et ceux des GIE accompagnent les éleveurs si besoin pour les aider à bien concevoir leur laiterie et limiter la consommation électrique.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


vendangesso
Il y a 6 jours
un coup trop petit.............les mille vaches trop gros...........les herbicides gros mots........le bio serait tres polluant (trop de terre pour la récolte)
on se demande quant tous ces cons vont arreter de nous faire chier...........................
Répondre
Moty
Il y a 15 jours
Bonne initiative mais surtout " au niveau de l'emballage ".
Vouloir baisser nos consommations , je pense beaucoup d'agris seraient favorables.
En Bretagne, pour ma part, j'ai demandé une aide proposée par la région Bretagne pour subvention sur un pré-refroidisseur à lait ( Refus : Motif dossier trop PETIT )
J 'ai également, demandé une aide élligible pour soutenir les chauffe-eau solaires
Refus : motif : dossier trop PETIT .
Répondre