[Vidéo] TutorielRéussir sa clôture high-tensile

| par Tanguy Dhelin | Terre-net Média

Installer une clôture permanente qui soit efficace et durable peut sembler compliqué et chronophage au premier abord. Pour fluidifier le chantier, l'important est de maîtriser les bons gestes, notamment pour fixer le fil sur les poteaux de départ. Pierre-Moran Mouchard, formateur chez Pâturesens, revient en détail sur cette étape importante.

Cliquez sur la vidéo pour la lancer.

C’est à Touarsais-Bouildroux, dans une prairie du sud-vendéen, que Pierre-Moran réalise une démonstration de nœud de clôture sur fil high-tensile devant un public d’éleveurs. « Après la théorie, la pratique. À vous ! », s’exclame-t-il en se retournant vers son auditoire après trois répétitions de la technique.

La manœuvre est subtile. Passer la boucle au-dessus, puis en-dessous, plier la poignée et fermer les boucles… « Le fil high-tensile ne se rompt plus une fois qu’il a chauffé », prévient le formateur. Pour le sectionner net sans utiliser de pince, il conseille aux participants de faire un quart de tour en arrière à la fin des boucles, puis de le tourner parallèlement à la clôture

Plus de tension, moins de poteau

Si la technologie high-tensile est si spécifique, cela est dû à sa composition. Le fil, en acier galvanisé, est constitué à 64 % de carbone. Une caractéristique qui lui offre un point de rupture à environ 590 kg seulement. Il peut supporter des tensions très importantes. Les éleveurs présents lors de la formation se laissent d’ailleurs surprendre par la rigidité de la clôture au moment de la manipuler pour faire les nœuds. La protection est assurée par un alliage constitué à 10 % d’aluminium pour la conductivité et 90 % de zinc. 

« Le fil peut être tendu à 150, voire 200 kg. Ça permet de placer les poteaux entre 20 et 25 m les uns des autres. À cet écartement, le coût de la clôture diminue énormément », commente Pierre-Moran. 

Des poteaux adaptés à la tension

Du coup, il est indispensable d'adapter la solidité des poteaux pour correspondre à la forte tension exercée sur le fil. L'occasion pour Pierre-Moran de continuer sa démonstration avec l’utilisation d’éléments en acier galvanisé conçus en forme de Y par Clipex. « C’est la qualité des poteaux d’angles qui va déterminer la durée de vie de la clôture. Sur ce modèle, la forme spécifique permet même de se passer de jambe de force jusqu’à 4 fils », souligne-t-il.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 6 RÉACTIONS


Fabien 53
Il y a 275 jours
Sorti pendant 9 jours les VL.j'ai 3 ha de déprimés.il en reste une dizaine a faire. Il faut etre patient ça va bien finir par s'arrêter la pluie.60 mm depuis dimanche
Répondre
steph72
Il y a 275 jours
vraiment pas besoin de ça après une sécheresse qui nous entamé nos stocks plus tot,on va avoir une mise à l'herbe retardée à cause de la pluie
Pour couronner le tout on n'a meme pas pu semer les méteils qui nous aurait permis de faire des stocks.
Pas evident de gérer ces excès climatiques
Répondre
Chris
Il y a 275 jours
Une misère le pâturage cette année, heureusement que j'ai déprimer en grande partie en janvier....
Répondre
Guillaume Hamel
Il y a 275 jours
bonjour a tous bientôt 900mm depuis le 20 septembre dans le CALVADOS soit plus qu'une année normal en 6 mois.....
l herbe pousse avec les températures douces mais le pâturage reste impossible même 2 h/jours sans faire des dégâts.
Répondre
Maixou79
Il y a 275 jours
Salut!
J ai lâché une centaine de bête! Je les fait tourner a la demi journée en couloir avec fil avant et fil arrière!
Je ne vais pas dire que c est formidable, mais ca se passe correctement pour moi! Et vu que la faucheuse ce n est pas pour demain la veille je préfère les avoir a l exterieur aujourd hui que de devoir faucher avant de les faire paturer dans un mois ou deux!
Mais la gestion du paturage en ce moment est très difficile qd même, et une petite erreur notamment sur le tps de paturage par microparcelle aura une grave consequence sur le reste de l année!
Bon courage les gars l année ne fait que commencer!
Répondre
Patrice Brachet
Il y a 275 jours
J ai une question pour mes collègues : vu la pousse de l herbe avez-vous lâché ? Nous mission impossible et la faudra faucher avant de pâturer pour éviter le gaspillage car a cause de la météo il y’a pas de méteil. Bon on a pût semer une dizaine d hectares d avoine pour faire pâturer en janvier c est tout et pour les céréales 10 ha d orge alternatif toujours en janvier
Répondre