Tracteur du futurUne vision différente selon les marques mais beaucoup d'imagination !

| par | Terre-net Média

Les tracteurs sont déjà bardés de capteurs et de technologie mais les constructeurs imaginent le futur de différentes manières. Tracteurs avec ou sans cabine, totalement ou partiellement autonomes, à moteur diesel, méthane, hybride ou électrique... il devrait y en avoir pour tous les goûts ! La rédaction fait le point sur la vision futuriste des constructeurs.

Les concepts de tracteurs du futurLes constructeurs ne manquent pas d'imagination : tracteur autonome, hybride, électrique, au gaz... il devrait y en avoir pour tous les goûts ! (©Terre-net Média)

Le développement des technologies numériques inspire les constructeurs de tracteurs. Tour à tour, ils dévoilent leur vision du futur et ce à quoi pourrait ressembler le tracteur agricole de demain. Robots, engins autonomes, essaims de petits outils de plus faible puissance...l'imagination ne manque pas. Et le look n'est pas en reste ! Alors, science-fiction ou réalité ?

Le tracteur autonome de Case IH

Certains s'orientent vers la conduite autonome, l'élément clé sur lequel il faudrait s'attarder. Chez Case IH par exemple, l'absence d'opérateur apporte une réponse face à la pénurie de main d'œuvre dans le secteur agricole. Dans ce cas, l'engin est sous contrôle exclusif de l'électronique et des capteurs embarqués. Le robot gère les tâches pour lesquelles l'agriculteur l'a missionné, directement depuis l'écran de son ordinateur ou de sa tablette.

Case IH tracteur autonomeChez Case IH, le Magnum autonome dit adieu à sa cabine. (©Case IH)

Avec cette hypothèse, la difficulté réside côté réglementation. À l'heure actuelle, elle n'autorise pas les véhicules motorisés à se déplacer seuls sur la voie publique. Le sujet devrait encore faire couler beaucoup d'encre avant que le tracteur autonome déboule dans les exploitations agricoles.

Massey Ferguson voudrait-il cultiver sur la lune ?

Le concept de Massey FergusonMassey Ferguson Next travaille au champ en mode automatique et sur la route, l'opérateur reprend les commandes. (©Massey Ferguson)

Du coup, d'autres marques comme Massey Ferguson se penchent plutôt vers le compromis. Le dispositif prévoit le pilotage automatique du tracteur lorsque celui-ci travaille au champ. Sur la route, l'agriculteur reprend les commandes ! Le système "hybride" serait une alternative intéressante pour gagner du temps et homologuer les machines plus rapidement. En attendant l'évolution du cadre réglementaire, ce qui pourrait bien prendre du temps car en cas d'accident, il faut impérativement que les responsabilités de chacun soient clairement définies.

Fendt Xaver : l'essaim de robots

Le projet Mars de Fendt devient Xaver. Sur Mars, les robots sont de petite taille et travaillent en essaim. (©Fendt)

Autre vision : l'essaim de petits robots. Fendt voit plus des outils de taille réduite, plus faciles à transporter et plus respectueux du sol. Le projet initialement baptisé Mars (Mobile Agricultural Robot Swarms) garantit le débit de chantier par la multiplication des robots. Résultat : le poids des véhicules est limité, le sol en bénéficie. En 2017, la marque bavaroise reprend le projet sous son aile et décide de changer le nom : Mars devient Xaver, prénom de l’un des frères fondateurs de l’entreprise Fendt.

Chez John Deere, les ingénieurs sortent leur Joker !

John Deere sort son JokerChez John Deere, fini les quatre roues motrices ! Le Joker se déplace grâce à deux trains de chenilles et sans cabine. (©John Deere)

En septembre dernier, John Deere faisait le choix de présenter son Joker au réseau de distribution. Initialement invitée pour l'occasion, la presse spécialisée a finalement été évincée par la marque. Raison invoquée par la responsable communication : « l'intégralité des produits n'est pas en mesure d'être présentée, donc rendez-vous à Agritechnica. » Cependant, des images avaient filtré sur les réseaux. Alors, effet d'annonce ou incertitude face à la viabilité du tracteur autonome sans cabine à deux chenilles seulement ? Joker !

NHDrive : le tracteur du futur garde sa cabine

Tracteur New Holland et technologie NHDriveLa cabine reste et le tracteur s'appuie sur les capteurs qui analysent en temps réel l'environnement. (©New Holland)

New Holland garde la cabine. Selon le tractoriste, le concept NHDrive est capable de percevoir et d’analyser en temps réel son environnement direct, tout en considérant l’état et le niveau des composants du tracteur, mais aussi ceux de l’outil. L'opérateur gére ses travaux à distance, depuis son bureau ou à bord d'un autre tracteur, travaillant dans la même parcelle.

Steyr mise sur la technologie hybride avec son Konzept

Steyr KonzeptChez Steyr, le tracteur produit de l'électricité grâce au moteur thermique. Il l'utilise ensuite pour entraîner le moteur de chaque roue. (©Terre-net Média)

Lors du dernier Agritechnica, le constructeur autrichien du groupe CNH a dévoilé son tracteur du futur : le Steyr Konzept. Sous le capot, le principe est inédit : le moteur thermique de 200 ch entraîne la génératrice, qui alimente à son tour la batterie et le moteur de chaque roue. Côté pilotage, la cabine passe à l'ère de la Formule 1 : précision et design épuré.

Du biogaz chez New Holland

Methane Power de New HollandLe concept de tracteur de New Holland fonctionne au gaz et débarque déjà dans les fermes. (©New Holland)

Des tonnes à lisier hybride chez Joskin

Le futur sera sans aucun doute électrique. Qu'elle soit stockée dans les batteries du Sesame de John Deere ou fabriquée directement par la génératrice du tracteur, l'électricité pourrait bien servir à entraîner les outils animés ou les essieux des tonnes à lisier comme le propose Joskin avec son système E-Drive

E-Drive de JoskinJoskin utilise de l'électricité fournie par le tracteur pour entraîner les moteurs des essieux de la tonne à lisier. La motricité de l'ensemble se voit renforcée. (©Joskin) 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article