Télescopique zéro émissionLa manutention passe à l'heure du 100 % électrique chez JCB !

| par | Terre-net Média

JCB prend une longueur d'avance sur ses concurrents en proposant le chariot télescopique 100 % électrique. Seulement 8 h de charge pour une journée complète de travail. Sans oublier la possibilité de consommer directement l'énergie produite sur la ferme pour les exploitants bénéficiant d'une installation pour produire de l'énergie renouvelable. Pour le reste, les capacités sont identiques à celles de la version à moteur diesel, le bruit en moins. Le concept E-Tech du constructeur anglais prend alors tout son sens.

Télescopique JCB 525-60E 100 % électrique JCB propose son premier télescopique 100 % électrique capable de travailler une journée entièrement avec une charge de 8 h. (©JCB)

2020 devrait rester dans les annales tant l'année aura été difficile en raison de la crise sanitaire de Covid-19JCB devrait à son tour marquer l'histoire de la manutention agricole grâce à son télescopique 100 % électrique. Après avoir lancé au Sima dernier le Télétruk électrique, l'Anglais vient de dévoiler le premier chariot télescopique entièrement électrique. La philosophie baptisée E-Tech du "zéro émission" s'accélère et prend désormais tout son sens chez JCB.

43 ans après, l'entreprise qui fut la première à concevoir le chariot télescopique, dit stop au moteur diesel ! Une longueur d'avance sur les concurrents grâce au 525-60E, animé uniquement par de l'électricité. L'engin complète ainsi la gamme déjà composée de deux machines électriques, la mini-pelle 19C1E et le Télétruk 30-19E

Un moteur pour l'entraînement, un pour l'hydraulique

Sous le capot, place à deux moteurs électriques, l'un pour l'entraînement, l'autre pour le circuit hydraulique. Le constructeur assure que leur capacité est équivalente à la version diesel. Le moteur de traction offre 17 kW de puissance et entraîne la boîte de transfert à quatre roues motrices permanentes. Ponts moteurs et directeurs sont d'origine JCB.

Partie b, l'engin bénéficie d'un autre moteur de 22 kW dont le rôle est d'alimenter la pompe à engrenages à cylindrée fixe. C'est elle qui fournit les 80 l/min d'huile pour faire fonctionner la machine. Le débit est proportionnel à la position du joystick et le levage est contrôlé par un bloc de distributeurs électrohydrauliques, avec une régénération sur l'abaissement et la rétraction de la flèche.

Batterie Lithium-ion de 96 V

L'analyse des données de cycles d'utilisation par les agriculteurs équipés du système JCB LiveLink, des tests et des évaluations en conditions réelles ont permis aux ingénieurs de la marque d'optimiser la batterie de l'engin. C'est un modèle lithium-ion de 96 V, capable d'alimenter l'appareil durant la journée complète. Le moteur de translation utilise un système de freinage par récupération, au lieu de la version traditionnelle, capable de recharger la batterie.

Idem côté hydraulique. Le système régénère le débit tout en abaissant la flèche, ce qui limite la puissance absorbée et ainsi prolonge l'autonomie de la batterie. La fonction de régénération du freinage s'arrête automatiquement lorsque la batterie est à pleine charge. Question rechargement, l'engin est équipé du même chargeur embarqué que sur les autres modèles de la gamme E-Tech. Du coup, il suffit de 8 h de temps de charge et d'une prise classique de 230 V. En option, l'agriculteur peut opter pour le chargeur universel qui recharge l'outil en 35 minutes seulement.

Zéro émission, moins de bruit et plus de confort

Autre avantage : l'absence d'émissions polluantes. Idéal pour travailler dans les bâtiments d'élevage ou les hangars de stockage de paille ou de récolte. En outre, la possibilité de consommer directement sur l'exploitation l'énergie renouvelable issue d'installation photovoltaïque par exemple. Sans oublier le niveau sonore de la machine qui diminue considérablement. À l'image de l'alarme de recul "cri du lynx" disponible en option, pour avertir les opérateurs à proximité. Une caractéristique déjà connue sur les télescopiques de la marque au Lynx !

En termes de confort de l'opérateur, pas de compromis. La cabine homologuée ROPS/FOPS a été conçue pour plus d'ergonomie, moins de fatigue et plus de simplicité d'utilisation grâce aux commandes bin identifiées. Elle est vitrée et équipée d'un chauffage de 2,2 kW, de vitres avant, arrière et latérales chauffantes pour un dégivrage et un désembuage rapides.

Jusqu'à 2 t à 6 m de hauteur

Le siège est à suspension pneumatique et chauffe lui aussi. La série 525-60E utilise aussi le système de contrôle de charge JCB pour garantir l'efficacité et la sécurité des travaux. Les dimensions extérieures sont identiques à la version diesel ; tout comme le rayon de braquage extérieur qui reste de 3,7 m. Point de vue capacité, l'engin soulève jusqu'à 2 t à 6 m de haut. Les temps de cycle sont également similaires à ceux du 525-60 diesel.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article