Solutions connectéesUn panel complet chez Topcon agriculture

| par | Terre-net Média

Cédrik Gourmelon, responsable commercial Topcon agriculture, présente le panel de solutions offertes aux agriculteurs désireux de passer à l'ère de l'agriculture de précision. Du pilotage automatique du tracteur, en passant par la pesée embarquée sur le matériel de manutention, aux appareils de régulation sur les outils.... Topcon agriculture propose des solutions visant à optimiser la production et à augmenter la rentabilité des entreprises.

Cliquer sur l'image pour démarrer la lecture de la vidéo.

Inutile de se précipiter chez le concessionnaire pour changer le parc matériel en vue de gagner en précision et de mieux connaître les données indispensables à l'amélioration des pratiques culturales. Topcon agriculture bénéficie d'un panel complet de solutions connectées. Cédrik Gourmelon, responsable commercial de Topcon agriculture, explique comment la technologie peut aider les agriculteurs à passer le cap de l'agriculture de précision. Le terme est devenu générique, étant de plus en plus utilisé pour désigner les technologies embarquées sur les engins agricoles.

L'objectif des dispositifs est d'assister l'opérateur dans la conduite de sa machine, voire de laisser les commandes au pilotage automatique pour libérer le conducteur, qui se concentre essentiellement sur le travail de l'outil attelé. Autre exemple : les systèmes de pesée embarquée qui équipent le matériel de manutention. L'idée est simple : mieux maîtriser le chargement des véhicules du type camion ou conteneur... Cela permet aussi de mieux connaître la quantité de matière manipulée. Sur les mélangeuses, l'idée est plutôt d'améliorer la gestion de la ration du troupeau. Objectif : gagner en précision et réduire le coût des rations.

De l'intelligence embarquée au service de l'exploitant

Les outils traînés bénéficient eux aussi d'intelligence embarquée. Les capteurs et autres appareils de régulation améliorent les performances des outils. En parallèle, la technologie collecte des données, utiles pour améliorer la conduite culturale ou d'élevage.

Chaque information collectée reste la propriété de l'exploitant. C'est lui qui décide de qui peut accéder aux données ou pas. Seulement dans ce cas, les informations servent à calculer un indice de performance agronomique. La base pour élaborer les cartes de préconisation de modulation de dose par exemple.

Transfert automatique des données

L'électronique transfère automatiquement les données sur un espace de stockage virtuel. Le producteur gagne du temps et limite les erreurs au moment du transfert par clé USB par exemple. Au bureau, les éléments sont automatiquement récupérés par le logiciel d'exploitation de l'agriculteur. Question traçabilité, tout est enregistré sans que le fermier n'intervienne.

Sans compter que les logiciels travaillent à partir des jeux de données pour conseiller le producteur et l'aider à optimiser les résultats économiques de l'exploitation. Plus il y a de données, plus il sera facile de rétablir les dérives ! Il en va de la survie de l'entreprise bien souvent.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 2 RÉACTIONS


hub
Il y a 200 jours
Topcon ?? Franchement fallait oser comme nom ! :p)
Répondre
nanard3
Il y a 200 jours
C'est bien beau cette technologie mais le cout....
Parfois, j'ai l'impression qu'on cherche à inciter les agriculteurs à toujours dépenser.
Certaines choses sont utiles et intéressantes comme les technologies de guidage et de répartition des engrais ou phyo. Mais avoir un logiciel qui règle un outil de travail du sol, ça fait bizarre. A un moment donné, si l'agriculteur ne sait plus régler ses machines, ou va t on?I Il ne faut pas que la technologie remplace l'agriculteur.
Répondre