Nouveau tracteurSame Explorer millésime 2017 : plus de confort et d'hydraulique

| par | Terre-net Média

Same présente pour le Sima 2017 sa nouvelle gamme Explorer. Ces tracteurs à destination des fermes de polyculture-élevage disposent d'une nouvelle motorisation Tier 4F. Des nouveaux distributeurs et une nouvelle pompe hydraulique portent le débit à 90 l/min. En cabine, il faut noter de nombreuses améliorations pour le confort de travail. La gamme est riche en options, l'une des forces du constructeur.

Same Explorer 2017, un design à la hauteur de cette gamme de tracteurs d'élevageSame Explorer 2017, un design à la hauteur de cette gamme de tracteurs d'élevage. (©Terre-net Média)

Same renouvelle la gamme Explorer, en la proposant maintenant en sept modèles. Ces tracteurs sont déclinés avec des moteurs à 3 ou 4 cylindres à la norme d'émission Stage 4 (Tier 4 Final). Il est possible de choisir entre trois options d'empattement, des transmissions avec des caractéristiques très différentes les unes des autres, différentes typologies de système hydraulique et de capacité de relevage, des cabines avec différents toits et équipements de divers niveaux. Same confirme ainsi son point fort avec des tracteurs à la carte. Same n’est-il pas le Spécialiste des spécialisés ? Cela se ressent aussi sur sa gamme Explorer...

Motorisation

Le moteur FARMotion des nouveaux Same Explorer utilise un recyclage partiel des gaz d'échappement (EGR), associé à leur post-traitement, effectué uniquement avec le système de réduction catalytique sélective SCR (DOC pour le modèle 80). Ils ne demandent aucun entretien ni régénération active plus gourmande en termes de consommation de carburant. Les puissances disponibles vont de 75 ch pour le modèle 80 à 116 ch pour le modèle 120. À partir de 97 ch pour l’Explorer 100, les moteurs passent de 3 à 4 cylindres.

La commande de l'accélérateur manuel et les boutons de mémorisation correspondants permettent maintenant de configurer, fixer et rappeler à tout moment jusqu'à deux régimes moteurs, adaptés aux travaux répétitifs.

Transmission au choix

Plusieurs boîtes de vitesses sont disponibles. La transmission à 3 Powershift de l'Explorer est la plus riche. Elle offre 30+30 vitesses (60+60 avec mini et super-réducteur). L’inverseur est soit de type mécanique (versions LS) ou hydraulique avec modulateur de réactivité SenseClutch et Stop&Go (versions GS).

Les vitesses maximales, en fonction du type de boîte de vitesses, sont de 30 ou 40 km/h, atteignables aussi avec moteur à bas régime (ECO) dans les versions avec survitesse. Les différentiels avant et arrière et l'activation de la traction avant sur les Explorer sont à enclenchement électro-hydraulique.

En termes de PDF, la gamme Explorer peut offrir jusqu'à quatre régimes standardisés différents (540/540ECO/1 000/1 000ECO), en plus de la PDF synchronisée avec la boîte de vitesses et arbre de sortie indépendant. Son activation est, dans tous les cas, graduelle et progressive, grâce à l'embrayage à disques multiples à bain d'huile, modulé électroniquement. La fonction PTO Auto (installée en cas de présence du relevage électronique) permet de programmer l'arrêt et la réactivation successive en fonction de la position du relevage.

Hydraulique à la carte

Le système hydraulique est lui aussi modulaire :

  • une version à une pompe de 55 l/min,
  • une solution 60 ECO à double pompe de 60 l/min,
  • ou bien la version à double pompe de 90 l/min « à la demande ». L’intérêt de ce système réside dans la possibilité de choisir ou non d’activer la seconde pompe pour obtenir un mode de conduite éco et un mode power.

Les distributeurs hydrauliques, quatre maximums, sont disponibles jusqu'à huit voies avec régulateur de débit. Ils ont été revus cette année pour permettre un plus grand débit dans chaque distributeur.

Du côté de la cabine, de nombreuses améliorations apparaissent avec ce millésime 2017. A noter, entre autres : de nouvelles commandes de distributeurs, de nouvelles extensions d’ailes, un nouveau câble pour le levier de vitesse, un coupe batterie en cabine. Mais aussi un nouveau système de suspension de cabine sur « Hydro Silent-bloc » Un fluide à l’intérieur de ceux-ci augmente de manière sensible la sensation de confort.

Finitions pléthoriques

Les Same Explorer se déclinent au tarif en trois niveaux de finition LD, MD et HD. Les équipements sont nombreux :

  • L'embrayage rapide SDD (qui réduit de moitié les tours de volant durant les manœuvres),
  • le Stop&Go (qui facilite les manœuvres au chargeur frontal),
  • le réglage de l'inverseur électro-hydraulique,
  • l'optimisation du système hydraulique (60 ECO ou 90 I « à la demande »),
  • le frein de stationnement Parking Brake.
  • ...

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

DÉJÀ 6 RÉACTIONS


titian
Il y a 27 jours
Pas mal d'avoir encore vitaminé l'hydraulique pour la manutention au frontal, dommage la hauteur, un problème très actuel induit par les normes moteur sur ce segment de tracteur dit de cour de ferme.
Répondre
graff
Il y a 27 jours
Tout le monde ne peut pas se payer des Fendt. Moi je roule en Same et j'en suis fier. C'est un tracteur qui me convient super bien et pas besoin de payer pour des trucs inutiles !
Répondre
Pb
Il y a 26 jours
Faite le calcul du rapport rentabilité de votre tracteur fend.
Répondre
Laurent0024
Il y a 19 jours
Orgueil ne se mange pas en salade l argent que l on économise à l achat ai toujours gagner et on se habitué à sont materiel
Répondre
SAME44
Il y a 2 jours
jové bosé, tu dois surement rien y connaitre à la marque. SAME fait ses moteurs au moins, Fendt n'en ai pas capable alors va donc voir sur ton Fendt qu'elle marque de moteur tu as.
Répondre
jové bosé
Il y a 28 jours
La honte acheter un same ça va bien non? comment voulez vous paraître sérieux ? mes fendts sont chers mais au moins je passe pas pour un branleurs....
Répondre