NH2, nouvelle générationQu'a-t-il sous le capot ?

| par Thibaut Guillet | Terre-net Média

A quelques mois de l'Agritechnica 2011, New Holland revient sur la deuxième génération du NH2. Avec un doublement de la puissance et du couple ainsi qu'une autonomie accrue, le constructeur devrait pouvoir mettre en service son tracteur à hydrogène d'ici peu dans sa ferme expérimentale de La Bellota en Italie. En attendant de le voir à l'oeuvre, observons ce qu'il a sous le capot.

NH2 deuxième génération
Le NH2 deuxième génération doublerait sa puissance et son couple ! (© DR)

« Le nouveau NH2™ est hérité du concept médaillé d'or de l'Innovation au Sima 2009. Il a été développé en collaboration avec le Centro Ricerche Fiat », déclarait Riccardo Morselli, responsable du développement des produits d'innovation, « un processus qui a évolué, afin d’équiper le nouveau tracteur de toutes les fonctions requises pour délivrer des performances comparables à un tracteur diesel, que ce soit au champ ou sur route ».

Doublement de la puissance et du couple, autonomie accrue

Issu du modèle T6.140 de New Holland, ce nouveau tracteur a été conçu pour faire évoluer les outils les plus divers liés aux travaux de préparation du sol, semis, fauchage, pressage, mais devrait également effectuer du transport et du chargeur frontal.

Comparé au premier NH2, le nouveau modèle possède des piles à combustible qui doublent la puissance de 50 à 100 kW, le nombre d’unités de piles à combustible étant passé de 256 à 384. Le nombre de moteurs électriques embarqués n'a pas changé, un pour la traction et l'autre pour l'entraînement de la prise de force et des circuits auxiliaires, mais leur puissance et leur couple nominaux ont doublé.

Chacun des nouveaux moteurs électriques se caractérise par une puissance de 100 kW, avec un couple continu de 950 Nm et un couple maximum de 1.200 Nm. La vitesse maximale du moteur annoncée est ainsi de 3.000 tr/min, pour une efficacité à la puissance maximale frôlant les 96 %. Un réservoir à hydrogène plus volumineux a également été installé, permettant d'atteindre les trois heures d'autonomie (variable en fonction de la charge bien entendu). Ce dernier peut contenir 8,2 kg d'hydrogène à une pression de 350 bars, contre 2,4 kg sur le modèle précédent.

Parmi les autres organes, citons une batterie de 12 kW, 300 V, d'une puissance de crête de 50 kW, la nouvelle transmission à variation continue qui remplace la boîte de vitesses manuelle traditionnelle, un pont avant suspendu et une prédisposition pour un chargeur frontal.

Le constructeur annonce enfin une vitesse maximum de 50 km/h, une puissance de traction comparable à celle d'un tracteur diesel de 120 ch, et un système hydraulique délivrant un maximum de 113 l/min (le même débit que sur le modèle T6.140).

Mise en service à La Bellotta en Italie à l’été 2012

La mise en service du nouveau tracteur NH2 est prévue pour l'été 2012 à La Bellotta, près de Turin, la première ferme énergétiquement indépendante conçue par New Holland. Ce concept est axé sur la capacité des fermes à produire de l'énergie électrique à partir de sources naturelles à faible impact sur l'environnement et à la stocker sous la forme d'hydrogène, pour être utilisée par la suite.

New Holland - Méthaniseur de La Bellota
L'atelier de méthanisation de La Bellota devrait entrer dans le troisième type de production d'hydrogène.
(© Terre-net Média)

Trois méthodes de production effective d'hydrogène à l'étude

La première est l'électrolyse de l'eau, par décomposition en oxygène et en hydrogène, à l'aide de l'énergie électrique produite par un système photovoltaïque déjà installé dans la ferme.

La deuxième méthode est le gaz naturel par vaporéformage à petite échelle. Si cette méthode s'avérait concrètement applicable et économiquement viable, il serait possible d'utiliser du méthane produit par les méthaniseurs des générateurs de biogaz MegaWatt, mis en service à La Bellotta depuis plus d'un an.

La troisième méthode de production de l'hydrogène, la plus novatrice de toutes, consiste à exploiter la fermentation anaérobie de la biomasse : un processus biologique qui génère un mélange de gaz contenant une proportion importante d'hydrogène.

N.B : Ce projet, lancé par New Holland et mis en ½uvre en collaboration avec un consortium de 13 partenaires (notamment API-COM, Cnr, Crf, Elasis, Enea, Envi-Park, Ferrari Costruzioni Meccaniche, Roter Italia, Sapio Verderone, Tonutti et Zefiro) est en partie financé par le Ministère italien du développement économique.

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article