AndaineursPöttinger complète sa gamme d'outils simple et double rotors

| par | Terre-net Média

Pöttinger annonce sa nouvelle gamme d'andaineurs mono et bi-rotors pour la prochaine saison. Confort de l'opérateur, qualité du travail, débit de chantier... l'Autrichien a travaillé sur sa gamme Top pour qu'elle garde sa trajectoire en pentes ou dans les virages.

Pöttinger Top 632 AL'andaineur double rotor traîné de Pöttinger suit le terrain grâce à ses roues jockey. (©Pöttinger)

Pöttinger lance des andaineurs mono et bi-rotor traînés pour la saison 2021. Les modèles monorotor se nomment Top 422 A et 462 A et leur largeur de travail est respectivement de 4,2 et 4,6 m. Le bi-rotor, baptisé Top 632 A, ratisse un seul andain de 3,40 m avec une largeur de travail de 6,3 m, ou deux andains avec une largeur de travail de 6,8 m. Autre modèle : le Top 692 A. Il ramasse la récolte sur une plage de 3,7 à 6,9 m avec un seul andain, ou sur 7,4 m avec deux andains.

Les dents des bras du rotor sont conçues pour travailler avec de petits tracteurs. L'attelage ne connait aucune charge et le principal avantage est la simplicité d'attelage/dételage. Le système en parallélogramme du Top 422 A et du Top 462 A est  légèrement plus grand, ce qui offre la possibilité de l'accrocher à la barre d'attelage ou à l'anneau.

Roues jockey et suiveuse pour un suivi de sol régulier

Côté confort, pas besoin de quitter la cabine du tracteur pour relever l'outil et passer en position transport. Le vérin hydraulique du châssis assure la garde au sol de 50 cm. Les essieux tandems gèrent le suivi du sol. De série, le constructeur installe des pneus à flottement de 18,5/8,5 - 8 de dimension.

Les deux modèles double rotor traînés bénéficient d'essieux tandems installés en standard. Des sortes de roues jockey doubles (en option) fixées à l'intérieur de l'arc de rotor et des roues suiveuses Multitast à l'avant du rotor garantissent le suivi du terrain. Le châssis est conçu de sorte à ce que chaque rotor soit indépendant grâce au mouvement tridimensionnel.

Trajectoire maintenue même dans les pentes

Le mouvement transversal du rotor arrière est autorisé par le palier du pivot, installé à l'intérieur du cadre, et par le joint entre la poutre et le rotor. Une souplesse dans le mouvement destinée à protéger les dents et à limiter les restes de récolte derrière l'outil. Le second rotor est fixé 65 cm devant le centre du premier. Cela maintient la trajectoire de l'andaineur même dans les pentes et garde un chevauchement suffisant dans les virages. En terrain escarpé, la plaque d'appui du timon assure la stabilité de l'équipement.

Andaineur monorotor Pöttinger TopEn simple rotor, la largeur de travail oscille entre 4,2 et 4,6 m. (©Pöttinger)

Le relevage des rotors est hydraulique, pratique pour passer au-dessus des andains et dans les bouts de champ. Idem en termes de réglage de la largeur de travail. Elle est hydraulique et permet par exemple d'être modifiée en fonction de la quantité de fourrage. L'opérateur peut aussi choisir entre deux andains simples ou un double andain sans quitter son siège.

Connaissez-vous "Le quart d'heure agricole" ? C'est le podcast lancé par Terre-net et Web-agri ! Découvrez tout de suite le premier épisode >> Pour une moisson sans accroc


Vous pouvez également l'écouter sur votre plateforme préférée: Youtube, Deezer, Spotify, Apple Podcasts, Podcast Addict, Soundcloud

Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article