Certification Éco-épandagePichon garantit 70 % de régularité d'épandage

| par | Terre-net Média

Le Muck Master M1250 a réussi ses examens. Cet épandeur d'engrais solides Pichon a reçu le logo Éco-épandage. Web-agri fait le point sur cette nouvelle certification.

Pichon a fait certifier le Muck Master M1250.Pichon a fait certifier le Muck Master M1250. (©Terre-Net Média)

L

’épandeur d’engrais solides Muck Master M1250 de Pichon a passé avec succès les épreuves permettant d’accéder à la certification Éco-épandage. Une démarche volontaire concernant les matériels d’épandage de matières organiques solides ou liquides. Toutes les machines qui répondent aux exigences du référentiel, sont estampillées avec le logo Éco-épandage, ce qui signifie qu’elles vont au-delà des normes environnementales en vigueur. En effet, le référentiel intègre des prescriptions sur le respect des sols, la formation des opérateurs et la notice d’utilisation des épandeurs. Lors des tests par exemple, l’examinateur doit faire fonctionner l’engin sans l’intervention du constructeur.

Comment peut-on identifier un matériel certifié ?

Le logo eco-épandage est apposé sur chaque machine certifiée.Le logo apposé. (©Éco-épandage)Certipaq, organisme accrédité par le Cofrac (Comité français d’accréditation), contrôle le respect et la mise en œuvre du référentiel.

Enfin, l’Irstea (Institut national de recherche en sciences et technologies pour l’environnement et l’agriculture) réalise les essais, les simulations et les autres examens techniques nécessaires.

A travers ce logo, Pichon souhaite promouvoir ses produits d’épandage, notamment dans les pays de l’est qui sont demandeurs de ce genre d’initiative. Avec un épandeur classique, l’agriculteur connait la dose apportée mais la régularité d’épandage n’excède pas 30 %. Certifié, un épandeur passe à 70 % de régularité. Pour cela, l’épandeur doit obligatoirement être équipé d’un DPA (débit proportionnel à l’avancement), une porte et des pneumatiques basses pressions pour ne pas dépasser 1,5 bar au sol.

Les caractéristiques d’écoulement des produits sont préenregistrées. L’épandeur joue sur la vitesse d’avancement du tapis et l’ouverture de la porte pour assurer la régularité d’épandage.

Seule ombre au tableau : le logo Eco-épandage va augmenter la facture (4 000 € pour un DPA). C’est pourquoi Pichon espère que l’État accompagnera cette certification volontaire.


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article