Chariot élévateurMC 18 : le buggy tout-terrain de Manitou

| par | Terre-net Média

Manitou a lancé sa nouvelle gamme de chariots élévateurs tout-terrain lors d'Agritechnica à Hanovre (Allemagne). Une version que la marque compare à un buggy capable de rouler jusqu'à 25 km/h. Confort, sécurité, maniabilité et faible coût d'utilisation : ce petit chariot à quatre roues motrices a tout des grands !

Manitou MC18Le chargeur télescopique MC18 de Manitou passe partout grâce à sa garde au sol de 30 cm. (©Manitou)

À Agritechnica, Manitou a dévoilé sa dernière innovation, le chariot élévateur MC18. En version "Buggy", le MC18 offre une bonne visibilité à l’opérateur grâce au toit panoramique vitré sans structure métallique. Il est composé de deux verres trempés, séparés par un film plastique, formant un verre feuilleté. Cette solution répond à la norme Fops en matière de protection de l’utilisateur contre la chute d’objet. Du coup, l’opérateur ne perd pas de yeux sa charge.

Côté confort, le capot double peau est composé d’une partie rigide et d’une partie souple isolante. D’après la marque, le niveau sonore de la machine est de 79 dB là où les principaux concurrents se situent à 86 dB. Selon Patrick Laridan, responsable du marché chariots élévateurs et développement produit, la taille étroite de ce modèle permet aux agriculteurs de se déplacer facilement dans les zones exiguës ou dans les champs. La largeur hors-tout est de 1,45 m pour une hauteur inférieure à 2 m.

Jusqu'à 25 km/h en mode 2 roues motrices

Cette version tout terrain bénéficie d’une garde au sol de 30 cm. De quoi la rendre polyvalente et lui permettre de franchir les obstacles sans trop de soucis. Cependant, le plancher est accessible sans marche à grimper. Pour maintenir la sécurité lors des entrées/sorties de l’engin, la marque a travaillé sur la taille des composants moteur.

Le passage de 2 à 4 roues motrices se fait à l’arrêt ou en marche. Evidemment, le mode 4 roues rehausse la motricité de la machine et sa capacité de traction. En 2 roues, le bolide atteint les 25 km/h, suffisant pour accroître le débit de chantier. La consommation de carburant diminue d’environ 12,5 % en cycle de manutention et son coût de fonctionnement annuel pour 750 h avoisine 11,8 €/h selon les chiffres communiqués par le fabricant. 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article