Chargeuses compactesLes séries 40 et 50 de Weidemann passent au Tier 4 final

| par | Terre-net Média

Les chargeuses série 40 et 50 de Weidemann se mettent au Tier 4 final grâce à trois nouveaux moteurs Perkins. En intégrant au compartiment moteur le filtre à air et le refroidisseur d'huile additionnel, le constructeur promet gain de temps, confort d'utilisation et entretien plus facile.

Chargeuse Weidemann 5080TLa chargeuse télescopique 5080T est équipée d'un moteur Perkins de 75, 102 ou 122 ch. (©Weidemann)

Les modèles 4080/4080T et 5080/5080T de Weidemann répondent désormais à la norme Tier 4 final. Ce qui implique un changement de moteur. Sur la série 40, l’agriculteur a le choix entre trois motorisations Perkins : 75, 102 ou 122 ch. Celle de plus faible puissance répond au Stage 3B avec un filtre à particules. Sur les deux autres, on passe au Stage IV. Les ingénieurs de la marque ont installé un Doc en plus de la technologie SCR et de l’AdBlue. Sur l’autre série, pas de choix : c’est 122 ch ou rien !

Désormais, l’air alimentant le moteur est aspiré à l’arrière de la machine. Il traverse un filtre à air cyclonique qui retient les impuretés et limite l’entretien journalier. Idem pour le second refroidisseur d’huile en option. Situé dans le compartiment moteur, il est moins exposé à la poussière. La taille du vérin de cavage augmente sur les chargeuses télescopiques. Du coup, la force d’arrachement est supérieure. Au bout du bras, un interrupteur décompresse le circuit hydraulique et simplifie l’accouplement/désaccouplement des accessoires fonctionnant avec de l’huile. Ainsi, plus besoin de couper le moteur.

Le poste de conduite évolue. À noter : le marchepied, plus large, facilite la montée/descente de l’engin. La climatisation, disponible en option, est entièrement intégrée au toit de la chargeuse. Autre point fort : l’écran couleur de 3,5 pouces, qui affiche plus clairement les compteurs d’heures totales et journalières. Côté hydraulique, c’est le dispositif Jog Dial qui régule le débit. L’opérateur intervient manuellement et limite, par exemple, la quantité d’huile envoyée vers l’accessoire pour ralentir sa vitesse de rotation en maintenant la puissance moteur.

Enfin, la transmission a été remaniée pour pouvoir se déplacer à 40 km/h. Pour cela, la transmission des essieux, la boîte de vitesses et le moteur de translation ont été redimensionnés. Résultat : 20 % de force de poussée supplémentaire par rapport à l’ancienne gamme. À cette vitesse, la suspension hydraulique du bras de levage à 3 modes est indispensable. Le constructeur ajoute à l’attelage standard une version réglable en hauteur, de 60 à 90 cm, pour s’adapter à la hauteur du timon de la remorque. Selon le système choisi, la capacité de remorquage oscille entre 3 500 et 8 000 kg. Pour stopper la charge, il suffit d’actionner les freins pneumatiques.

Chargeuse Weidemann 5080TDésormais le filtre à air et le refroidisseur d'huile sont intégrés au compartiment moteur. (©Weidemann) 


Tous droits de reproduction réservés - Contactez Terre-net

A lire également

   Rechercher plus d'article

Soyez le premier à commenter cet article